austère

 

définitions

austère ​​​ adjectif

Qui se montre sévère pour soi, se prive. ➙ ascète, puritain.
Dur, rigoureux, sans plaisirs. Une vie austère.
(choses) Sans ornement. ➙ sévère.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je voudrais tous vous remercier pour votre participation sur ce thème, qui s'avère parfois être austère, mais qui, je le crois, est également fondamental pour tous.Europarl
Quelque austère qu'il fût pour lui-même, jusqu'a s'interdire presque tous les divertissemens, sa vertu ne fut jamais une vertu chagrine.Richard de Bury (1730?-1794?)
Mais, à coup sûr, la composition en est austère, et l'aspect aujourd'hui en est refroidissant.George Sand (1804-1876)
C'est ainsi qu'il menait une vie austère et sérieuse au milieu de ses livres, cherchant la solitude, le visage couvert d'une sombre tristesse.Jules Janin (1804-1874)
Je crois bien qu'il y avait quelque modification dans le bonnet, mais, quant au reste, le deuil était aussi austère qu'au premier jour de son veuvage.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Elle tremblait en traversant l'enfilade austère des vastes pièces, où les personnages vagues des tapisseries semblaient surpris par ce flot de jupes passant au milieu du demi-jour de leur solitude.Émile Zola (1840-1902)
Il y eut des nuits de recueillement, de douleur austère, de résignation enthousiaste, où j'écrivis de belles phrases de bonne foi.Elme-Marie Caro (1826-1887)
Il aimait à regarder une jolie femme, et cependant il était austère dans ses principes.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Chaque observation qu'il a faite dans le monde confirme pour lui une vérité ou combat un préjugé ; tout alors lui apparaît dépouillé d'un faux éclat et dans une austère nudité.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
C'est une chose curieuse, mais explicable, que la situation respective de ces deux femmes si spirituelles et si intelligentes, l'altière favorite et l'austère gouvernante.Imbert de Saint-Amand (1834-1900)
Son organisation méridionale, plus encore que son éducation, se refusait à cette initiation austère d'un amour mystique.George Sand (1804-1876)
Les discours qu'on lui avait tenus dans la salle souterraine lui revenaient à l'esprit, et lui paraissaient remplis d'autorité calme et d'austère sagesse.George Sand (1804-1876)
Parfois, c'est un appareil scientifique solennel et austère, comme un théorème qui marche et qui en impose au vulgaire.Albert Farges (1848-1926)
Ses disciples menaient une vie fort austère, jeûnaient fréquemment et affectaient un air triste et soucieux.Ernest Renan (1823-1892)
L'union d'un esprit austère avec une âme bouleversée par les tempêtes était un essai impossible.George Sand (1804-1876)
Sa figure austère, creusée de durs sillons, s'est illuminée un instant en voyant entrer la voiture.Madame Henri de la Ville de Mirmont (1860-1933)
Tu nous donnes tant de naïves leçons, qu'il faut bien que nous restions naïfs sous ta loi austère !George Sand (1804-1876)
Il me semble qu'il n'y a ici rien d'austère et de terrible qui ne soit tout à coup tempéré ou dissimulé par des voluptés souriantes.George Sand (1804-1876)
Je vous supplie de même de faire la supposition la plus austère et la plus chaste sur l'emploi de l'impérial favori.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
A des vestiges illustres, à des souvenirs historiques, il faut un cadre austère, des montagnes, du ciel, de la solitude surtout.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « AUSTERE » adj. masc. & fem.

en termes de Physique, se dit d'une saveur aspre qui cause un resserrement dans la bouche : c'est une des neuf saveurs qui frappent l'organe du goust ; telle est celle du vitriol.
 
AUSTERE, signifie aussi, Rude, severe, qui ne pardonne rien. Un Juge austere est moins corrompu qu'un autre.
 
AUSTERE, se dit aussi de celuy qui est severe à luy-même, qui ne se permet aucuns plaisirs, qui maltraitte son corps. Ce Religieux est fort austere, il porte la haire & le cilice, il se discipline. on ne peut passer d'un Ordre à un autre, s'il n'est plus austere.
 
AUSTERE, se dit figurément en choses morales. Les moeurs austeres de Caton. une vertu austere. une mine austere ou refrognée.
Déjouez les pièges ! « Les efforts qu'il a fallu » ou « fallus » ? « Les efforts qu'il a fallu » ou « fallus » ?

Un doute sur l'accord du participe passé des verbes impersonnels ? Suivez le guide !

12/03/2020