avertir

 

définitions

avertir ​​​ verbe transitif

Informer (qqn) de (qqch.) afin qu'il y prenne garde. ➙ prévenir, renseigner. Nous l'avons averti du risque, qu'il y avait un risque. Son instinct l'avertissait de se méfier.
par menace ou réprimande ➙ avertissement. Je vous avertis qu'il faudra changer de conduite.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'avertis

tu avertis

il avertit / elle avertit

nous avertissons

vous avertissez

ils avertissent / elles avertissent

imparfait

j'avertissais

tu avertissais

il avertissait / elle avertissait

nous avertissions

vous avertissiez

ils avertissaient / elles avertissaient

passé simple

j'avertis

tu avertis

il avertit / elle avertit

nous avertîmes

vous avertîtes

ils avertirent / elles avertirent

futur simple

j'avertirai

tu avertiras

il avertira / elle avertira

nous avertirons

vous avertirez

ils avertiront / elles avertiront

 

synonymes

avertir verbe transitif

informer, aviser, éclairer, instruire, notifier, prévenir

alerter, mettre en garde

réprimander, admonester (littéraire)

[sans complément] sonner, klaxonner, corner (vieux)

sans avertir

sans crier gare, sans préavis

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il ne lui appartenait guère, pensait-il, d'avertir la jeune fille de son erreur ; et cependant il était peu généreux de n'en rien faire.William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
Il se passe que les vaillants serviteurs que je viens de vous nommer sont venus m'avertir, et qu'à mon tour je vous avertis.Michel Zévaco (1860-1918)
Je ne peux que l'avertir que ce serait déplorable, et pas seulement pour la démocratie.Europarl
Elle fit avertir en même temps le chevalier qu'elle allait au bal, et qu'elle souhaitait qu'il l'y accompagnât.Alfred de Musset (1810-1857)
Je dois cependant vous avertir – comme je l'ai fait dans le rapport – de la nécessité de ne pas créer un nouvel obstacle, inexistant jusqu'ici, à savoir un obstacle économique.Europarl
Ne lui avait-il pas promis de l'avertir de ce qui se serait passé dans cette entrevue ?Hector Malot (1830-1907)
Sa gazette passoit pour être plus propre que la mienne, à avertir les acheteurs, et en conséquence, on y inséroit plus d'annonces.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
Vendredi, j'ai demandé au secrétariat d'avertir par téléphone un maximum de personnes pour éviter qu'ils ne viennent demain.Europarl
Pourquoi ne pas avertir le consommateur qu'une utilisation prolongée du téléphone mobile peut être dangereuse pour les cellules de notre cerveau ?Europarl
Les frères servants se promenaient aussi, par groupes, mais en suivant les barrières, et en faisant le guet pour avertir les frères, en cas d'approche d'un profane.George Sand (1804-1876)
Il avait négligé d'avertir son amie avec la sonnette, bien assuré qu'elle ne manquait jamais au rendez-vous.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Je voudrais avertir cette assemblée : ne vous y prenez pas comme nous l'avons fait à la commission institutionnelle !Europarl
Il a été surpris de vous voir, et m'a dit qu'il avait mission de vous avertir, s'il vous rencontrait.Charles Dickens (1812-1870) et Wilkie Collins (1824-1889), traduction Mme Judith (1827-1912)
Est-il vraiment possible de couper l'approvisionnement comme ça, en quelques minutes, sans en avertir le consommateur à l'avance ?Europarl
À l'avenir, il sera obligatoire d'avertir les autorités de protection des données chaque fois qu'une autorité recherche les données personnelles de qui que ce soit.Europarl
S'il en est ainsi, permettez-moi de les avertir que notre règlement interdit catégoriquement toute manifestation depuis la tribune des visiteurs.Europarl
Viens-tu m'avertir de quelque danger, ou m'annoncer quelque malheur plus épouvantable que tous ceux auxquels a suffi mon courage ?George Sand (1804-1876)
Elle lui conseilla de faire avertir ses amis, et offrit de lui procurer un exprès.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
Je m'inquiète peu de ce que vous pouvez dire... j'ai essayé de vous en avertir....Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
L'un d'eux alla avertir le lord chancelier, et revint bientôt avec ordre d'introduire le récipiendaire.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ADVERTIR » v. act.

Apprendre à quelqu'un une chose qu'il luy importe de sçavoir, & qu'il ignore, ou à quoy il ne prend pas garde. Cet espion advertit de tout ce que les ennemis entreprennent. il faut l'advertir sans cesse de se tenir droit. Il vient du Latin advertere.
 
ADVERTI, IE. part.
 
On appelle au manege, un pas adverti, ou un pas écouté, celuy qui est reglé & soustenu, un pas d'escole.
 
On dit en proverbe, qu'un adverti en vaut deux, pour dire, qu'il est dangereux d'attaquer un homme qui est sur ses gardes : advertir quelqu'un de son salut, pour dire, d'une chose qui luy importe de toute sa fortune. Le d ne se prononce point en ces mots.
Vidéos Gargouille, par Alain Rey Gargouille, par Alain Rey

Le –gouille du mot gargouille est une variante du terme goule, qui signifie « gueule ». Découvrez l’histoire du mot gargouille avec Alain Rey.

Alain Rey 15/09/2020