bienséance

définitions

bienséance ​​​ nom féminin

littéraire Conduite sociale en accord avec les usages, respect de certaines formes. ➙ correction, savoir-vivre. —  au pluriel Usages à respecter. ➙ convenance. Respecter les bienséances.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et, rendons-lui cette justice, il pratiquait cette bienséance mieux que personne, car il était toujours le premier à se mettre à table et le dernier à en sortir...Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
Je ne puis v en l'état où je suis, et je n'ai plus à garder ni mesure, ni bienséance.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Un silence glacial accueillit cette manifestation si parfaitement dénuée de bienséance, de galanterie, de politesse, de décence, de bon ton, de bon goût et de bon sens.Robert de Montesquiou (1855-1921)
Mais je crois deviner à présent ce qui peut t'avoir enhardi : j'aurai sans doute manqué de réserve, j'aurai négligé quelque bienséance, ou souffert des familiarités que tu auras mal interprétées.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Je désirais, pour la bienséance, qu'il ne fût pas dit que j'y allais avec vous.François-René de Chateaubriand (1768-1848) et Marie-Louise de Vichet (1779-1848)
Or, la bienséance des habits et des autres ornemens dépend de la matière, de la forme et de la propreté.Saint François de Sales (1567-1622)
Son entretien avait la soudaineté, l'émotion, l'accent des poëtes, avec la bienséance de la jeune fille ; elle n'avait, à mon goût, qu'une imperfection, elle riait trop ; hélas !...Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Quant aux devoirs du monde, aux visites, elle ne leur donnera que ce qui ne se peut refuser à la plus stricte bienséance.Clarisse Bader (1840-1902)
Il affectait de détourner la tête, cherchant ce qu'il avait à dire, ou plutôt ce qu'il pouvait se dispenser de dire pour ne pas manquer à la bienséance.George Sand (1804-1876)
Ce prince n'osa dans ces commencements lui rendre d'autres soins que ceux que lui ordonnait la bienséance.Madame de La Fayette (1634-1693)
C'est à eux que je le dis en plein visage, quoique cela choque la bienséance : en ceci le monde ressemble à l'homme, il a un derrière, - ceci est vrai !Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Il y régnait cette liberté complète qui ne reconnaît de joug que la bienséance, que cette égalité affectueuse qui est la république du talent.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Parfait modèle de bienséance, sans aucune affectation, aisée dans sa politesse, facile dans ses entretiens, ingénue dans sa gaieté, contant bien, causant bien, elle étoit simplement et naturellement aimable.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Elle s'abandonnoit à tout ce que l'âge de seize ans et la bienséance lui pouvoit alors permettre.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Rousseau, parce qu'ils contiennent, dit-on, de fort bonnes choses... et qu'alors j'en pourrai parler sans blesser la bienséance.Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
La bienséance n'a nulle part à tout ce que je fais ; c'est ce qui est cause que les excès de liberté que vous me donnez me blessent le cœur.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Son deuil venait de se terminer au commencement de cette année 1652, et elle se répandit dans le monde sans qu'aucun motif de bienséance pût y mettre obstacle.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Il y a de certaines familles qui, par les lois du monde ou ce qu'on appelle de la bienséance, doivent être irréconciliables.Jean de La Bruyère (1645-1696)
Vous avez franchi une palissade, non achevée, il est vrai, mais que la bienséance vous commandait de respecter.George Sand (1804-1876)
Nous faisons par vanité ou par bienséance les mêmes choses, et avec les mêmes dehors, que nous les ferions par inclination ou par devoir.Jean de La Bruyère (1645-1696)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BIENSEANCE » s. f.

Ce qui convient à une chose, qui luy donne de la grace, de l'agréement. Il est de la bienseance de se tenir decouvert & en une posture honneste devant les Grands & les Dames. la bienseance exige de nous plusieurs devoirs & civilitez. il faut en toutes choses observer les bienseances.
 
BIENSEANCE, se dit aussi de ce qui est commode, utile & avantageux. Il a acheté cette maison, cette terre, parce qu'elle étoit à sa bienseance, dans son voisinage. on a dans ce quartier toutes choses à sa bienseance, l'Eglise, le marché, la riviere, &c. les Princes occupent souvent des places par droit de bienseance, parce qu'elles sont à leur bienseance, qu'elles accommodent & arrondissent leurs frontieres.