borne

 

définitions

borne ​​​ nom féminin

Pierre ou autre marque servant à délimiter un champ, une propriété foncière, et qui sert de repère. —  Borne kilométrique, plantée à chaque kilomètre d'une route. —  familier Kilomètre.
Borne d'incendie : bouche d'incendie en forme de borne.
Dispositif de communication placé dans un lieu public. Une borne Internet.
Pièce correspondant à l'un des pôles d'un circuit électrique. Les bornes d'une batterie de voiture.
au pluriel, au figuré Limite permise. Vous dépassez les bornes ! ➙ mesure. —  Sans bornes, illimité. ➙ infini.

borné ​​​ , bornée ​​​ adjectif

(choses) Qui est limité par un obstacle. Un horizon borné.
(personnes) Dont les capacités intellectuelles sont limitées. ➙ bouché, obtus. Esprit borné, étroit, limité.
 

synonymes

borne nom féminin

limite, frontière

[de signalisation, de protection] colonne, chasse-roue, bitte, bollard, bouteroue (vieilli)

[familier] kilomètre

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « borne »

Puissance sans borne des premiers pères de famille sur leurs enfans et sur leurs serviteurs.Giambattista Vico (1668-1744), traduction Jules Michelet (1798-1874)
Je me borne ici à signaler et à définir le principe de l'expérimentation comparative ; il sera développé à propos des cas particuliers dans le cours de cet ouvrage.Claude Bernard (1813-1878)
Entre deux amis intimes qui parlent d'une femme aimée, la conversation ne se borne pas longtemps à faire l'éloge de son pied.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
La malheureuse fille erra de rue en rue toute la journée ; le soir, accablée de faim et de fatigue, elle s'assit au coin d'une borne et finit par s'y endormir.Zulma Carraud (1796-1889)
Il est aussi logique qu'elle conserve le système des jachères et se borne à réduire le pourcentage obligatoire de 10 à 0 %.Europarl
Pourtant, l'amendement 4 du groupe socialiste se borne à critiquer le régime, sans le condamner.Europarl
Je me borne à vous exposer les faits, aussi bien que je puis me les rappeler, avec une parfaite franchise, et dans toute leur vérité.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
L'avis de la commission se borne à envisager l'interdiction de l'expérimentation animale aux fins d'élaborer des produits cosmétiques sous cet angle de vue uniquement.Europarl
Une telle issue n'est même pas envisagée dans le rapport, lequel se borne à ruminer les proclamations et propositions habituelles et inoffensives.Europarl
Celui-ci devient le collaborateur du médecin, dont le rôle se borne à indiquer les procédés de gymnastique de la volonté et à surveiller l'application.Charles Burlureaux (1851-1927)
Où en sommes-nous arrivés si la responsabilité européenne se borne à vider au maximum le droit des réfugiés de sa substance ?Europarl
Yacoub suit fidèlement leur exemple : il aime à construire comme eux et l'emplacement qui borne ses deux maisons situées au sud de la djami, est un véritable chantier.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Il est vrai que l'homme qui dépense l'argent ne le mange pas et qu'il se borne à le transmettre à un autre qui en tire parti.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Connoi d'abord ton excellence & ta grandeur, & ne borne point ta vûë aux objets terrestres & materiels.Alexander Pope (1688-1744), traduction Marthe-Marguerite de Caylus (1671-1729)
Le devoir des examinateurs se borne à juger jusqu'à quel point les professeurs et les élèves suivent cette route.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Il semble que cette institution se borne à prouver sa valeur par pure occupation : bon, mauvais, indifférent.Europarl
Parfois, cette partie du document manque totalement d'intérêt ou se borne à compléter la résolution.Europarl
C'est le bruit public, je me borne à écouter ce que crie toute la ville et à dire oui : il n'est pas défendu de dire oui.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Il faut, pour que cette association réussisse, qu'elle ne se borne pas, bien entendu, aux bonnes paroles, ni seulement à de vagues accords uniquement économiques, de type libre-échange.Europarl
En ma qualité de chroniqueur, je me borne à relater les faits exactement comme ils se sont produits, ce n'est pas ma faute s'ils paraissent invraisemblables.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Afficher toutRéduire

Exemples de « borné »

Ceci posé, on comprend que le prisonnier se soit borné aux injures et aux imprécations.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ainsi nous sommes les auteurs de nous-mêmes dans un sens borné ; nous sommes libres, sans être complètement libres.Charles Secrétan (1815-1895)
Du sommet, il découvrit un vaste pays s'étendant de tous côtés jusqu'où l'œil peut atteindre, excepté vers le nord-ouest où l'horison est borné dans le lointain par des montagnes bleuâtres.François-Xavier Garneau (1809-1866)
Je me suis borné à indiquer en tête du volume, et surtout au bas des pages, les recueils de documents et les livres dont je me suis le plus servi.Jean Hippolyte Mariéjol (1855-1934)
Ce n'était pas d'entrer dans les livres d'histoire en tant que dictateur tristement célèbre, cruel, borné et malveillant.Europarl
Quel que soit son domaine, il est limité dans le temps et dans l'espace ; le fait qu'elle observe est borné et amené par une infinité d'autres qu'elle ne peut atteindre.Hippolyte Taine (1828-1893)
Le mérite modeste ou borné au travail de cabinet y est méconnu, peu considéré, quelquefois persécuté si l'intérêt de la société le demande.Joseph Bertrand (1822-1900)
Paradis, paraît-il, était à une époque immémoriale, une île – c'est-à-dire, qu'il était borné au nord par un petit ruisseau, ou plutôt par un bras de mer fort étroit.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Félix Rabbe (1834-1900)
Une fois encore, le rapporteur s'est borné à établir une liste noire des pays dans lesquels les suspects habituels sont attaqués et les plus puissants échappent à la critique.Europarl
On s'est borné à dire que le son de la trompette perdait, par le mécanisme des cylindres, beaucoup de son éclat ; ce qui n'est pas, du moins pour mon oreille.Hector Berlioz (1803-1869)
Je me suis borné à exclure de toute ma force cette opinion-là sans vouloir nullement me lancer dans une discussion qui aurait pu devenir une dispute.Charles Gounod (1818-1893)
Je suis trop faible et trop borné apparemment pour trouver dans ma propre activité la récompense ou le motif de tant d'efforts.George Sand (1804-1876)
Spécialement borné à la police, et souvent surveillé ou contrôlé dans ses opérations par le comité de salut public, le comité de sûreté générale supportait impatiemment cette dépendance.Adolphe Thiers (1797-1877)
C'est bien borné, et le théâtre me semble pour un esprit, le travail fatigant d'un écureuil dans une cage.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Très borné, en réalité, il n'imposait que par sa tenue soignée, et le masque de sa figure figée.Paul Margueritte (1860-1918)
Alors j'ai jeté les règlements au loin, et me suis borné à recommander, et au besoin ordonner ce qui m'a paru bon, et à défendre ce que je trouvais mauvais.Ernest Michel (1837-1896)
Toute intervention était cependant impossible ; aussi s'était-il borné à se tenir le plus souvent à l'écart des deux familles, afin de n'avoir pas d'avis à donner.Henry Gréville (1842-1902)
Je suis heureuse maintenant que celui-ci se soit borné à des promesses, et qu'il n'ait pas souillé nos mains de ses bienfaits.George Sand (1804-1876)
L'honnête homme le plus borné, devin et fait échouer parfois les roueries du faiseur le plus habile.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
C'était donc un mal très-borné, au prix du bien infini qu'ils peuvent se faire les uns aux autres et dont je dois leur savoir gré d'avance.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BORNÉ, ÉE » part. & adj.

On appelle une maison, une veuë bornée, une maison qui est de petite étenduë, & sise en un lieu où il est difficile de s'accroistre ; une veuë qui est offusquée par des bois, ou par des montagnes. On dit aussi, qu'un esprit est borné, lors qu'il n'est pas de grande étenduë ; qu'il a des veuës bornées, qu'il n'est pas capable de grands desseins, ni de sciences difficiles. On appelle aussi une fortune mediocre, une fortune bornée, qu'on n'a pas dessein de pousser plus avant.

Définition de « BORNE » s. f.

Ce qui separe un heritage d'avec un autre, soit par une marque qui s'y trouve naturellement, soit qu'elle y ait été mise exprés. L'infini est sans bornes. cette prairie a pour bornes d'un costé la riviere, de l'autre un bois, un fossé fait exprés. les Seigneurs qui ont des bois, ou des terres prés des forests du Roy, ont été obligez d'y faire des fossés pour leur servir de bornes, par la derniere Ordonnance des Eaux & Forests. une telle croix sert de borne à ces deux Parroisses. les Arpenteurs qui plantent des bornes, sont tenus d'y laisser auprés des témoins, qui sont des tuilleaux, ou autres marques dont ils chargent leur procez verbal. les Juges souvent ordonnent qu'une pierre qu'on pretend servir de borne sera levée, pour voir si on y trouvera des témoins. Nicod derive ce mot du Grec bounos, qui signifie tumulus, acervus : car les premieres marques des bornes ont été les petites mottes ou élevations de terre, que Rigaut dit avoir été appellées botones en termes d'Arpentage. Du Cange dit que dans la basse Latinité on appelloit une borne, bonna, bunda, bodina, & bodula, d'où on a fait les autres mots de boonne pour borne, & de boonner pour borner ; d'où on a fait aussi abonagium & esbonagium, & esbonare, pour dire mesure & mésurer.
 
BORNE, se dit aussi de ce qui separe les Provinces & les Royaumes. La France a pour bornes la Mer, le Rhin, les Alpes, & les Pyrenées. Les Romains decernoient le triomphe à ceux qui avoient étendu les bornes de leur Empire.
 
BORNE, se dit aussi d'une pierre à hauteur d'appuy, ou d'une barriere qui arreste les carrosses & les charrois, & les empêche d'endommager les portes, ou les murailles d'un bastiment. On met des bornes aux deux costés d'une porte cochere, aux parvis des Eglises, &c. à chaque coin de ruë il y a des bornes.
 
BORNE, se dit aussi chez les Vitriers des losanges ou quarreaux de vitres disposées en plusieurs façons en maniere de bornes, de doubles bornes.
 
BORNES, se dit figurément au plur. seulement des choses spirituelles & morales. St. Thomas étoit un esprit vaste & sans bornes. l'ambition d'Alexandre n'avoit point de bornes. cet Ambassadeur a été desavoüé, il a passé les bornes de son pouvoir. les Tyrans abusent de leur pouvoir, quand il est sans bornes. On dit aussi, qu'un Orateur n'a point passé les bornes de son sujet, quand il n'a point trop étendu son discours, ni fait de longues digressions : qu'une piece de theatre, un Poëme est renfermé dans de justes bornes, quand ils ont la juste étenduë qu'ils doivent avoir dans les regles. les vertus ont leurs bornes, ne vont point dans l'excez. un homme sage se tient toûjours dans les bornes du devoir.
Le français des régions Boujou Boujou

Boujou, mon bijou ! Dans les parlers normands, on trouve le mot boujou, forme dialectale équivalente au français commun « bonjour », qui s’emploie pour saluer quelqu’un que l’on rencontre ou dont on prend congé : « Boujou de Normandie ! »

27/10/2020