brider

définitions

brider ​​​ verbe transitif

Mettre la bride à (un cheval).
Serrer avec une bride. —  Brider une volaille (avant cuisson). ➙ trousser.
au figuré, littéraire Contenir, gêner dans son développement. ➙ freiner, réprimer. Brider ses instincts.
Brider un moteur, en limiter la puissance.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je bride

tu brides

il bride / elle bride

nous bridons

vous bridez

ils brident / elles brident

imparfait

je bridais

tu bridais

il bridait / elle bridait

nous bridions

vous bridiez

ils bridaient / elles bridaient

passé simple

je bridai

tu bridas

il brida / elle brida

nous bridâmes

vous bridâtes

ils bridèrent / elles bridèrent

futur simple

je briderai

tu brideras

il bridera / elle bridera

nous briderons

vous briderez

ils brideront / elles brideront

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quelquefois elle se levait avant le jour, allait brider elle-même son cheval, et disparaissait avec lui jusqu'au soir.George Sand (1804-1876)
Brider les nouvelles technologies ne peut que nuire au rendement des entreprises, mettre un frein à la croissance et, en définitive, provoquer des pertes d'emploi.Europarl
Un chaînage est un nerf de fer qu'on pose dans l'épaisseur des murs pour relier toute la construction et la brider.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Ce n'est pas la recherche qu'il faut brider, c'est à l'économie fondée sur le profit qu'il faut mettre fin.Europarl
L'application de ce principe doit éviter à tout prix de brider l'innovation et l'activité économique, d'engendrer la frilosité et l'immobilisme industriel, de devenir un moyen pour détourner la concurrence.Europarl
Il est vrai qu'il hésite sur la manière de « brider cette raison » si fuyante ; pour les questions qui n'intéressent que la spéculation, c'est au fait que, lui aussi, veut l'assujettir.Pierre Villey (1879-1933)
On ne s'y efforce pas de brider le progrès scientifique, mais de l'orienter dans une direction recevable sur le plan éthique et moral.Europarl
Il serait facile de succomber à la tentation de ne pas essayer de brider l'économie souterraine.Europarl
Mais nous devons aussi veiller à ne pas les brider, en leur faisant perdre ainsi leur force d'action.Europarl
Il vous dit qu'il fait chaud ou froid, comme il dirait à son domestique de brider son cheval.George Sand (1804-1876)
Pour les personnes, tout d’abord, elle engendre des emplois, mais aussi des entreprises prospères, en libérant les énergies humaines sans les brider, ni les contraindre.Europarl
Tous les cavaliers se hâtèrent de brider leurs chevaux, sans prendre la peine de les seller, de peur de perdre du temps.Alfred Assollant (1827-1886)
Un accord de protection des investissements ne doit pas nous brider ; il doit au contraire faciliter l'application des conventions internationales en matière d'environnement qui ont déjà été adoptées.Europarl
Tout ce qui peut brider la fureur des dépenses publiques est excellent ; mais est-il moyen d'y arriver ?Émile de Laveleye (1822-1892)
Chaque seigneur alla brider lui-même, dans les vastes écuries du vieux manoir, son destrier encore fumant de la course qui l'y avait amené.George Sand (1804-1876)
Je suis plus intrépide que vous ; je ne me laisse point brider par de vains raisonnements.Denis Diderot (1713-1784)
Elle était la seule, pourtant, qui gagnât quelque chose sur lui, et qui pût essayer de brider cette humeur âpre et terrible.Élémir Bourges (1852-1925)
Hantz alla brider les chevaux avec quelque regret ; il était dur, en effet, de quitter si tôt et en pareille circonstance un si bon gîte.Ida Saint-Elme (1776-1845)
On avait en réalité l'intention – rappelez-vous les premiers concepts – de brider le tout et d'en faire des dépenses obligatoires.Europarl
L'heure que nous avions indiquée pour notre départ était arrivée, et notre hôte venait demander s'il fallait brider les chevaux.Émile Souvestre (1806-1854)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BRIDER » v. act.

Mettre la bride à un cheval, ou à une autre beste de voiture.
 
En termes de Marine, on dit brider l'ancre, pour dire, empêcher qu'elle n'enfonce trop dans le sable ; ce qui se fait en mettant quelques planches à ses pattes.
 
On dit aussi, brider un oison, brider la beccasse.
 
On dit en Fauconnerie, brider les serres d'un oiseau, quand on en lie une de chaque main : ce qui l'empêche de charrier ou d'emporter sa proye.
 
BRIDER, signifie figurément, Tenir en sujettion. Cette forteresse bride toute la Province. les peuples sont bridez par les loix, par l'autorité des Magistrats.
 
On le dit aussi des conventions particulieres. Cet homme est bien bridé par cette transaction, il ne peut plus faire de chicane.
 
BRIDER, signifie aussi, Estraindre, serrer, cacher. Ce Juste-au-corps est mal taillé, il vous bride trop sur les espaules. il s'est bridé le nez de son manteau pour n'estre point apperceu.
 
BRIDÉ, ÉE. part. & adj.
 
On dit proverbialement, qu'une affaire est sellée & bridée, pour dire, qu'elle est achevée, qu'elle est concluë, par une meschante allusion de la selle du cheval au sceau des arrests qui terminent les affaires. On dit aussi, que la beccasse est bridée, quand on a engagé quelqu'un en une meschante affaire, ou quand ou l'a trompé. On appelle aussi, un oison bridé, un sot, un homme qui n'a point veu le monde. On appelle un Juge bridoyé, lors qu'il est fort ignorant, & qu'il ne juge qu'au hasard. On dit aussi de ceux à qui on jette quelque chose au visage, qu'on leur en a bridé le nez.

Définition de « REBRIDER » v. act.

& redupl. Remettre la bride à un cheval, ou à une autre beste de somme. Il faut rebrider un cheval, quand il est debridé. On rebride, quand on veut se remettre en chemin, ou quand il vient une allarme dans un camp.
Le français des régions Tartiflette Tartiflette

Cette spécialité à base de pomme de terre et de reblochon, qui réchauffe les âmes en hiver, est une spécialité emblématique des Alpes françaises, et plus spécialement des Pays de Savoie, où est produit le reblochon (AOC).

03/12/2020