copier

 

définitions

copier ​​​ verbe transitif

Reproduire (un écrit ; une œuvre d'art). ➙ calquer, transcrire ; imiter. Copier un tableau.
Imiter frauduleusement. —  intransitif Il a copié (sur le voisin).
Imiter. Copier les manières de qqn.
Informatique Effectuer une copie de. Copier un fichier.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je copie

tu copies

il copie / elle copie

nous copions

vous copiez

ils copient / elles copient

imparfait

je copiais

tu copiais

il copiait / elle copiait

nous copiions

vous copiiez

ils copiaient / elles copiaient

passé simple

je copiai

tu copias

il copia / elle copia

nous copiâmes

vous copiâtes

ils copièrent / elles copièrent

futur simple

je copierai

tu copieras

il copiera / elle copiera

nous copierons

vous copierez

ils copieront / elles copieront

 

synonymes

copier verbe transitif

noter, prendre en note, relever, transcrire

calquer, reproduire

imiter, contrefaire, falsifier

plagier, démarquer, pasticher, pomper (familier)

[sans complément] tricher, mimer, reproduire, ressembler à

[un ordinateur, une personne, etc.] cloner

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle ne s'évertuait pas moins à copier toutes les fantaisies distinguées, les raffinements, les menues frivolités de ses compagnes issues des familles resplendissant au premier rang de la mêlée mondaine.Hector Bernier (1886-1947)
Je m'ennuyais ; toute cette sculpture que l'on me faisait copier me semblait froide et dénuée d'intérêt.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Mais là même où l'auteur semble se copier, que de changements et quels judicieux changements ?Alexandre Vinet (1797-1847)
A partir de ce moment, le désir d'en faire copier les parties l'obsède, et, après une résistance plus on moins longue, il finit toujours par y céder.Hector Berlioz (1803-1869)
Je faisais semblant, de temps à autre, d'avoir besoin d'elle pour me copier une ou deux pages de mon manuscrit.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Ce dernier mot me rappelle un rôle, dans lequel on a toujours vainement essayé de la copier.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
C'est comme d'avoir devant soi, dans son travail, quelque image souriante, quelque belle page entr'ouverte, qu'on regarde de temps en temps, et sur laquelle on se repose, sans la copier.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
C'est tout au plus si je pourrai être prêt en octobre, car j'ai tout à copier et les notes à faire ; – mais cela est fort égal.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Copier le pluralisme n'est pas la même chose que de l'accepter, car la démocratie ne peut fonctionner sur la base d'une caricature du pluralisme.Europarl
Il les coiffait lui-même avant de les copier, et disposait leurs tresses selon les diverses manières de la statuaire grecque.George Sand (1804-1876)
Pendant que tu es ici, tu devrais bien, toi qui as une si belle main, me copier des factures que je veux envoyer toucher.Henry Murger (1822-1861)
Comme il seroit long de copier leurs observations, je dirai ce que j'en pense, & cela les renfermera presque toutes.Hugo Grotius (1583-1645)
Faites-moi le plaisir de copier cette longue obligation, que je veux présenter au bureau d'enregistrement ce matin.Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
Souvenez-vous, s'il vous plaît, de faire copier vos maximes, et de me les donner à mon retour.François de La Rochefoucauld (1613-1680)
Pour donner une juste idée de notre position, je ne puis mieux faire que de copier quelques unes de nos lettres ; elles étoient alors notre plus grande consolation.Joseph Fiévée (1767-1839)
Ce sont là deux faces d'un même problème, et l'on n'a qu'à copier ce qui donne de bons résultats dans un système pour avoir les mêmes avantages dans l'autre.Henry de Graffigny (1863-1934)
Soudain il fit un grand geste d'ébahissement et, avisant une écritoire placée devant lui, prit une feuille blanche pour y copier à l'encre la figure tracée dans la poussière métallique.Raymon Roussel (1877-1933)
D'ailleurs, grâce à des retouches, les traits eux-mêmes ne m'appartiennent plus : elle commença par copier ma figure et finit par dessiner un rêve.Remy de Gourmont (1858-1915)
Valentin répondit qu'un si beau visage n'avait pas besoin de poser pour qu'on pût le copier, et qu'il l'avait trouvé dans son cœur.Alfred de Musset (1810-1857)
Les élèves étaient assis à des tables différentes, et suffisamment éloignés les uns des autres pour qu'il leur fût impossible de copier.Alfred Binet (1857-1911)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COPIER » v. act.

Transcrire un acte, un Livre, un discours, en faire un double, & le plus souvent une minute brochée.
 
On le dit aussi des tableaux, des desseins, des bastiments, des statuës.
 
COPIER, signifie aussi, Imiter, & quelquefois, Dérober l'invention, le Livre, le travail d'autruy. La plus-part des Auteurs ne se font que copier les uns les autres.
 
COPIER, signifie quelquefois, Contrefaire les manieres, les gestes d'une personne, pour la rendre ridicule, sur tout quand elle a quelques affectations vicieuses.
 
COPIÉ, ÉE. part. & adj.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Le Top 10 des mots d'Alain Rey Le Top 10 des mots d'Alain Rey

Alain Rey était un conteur intarissable et passionnant. Dans les médias, lors de nos comités éditoriaux ou en privé, de sa voix si caractéristique, il nous charmait en racontant l'histoire des mots ou en expliquant son travail, ses découvertes, ses questionnements.

Édouard Trouillez 26/11/2020