côtoyer

 

définitions

côtoyer ​​​ verbe transitif

Aller, se trouver le long de. ➙ border, longer. Côtoyer la rivière.
Être en contact avec (qqn). ➙ fréquenter, rencontrer. Dans son métier, il côtoie beaucoup d'artistes.
au figuré Se rapprocher de. ➙ friser, frôler. Cela côtoie le ridicule.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je côtoie

tu côtoies

il côtoie / elle côtoie

nous côtoyons

vous côtoyez

ils côtoient / elles côtoient

imparfait

je côtoyais

tu côtoyais

il côtoyait / elle côtoyait

nous côtoyions

vous côtoyiez

ils côtoyaient / elles côtoyaient

passé simple

je côtoyai

tu côtoyas

il côtoya / elle côtoya

nous côtoyâmes

vous côtoyâtes

ils côtoyèrent / elles côtoyèrent

futur simple

je côtoierai

tu côtoieras

il côtoiera / elle côtoiera

nous côtoierons

vous côtoierez

ils côtoieront / elles côtoieront

 

synonymes

côtoyer verbe transitif

fréquenter, approcher, coudoyer, frayer avec, se frotter à

border, s'étendre le long de, longer

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Intrigué au plus haut point, excité par son émotion même, il franchit d'une enjambée la faible distance qui le séparait de l'apparition, et vint la côtoyer.Octave Féré (1815-1875)
L'eau miroitante, où le bateau laissait un long sillage, leur semblait côtoyer les rivages du ciel.Gabriel-Tristan Franconi (1887-1918)
Rien de plus difficile que de s'orienter, car il n'y a aucune route tracée : tantôt il faut côtoyer la mer, et tantôt il faut gravir les montagnes.Nicolas Ambroise Kubalski (1794-1873)
Par un mépris hautain du danger, et peut-être aussi par l'attrait piquant du fruit défendu, elles se font un amusement de côtoyer les abîmes.Charles Turgeon (1855-1934)
Mais songe un peu au bord de quels précipices j'ai pu passer sans m'en douter ; quels abîmes j'ai pu côtoyer que j'ignore encore...René Boylesve (1867-1926)
D'ailleurs la route avait cessé de côtoyer la rade, et maintenant ils s'enfonçaient à chaque pas davantage dans les terres.Pierre Zaccone (1818-1895)
Il est essentiel de faire en sorte qu'un grand nombre de systèmes différents puissent se côtoyer, ce qui augmente la liberté de choix et la diversité de l'offre.Europarl
Elles devaient côtoyer le rivage en se tenant toujours à très-petite distance de la terre, et s'échouer quand elles seraient serrées de trop près par les croisières anglaises.Adolphe Thiers (1797-1877)
Deux heures après, l'indisposition avait disparu ; mais, rarement dans mes voyages, je ne crus côtoyer d'aussi près quelque foudroyante maladie.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Quant aux faibles ils retombent dans l'ornière, en trouvant le bord trop difficile à côtoyer.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il y a des pentes escarpées difficiles à franchir et des crevasses si vastes qu'il faut les côtoyer longtemps, avant d'atteindre leurs limites.Claude-François de Méneval (1778-1850)
Mais il y en a une foule qui n'ont fait que côtoyer cette fortune, la voyant assez de près pour pouvoir en parier, et elles se trouvent déplacées et malheureuses.Louise d'Alq (1840-1910)
Le marin et ses compagnons suivirent naturellement la route qui coupait diagonalement l'îlot, et ils arrivèrent ainsi à côtoyer le ruisseau qui se dirigeait vers la mer.Jules Verne (1828-1905)
La course avait été périlleuse pourtant : des arêtes de laves à gravir, des torrents à traverser, des précipices à côtoyer ; la mule avait pris le plus court.George Sand (1804-1876)
Nous commencions à côtoyer le long étang qui la ferme à gauche, quand une grande clarté nous apparut de l'autre côté dans les arbres.Émile Souvestre (1806-1854)
Les enfants doivent apprendre très tôt à côtoyer dans la tolérance d'autres cultures et d'autres traditions.Europarl
Nous sommes condamnés, sans doute, à côtoyer éternellement le bord de l'éternité, sans jamais faire notre plongeon définitif dans le gouffre.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Pendant six jours que nous employâmes à la côtoyer, nous eûmes le spectacle d'un grand nombre de bêtes farouches, qui ne paraissaient pas effrayées de nos cris.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
A deux pas de la madone était un précipice qu'il fallait côtoyer pour sortir du défilé.George Sand (1804-1876)
Montagnes et fleuve vont jouer, dès lors, jusqu'à l'océan, à se côtoyer, se contourner, se traverser, à la condition que l'ampleur du fleuve soit toujours respectée.Pierre Duchaussois (1878-1940)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COSTOYER » v. act.

Marcher à costé de quelqu'un. Le premier Eschevin costoye le Prevost des Marchands dans les ceremonies. Il ne faut pas qu'un valet costoye son Maistre, qu'il aille de pair avec luy. Ces voleurs nous costoyerent plus d'une lieuë.
 
COSTOYER, signifie aussi, Marcher le long d'une côte, d'un rivage, ou d'une autre chose étenduë en longueur. L'armée fut obligée de costoyer long-temps la montagne. Les galeres costoyent le rivage, quand elles vont terre à terre. Les costes de Malabar sont pleines de Corsaires qui les costoyent sans cesse.
 
COSTOYÉ, ÉE. adj. En termes de Blason, se dit lors qu'une bande cotice ou barre est accompagnée de quelques autres pieces en même sens & en même nombre égal des deux costés de la principale de ces pieces. En ces trois derniers mots on ne prononce point l's.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la musique Les mots croisés de la musique

Testez vos talents de cruciverbiste avec cette grille exclusive consacrée à la musique ! Niveau standard.

11/05/2020