craque

 

définitions

craque ​​​ nom féminin

familier Mensonge par exagération. Il nous a raconté des craques. ➙ blague.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Puis la flamme monte, monte, et le plancher du sous-sol craque et s'abîme dans les fondations brûlantes du château...Albert Delpit (1849-1893)
J'ai passé la nuit à corriger des épreuves, la tête m'en craque ; je ne vous dirai donc que deux mots.George Sand (1804-1876)
Le cercle de bois, qui craque comme la mâture d'un navire pendant la tourmente, vole en éclats ; le ballon, qui n'a plus de point d'attache suffisant, va être enlevé.Gaston Tissandier (1843-1899)
Le roi a beau être obstiné, les grands ont beau faire des ligues ; sitôt qu'elle gronde, tout plie ou craque.Hippolyte Taine (1828-1893)
Il craque sous la pression des 21 millions de migrants qui se déplacent en masse chaque année.Europarl
Sourdement travaillé par les vents et le courant sous-marin, il craque, détone, et semble repris de ses anciennes colères.Louis Boussenard (1847-1910)
Tout se brise, tout craque à bord, et les pièces dont le navire est composé, et les objets d'arrimage qui jouent avec effort.Édouard Corbière (1793-1875)
Chaque minute semble rapprocher d'une lieue le navire du port, et chaque minute aussi peut faire éclater l'incendie qui couve, qui craque, qui va peut-être s'élancer sur sa proie.Édouard Corbière (1793-1875)
La société actuelle est dans une décadence irrémédiable, le vieil édifice craque de tous côtés.Edmond Lepelletier (1846-1913)
Depuis quatre mois tout allait parfaitement ; je dormais sur mes deux oreilles et j'étais vraiment très heureux quand soudain, lundi dernier, tout craque.Guy de Maupassant (1850-1893)
C'est une porte qui crie en tournant sur ses gonds, c'est une des marches de l'escalier qui craque.Émile Gaboriau (1832-1873)
Jean grimpe sur un vieux saule ; mais l'arbre craque et tombe sur le chien, qui s'enfuit.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
J'ai plaisir à les toucher, à faire glisser sous ma main leur poil soyeux qui craque, à sentir leur chaleur dans ce poil, dans cette fourrure fine, exquise.Guy de Maupassant (1850-1893)
J'aimerais mieux mordre le fer d'une pioche que manger un haricot qui croque sous la dent, craque comme un grain de plomb dans une aile de perdrix.Jules Renard (1864-1910)
Le bois de leur membrure craque en gémissant ; elles descendent, rasent le sol, et remontent.Gustave Flaubert (1821-1880)
Mais, en voulant monter par-dessus un banc pour arriver du côté de ma classe, voilà un des sous-pieds qui craque, et la jambe du pantalon qui remonte comme un élastique !Jules Vallès (1832-1885)
Quand la rafale souffle à tout casser, quand tout craque devant elle, elle arrive bien à plier le mât comme un jonc ; mais le rompre, allons donc !Augustine Fouillée (1833-1923)
Il ne trouve à s'installer que dans une méchante villa exposée au nord et qui craque tout entière sous le vent du large.Jules Lemaître (1853-1914)
Nous attendons que tout craque, que le mode de production actuelle ait abouti au malaise intolérable des ses dernières conséquences.Émile Zola (1840-1902)
Seulement il faudrait d'autres épaules que les siennes pour étayer un édifice qui craque de toutes parts...Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Mots bleus Mots bleus

Des mots bleus, comme le bleu de ses yeux. Un bleu comme on en voit en Belgique où « être bleu de quelqu’un » c’est en être fou amoureux, au-delà des mots.

Aurore Vincenti 20/04/2020