mensonge

 

définitions

mensonge ​​​ nom masculin

Assertion sciemment contraire à la vérité. ➙ contrevérité, tromperie. Dire un mensonge. ➙ mentir. Un grossier mensonge. Mensonge pour rire. ➙ blague, canular. —  locution Pieux mensonge, inspiré par la piété ou la pitié. —  Mensonge par omission, qui consiste à taire la vérité.
Le mensonge, l'acte de mentir ; les fausses affirmations.
Ce qui est trompeur, illusoire. Le bonheur est un mensonge.
 

synonymes

mensonge nom masculin

contrevérité, canular, fiction, histoire, hypocrisie, imposture, invention, mystification, tromperie, menterie (vieux ou région.), conte (littéraire), fable (littéraire), blague (familier), baratin (familier), bobard (familier), boniment (familier), craque (familier), salade (familier), mytho (langage des jeunes), galéjade (région.), menterie (vieux)

fabulation, mythomanie

duplicité, fausseté, imposture, tromperie

désinformation, manipulation, bourrage de crâne (familier)

illusion, mirage

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Oser dire que la loi française sur les 35 heures, en affaiblissant globalement la compétitivité européenne, est responsable de la baisse de l'euro est un pur et simple mensonge intellectuel.Europarl
Les sentiments qui nous la rendent ou douce, ou du moins tolérable, naissent d'un mensonge et se nourrissent d'illusions.Anatole France (1844-1924)
Le soir, son esprit s'ingéniait sans doute à songer avec quel mensonge il pourrait, le lendemain, faire une nouvelle dupe.André Le Glay (1785-1863)
Je suis toujours surprise du mensonge, quand il porte sur des choses qui n'ont aucune utilité.Dorothée de Dino (1793-1862)
C'est un mensonge de dire que les lois du marché sont la garantie d'un comportement efficient.Europarl
Si je me taisais, j'aurais l'air de vouloir garder tous les avantages de la fortune, au prix d'un mensonge.Michel Corday (1869-1937)
On donne maintenant la vie pour une souffrance et une crainte, ce qui est un mensonge.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Cet optimisme est alors une forme de mensonge et entraîne des imprudences dans le domaine de la consommation et des investissements à risques.Europarl
L'article autorisant le placement de produits est basé sur un mensonge, parce que ce principe est tout d'abord nié, pour être ensuite admis de mille manières différentes.Europarl
Il me suffisait donc d'en trouver une pour convaincre l'akkal que je descendais de quelque ancien fidèle ; mais ce mensonge me répugnait.Gérard de Nerval (1808-1855)
Le mensonge nous en dissimule la profondeur, la vérité nous la montre, et pourtant elle seule peut aider à le combler.Dora Melegari (1849-1924)
Il me vint en tête ensuite un mensonge que je n'eus malheureusement pas la présence d'esprit de dire aussitôt que le billet me parvint.Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Que tous les secrets de votre âme paraissent à la lumière ; et quand vous serez étendus au soleil, dépouillés et brisés, votre mensonge aussi sera séparé de votre vérité.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Passez-moi ce premier mensonge, a dit l'artiste, et je vous mentirai avec tant de vérité que vous y serez trompés.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
On m'accuse de fantaisie ordurière et de mensonge prémédité sur de pauvres gens, qui m'ont empli les yeux de larmes.Émile Zola (1840-1902)
Les fautes des gouvernants s'entassent sur les fautes, un mensonge en nécessite un autre, de sorte que l'amas devient effroyable.Émile Zola (1840-1902)
Par la colère peut-être, et ce serait terrible, car alors elle-même se révolterait ; par le mensonge encore, et ce serait bien pire ; ou bien par l'aveu,– oh !Daniel Lesueur (1854-1921)
Il n'y a pas d'autre moyen d'en avoir raison ; il est si plein de mensonge et de détours !...Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Et tout cela en se cachant derrière le mensonge d'une prétendue surproduction, alors qu'il faut dire toute la vérité.Europarl
Ne l'étouffe pas seulement par le mensonge, et, tôt ou tard, elle se révélera à toi.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MENSONGE » subst. masc.

Menterie concertée & estudiée, chose fausse & inventée, que l'on veut faire passer pour vraye. Le Diable est un esprit de mensonge, le pere du mensonge. Beaucoup d'Auteurs veulent faire passer leurs mensonges pour des veritez. Les Medecins aussi-bien que le peuple, appellent mensonges, certaines marques & taches blanches qui viennent sur les ongles.
 
On dit proverbialement, que tous songes sont mensonges pour dire, qu'il ne faut aucunement s'arrester à tout ce qu'on dit qu'ils pronostiquent.
Le mot du jour École École

Voilà un mot étonnant : école, fort éloigné aujourd’hui de la réalité qui était la sienne durant l’Antiquité. En grec, skholê ne correspondait pas à l’idée d’effort et d’instruction mais, avant tout, à celle de loisir.

Aurore Vincenti 22/04/2020