Email catcher

délié

Définition

Définition de délié ​​​ , déliée ​​​ adjectif et nom masculin

littéraire Fin, mince. Taille déliée. ➙ élancé.
nom masculin Un délié : la partie fine, déliée d'une lettre (opposé à plein). Les pleins et les déliés d'une écriture à la plume.
au figuré Un esprit délié. ➙ fin, pénétrant, subtil.

Définition de délié ​​​ , déliée ​​​ adjectif

Qui n'est plus lié. Lacets déliés. locution Avoir la langue déliée : être bavard.

Synonymes

Synonymes de délié, déliée adjectif

subtil, affûté, agile, fin, pénétrant, vif

agile, souple

mince, élancé, fin, menu, svelte

Exemples

Phrases avec le mot délié

Son travail est basé principalement sur la ligne, les déliés, les formes avec une nette préférence pour le petit format.Ouest-France, 24/09/2021
Le tremblement dans les « pleins et déliés » oh !René Boylesve (1867-1926)
Ça s'écrit comme un drôle de destin, plein de liés et de déliés, de courbes et de virages.Ouest-France, Marie CAROF-GADEL, 01/01/2021
Caragueus a son franc-parler ; il a toujours délié le pal, le sabre et le cordon.Gérard de Nerval (1808-1855)
De fait, les concepts que nous produisons historiquement contribuent aussi à un imaginaire technique délié des réalités concrètes et temporelles.1895, 2020, Elisa Carfantan (Cairn.info)
Il me demanda alors à voir des plantes séchées, et il s'enamoura de ces silhouettes déliées et charmantes que conservent beaucoup d'espèces.George Sand (1804-1876)
Comment fonder un système politique sur une déclaration des droits et un individu théoriquement posé comme délié des autres et souverain de lui-même ?Revue internationale et stratégique, 2002 (Cairn.info)
Comment évaluer les possibilités de régulation qui s'offrent à un monde moyen-oriental délié des frontières ?Esprit, 2008, Hamit Bozarslan, Rémi Durel, Olivier Mongin (Cairn.info)
Les cordages et les voiles se font de ses filamens les plus déliés, dont on fabrique aussi diverses sortes d'étoffes.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Contrairement aux propos de nature judiciaire qui nourrissent les pièces sérieuses et les font progresser, la parole ici respire en pleins et déliés.Poétique, 2019, Philippe Jousset (Cairn.info)
Ce n'était plus ce corsaire si délié, si sémillant, et si bon enfant enfin.Édouard Corbière (1793-1875)
Et traduit les mots couchés d'une belle écriture ample et déliée, pas chahutée ni griffonnée, malgré l'urgence de la situation et la fureur des éléments.Ouest-France, Katia MALARET, 23/02/2016
Cauchemar des gauchers, son usage donnait de belles écritures aux pleins et aux déliés, nécessitant aussi des buvards.Ouest-France, 27/09/2018
Grâce une façade transparente et des circulations déliées, elle retrouve l'extérieur.Ouest-France, 21/10/2018
Le cheval doit être calme, souple, délié et flexible mais aussi confiant, attentif et perçant.Ouest-France, 15/05/2016
Une âme noble, élevée et stoïque jusqu'en ses faiblesses, un esprit ferme et délié s'y marquent en traits nets et fins.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Il avait préparé un exercice pour faire des pleins et des déliés, mais aussi des ronds.Ouest-France, 16/02/2021
Chacun s'y trouve délié, rigoureusement seul avec une expérience qu'il a en commun avec tous les autres.Critique, 2011, Marielle Macé (Cairn.info)
Ce fil délié attend de nous la même grâce : c'est le tissu des jours d'une belle et vertueuse comtesse, fort avancée dans sa carrière.Alain-René Le Sage (1668-1747)
Dans un second temps, il réinvestit narcissiquement ce stock d'énergie désexualisé et délié sur une activité, ici la sculpture.TOPIQUE, 2008, Hélène Jousse (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de DELIÉ, ÉE adject.

Fin, menu, pointu, delicat. La toile de Hollande est fort deliée. La gaze est une estoffe fort deliée. Le fil de lin est plus delié que celuy de chanvre. La flesche de la Sainte Chapelle est haute, fort deliée, & fort pointuë.
 
DELIÉ, se dit figurément d'un esprit fin, delicat, adroit. Les Italiens ont l'esprit plus fin & plus delié que les Suisses. On se deffie, quand on a à traitter avec des gens si deliez. Quelques-uns derivent ce mot de l'Hebreu dal, qui signifie tenuis. Mais sans aller si loin, il vient de delicatus : ou plustost il vient de delien, vieux mot Celtique & Bas-Breton qui signifie feuille, à cause que la feuille est mince & deliée.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Notre actualité Quels sont les métiers du dictionnaire ? Quels sont les métiers du dictionnaire ?

À qui doit-on l’entrée dans Le Petit Robert 2025 du mot surtourisme ou du nouveau sens du mot vocal ? Comment nos équipes rédigent-elles et...

La rédaction des Éditions Le Robert 07/05/2024
sondage de la semaine