étiolement

définitions

étiolement ​​​ nom masculin

Fait de s'étioler ; état de ce qui est étiolé. ➙ affaiblissement.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ici trop de paresse physique et de nourriture matérielle, de là l'obésité et toutes ses disgrâces ; là, trop de fatigue et de misère, c'est-à-dire la maigreur et l'étiolement.George Sand (1804-1876)
On sait l'étiolement causé aux végétaux par l'obscurité prolongée.Louis Boussenard (1847-1910)
Je ferais plaisir à beaucoup de personnes si j'attribuais à la faiblesse humaine l'étiolement de cette institution.Charles Péguy (1873-1914)
Elle était maladive, et entretenait la maladie par un régime de petits soins dont le résultat était l'étiolement.George Sand (1804-1876)
Selon nous, cette pratique contribuera à un étiolement encore plus important de la diversité politique dans cet hémicycle.Europarl
Elle était maladive et entretenait la maladie par un régime de petits soins dont le résultat était l'étiolement.Albert le Roy (1856-1905)
Mais le mysticisme, source des voluptés ineffables, en si grand honneur au moyen âge, a été jugé ; on sait où il mène : à l'étiolement, au nihilisme, au néant.Camille Saint-Saëns (1835-1921)
Les deux font la paire Épices et espèces Épices et espèces

Le mot « espèce » est utilisé depuis le Moyen Âge : attesté au XIIIe siècle, son sens est notamment celui de « catégorie d’êtres vivants » (le « genre...

Dr Orodru 15/09/2021