Email catcher

étrangler

définitions

étrangler ​​​ verbe transitif

Priver de respiration (jusqu'à ce que mort s'ensuive, ou non) par une forte compression du cou. ➙ asphyxier, étouffer ; strangulation. Étrangler qqn de ses mains. pronominal S'étrangler en avalant de travers. ➙ s'étouffer.
Gêner la respiration, serrer la gorge de (qqn). L'émotion l'étranglait. pronominal S'étrangler à force de crier.
au figuré Gêner ou supprimer par une contrainte insupportable. Étrangler la liberté.
Resserrer, comprimer. Une ceinture qui étrangle la taille. ➙ serrer.

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'étrangle

tu étrangles

il étrangle / elle étrangle

nous étranglons

vous étranglez

ils étranglent / elles étranglent

imparfait

j'étranglais

tu étranglais

il étranglait / elle étranglait

nous étranglions

vous étrangliez

ils étranglaient / elles étranglaient

passé simple

j'étranglai

tu étranglas

il étrangla / elle étrangla

nous étranglâmes

vous étranglâtes

ils étranglèrent / elles étranglèrent

futur simple

j'étranglerai

tu étrangleras

il étranglera / elle étranglera

nous étranglerons

vous étranglerez

ils étrangleront / elles étrangleront

synonymes

s'étrangler verbe pronominal

s'étouffer, suffoquer

se resserrer, rétrécir

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
En 2010, il l'avait étrangler avec une ceinture de peignoir.Ouest-France, Stéphanie LECLERCQ, 24/11/2020
Mais les précieux billets verts se sont faits de plus en plus rares, au point d'étrangler l'économie.Ouest-France, 24/06/2019
Avec le breton, il y a plusieurs façons de s'étrangler.Ouest-France, Martial MENARD, 20/10/2012
Il essaye alors plusieurs fois de s'étrangler, mais n'y arrive pas.Cahiers de psychologie clinique, 2012, Jean-Philippe de Limbourg (Cairn.info)
Il serait ridicule que les uns aillent de l'avant pour se laisser étrangler par derrière.Le Monde Juif, 1946 (Cairn.info)
Il faudrait d'abord l'étrangler dans son sommeil, sans hésitation ni pitié, car s'il s'éveillait tout serait perdu.Paul Féval (1816-1887)
Je manque de m'étrangler avec un grain très gros que je viens d'avaler.Georges Darien (1862-1921)
À seize ans et demi, il tente d'étrangler sa petite amie du moment lors d'une fête de village.Ouest-France, 06/09/2019
Il ne se souvient pas de ce qui s'est passé à l'extérieur de la maison ni d'avoir tenté de l'étrangler.Ouest-France, 19/06/2013
Soit ils augmentent les taux d'intérêt pour juguler l'inflation, et ils risquent d'étrangler un peu plus la croissance.Capital, 09/09/2008, « L'économie mondiale résistera-t-elle au double choc ? »
J'ai essayé de m'étrangler avec mes cheveux, mais j'ai eu peur... et pourtant je voudrais mourir.Eugène Sue (1804-1857)
En même temps, nous ne devons pas étrangler ou restreindre la liberté d'accès des utilisateurs légitimes.Europarl
Ils seront capables d'étrangler de petits postes en les entourant de boyaux profonds débouchant parfois sur des galeries de sape.Stratégique, 2009, Jan Pascal (Cairn.info)
Après l'avoir attirée à la cave, il l'a violemment frappée avant de l'étrangler avec un foulard.Ouest-France, 19/03/2021
Ces mécanismes ont l'effet d'étrangler l'initiative individuelle et de bloquer l'apport, indispensable, de l'expérience et de l'intuition (de la part du médecin, par exemple).Transversalités, 2017, Ronan Sharkey (Cairn.info)
Cette perte de revenu risque d'étrangler les exploitations agricoles qui seront soumises à cette diminution importante, et parfois brutale, des revenus.Europarl
Ce qui évoque immanquablement ces entreprises totalitaires qui surent se servir des outils de la démocratie pour l'étrangler.Sécurité globale, 2017, Georges Bensoussan (Cairn.info)
J'aurais cru qu'il allait l'étrangler, après ce qu'il lui a dit !Georges Ohnet (1848-1918)
Démoli de l'intérieur, l'extérieur le menace sans relâche et voudrait l'étouffer, l'étrangler.Revue de littérature comparée, 2015, Atinati Mamatsashvili (Cairn.info)
C'était un sentiment d'angoisse qui commençait à étrangler tout ce monde entassé.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESTRANGLER » v. act.

Prendre à la gorge & la serrer, boucher les conduits de la respiration. On condamne les criminels roturiers à estre pendus & estranglez, tant que mort naturelle s'en ensuive. Ce goulu s'estrangle, il mange des morceaux trop gros, il ne les peut avaler. Une flegme, une apoplexie l'a estranglé. Ce mot vient du Latin strangulare, qui signifie le même.
 
ESTRANGLER, se dit souvent en une signification plus estenduë pour dire, Se quereller. Cet homme a fait un faux marché, sa femme l'a pensé estrangler. C'est une acariastre qui s'estrangle à force de crier, qui perd la respiration. On dit aussi, qu'on estrangle de soif, quand on a le gosier si sec, qu'on a de la peine à respirer.
 
ESTRANGLER, signifie aussi, Serrer, presser quelque partie du corps. Voilà un collet de pourpoint qui m'estrangle, qui me serre trop, qui m'empêche de respirer à mon aise. On le dit aussi des habits. Ce haut-de-chausses, ces manches sont trop estranglées, sont trop estroites.
 
On dit aussi, Estrangler un sac, pour dire, Fermer son ouverture en la liant avec une corde bien serrée. On dit aussi par imprecation, Que la peste vous estrangle, pour dire, vous saisisse, vous fasse mourir.
 
ESTRANGLER, se dit figurément en choses morales. Ce Satyrique a un beau mot qui l'estrangle, qu'il ne peut s'empescher de dire ou d'escrire. Sur la fin d'un Parlement les Juges estranglent les affaires, les jugent à la haste, ne les examinent qu'à demi. On dit aussi, qu'un bastiment est trop estranglé, quand il a peu de face sur la ruë, quand les aisles en sont trop serrées ; & generalement de tout ce qui n'a pas une largeur convenable & proportionnée.
 
ESTRANGLÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Drôles d'expressions Faire un tabac Faire un tabac

« C’est une folie comme du tabac ; quand on y est accoutumée, on ne peut plus s’en passer », plaisante Madame de Sévigné à propos d’un parfum (1675).

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 21/12/2021