évaporé

 

définitions

évaporé ​​​ , évaporée ​​​ adjectif et nom

Qui a un caractère étourdi, léger ; qui se dissipe en choses vaines. ➙ écervelé, étourdi. Une jeune fille évaporée. Air évaporé. —  nom Une évaporée.
 

synonymes

évaporé, évaporée adjectif et nom

étourdi, écervelé, folâtre, frivole, inattentif, insouciant, léger, sans cervelle (familier), tête en l'air (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Que de fois une robe de femme lui avait jeté au passage, avec le souffle évaporé d'une essence, tout un rappel d'événements effacés !Guy de Maupassant (1850-1893)
Venez donc ici, évaporé, qu'on vous arrange cette cravate.Louis Reybaud (1799-1879)
Dès trois heures, l'ambre de la cathédrale s'allongeait, d'une douceur recueillie, d'un parfum évaporé d'encens.Émile Zola (1840-1902)
Idée, sentiment, volonté, tout a fui, tout s'est évaporé.Théophile Gautier (1811-1872)
Je ressemble à ces flacons de liqueurs qu'on a laissés débouchés et dont l'esprit s'est évaporé complètement.Théophile Gautier (1811-1872)
Mais elle filait avec une légèreté inquiète, effleurant à peine la moquette de ses petites bottines, ne laissant d'autre trace, dans la maison, qu'un parfum évaporé de verveine.Émile Zola (1840-1902)
Une fois le soir venu, quand le feu de ses paroles avec ses amis est évaporé, il devient doux et maniable, et il sent ses torts envers les autres.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Et pas un bruit, le silence moite d'une nuit heureuse, rien qu'une respiration calme, à peine distincte, dans un vague parfum de lilas évaporé.Émile Zola (1840-1902)
Un sylphe évaporé vient les troubler dans leurs entretiens, mais la fleur de nuit ne l'écoute pas ; la fleur de nuit n'est pas coquette.Jean-Jacques Grandville (1803-1847)
Sa figure de franc évaporé prit une expression d'admiration profonde.Paul Féval (1816-1887)
Tout d'abord, on eût été fondé à croire qu'il s'était évaporé.Jules Verne (1828-1905)
Il ne voulut rien dire au prince, craignant que cet évaporé ne mît le feu aux poudres.Arsène Houssaye (1815-1896)
Bref, tout le parfum de la chanson s'est évaporé, mais aussi la pièce est carrée, comme on dit.Théophile Gautier (1811-1872)
Il le faisait alors couler très lentement dans sa bouche pour sentir la petite piqûre sucrée du gaz évaporé sur sa langue.Guy de Maupassant (1850-1893)
Leurs tailles et leurs allures sont bien différentes : l'une est d'une hauteur démesurée, et marche fort gravement, au lieu que l'autre est petite et a l'air évaporé.Alain-René Le Sage (1668-1747)
Il faudrait donc que le superflu acquis fut évaporé par l'exercice ; mais, par cela même qu'on dort beaucoup, on limite d'autant le temps ou l'on pourrait agir.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
J'aime mieux garder le mien froid et spéculatif dans mon imagination que de le voir évaporé en vain devant une idole distraite et saturée d'encens.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Et un vague sentiment d'inquiétude la fit tressaillir, aussitôt évaporé qu'il avait apparu dans son cœur.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Je ne garnirai pas, comme un jeune évaporé, la plante de mes pieds de souliers de fer pour t'honorer, et pour profaner le lieu de repos de mon eau bien-aimée.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Ils se roulaient aux muses excitants de la toison, se sentaient stimulés par ce fleur sauvage poivrant sous leurs foulées le fade fumet évaporé de leurs lies.Camille Lemonnier (1844-1913)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Ennui Ennui

Contrairement aux apparences, l’ennui prend deux sens, deux directions : un sens fort, dans la langue classique, et un sens atténué qui domine aujourd’hui.

Aurore Vincenti 30/04/2020