fente

 

définitions

fente ​​​ nom féminin

Ouverture étroite et longue (à la surface d'un solide). ➙ cassure, fêlure. Les fentes de l'écorce terrestre. —  Anatomie Séparation étroite. Fente vulvaire.
Ouverture étroite et allongée (dans l'épaisseur d'une matière). ➙ interstice. Fentes d'une palissade. —  Fente d'une jupe.
Action de fendre (dans quelques emplois). Bois de fente.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je me levai pour aller regarder par la fente, et je poussai un cri violent.Guy de Maupassant (1850-1893)
Par une fente pratiquée dans le carreau, on a pu, à l'aide d'un instrument quelconque, mettons une baguette de fer pourvue d'un crochet, agripper l'anneau, peser et ouvrir.Maurice Leblanc (1864-1941)
J'en oubliai le but de mon grand voyage ; je ne fis plus attention à ma brochette qui, un beau jour, glissa dans la fente du plancher, où elle est encore.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Une lentille placée en avant projette une image agrandie de la fente lumineuse sur un écran blanc tant que le fil est en vibration.Théodose du Moncel (1821-1884)
D'un effort désespéré, il arracha sa tête de la fente ; mais il y laissa sa peau et ses poils jusqu'aux oreilles.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
En effet, à gauche, une porte, mal fermée, bâillait ; et, par cette fente, on apercevait l'empereur, qui avait repris sa marche chancelante, de la cheminée à la fenêtre.Émile Zola (1840-1902)
Je m'étais assis sur un baril vide et brisé, et j'écrivais à la lueur d'une large fente par où je pouvais apercevoir l'étendue illimitée de la grève.Guy de Maupassant (1850-1893)
Arrivait-il sans penser à mal par le corridor, aussitôt son père ouvrait sa porte, et la figure crochue du vieux baronnet apparaissait dans la fente.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Ainsi donc, bel et bien réduits aux abois, sans la moindre fente pour nous échapper, nous attendîmes l'approche de l'ennemi.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
La fente existe, il est matériellement impossible qu'elle n'existe pas, le long du carreau, contre le mastic... dans le sens vertical, bien entendu...Maurice Leblanc (1864-1941)
Un câble, fortement attaché au sommet de la falaise, descendait dans cette fente de rocher, et venait toucher à la mer.Adolphe Thiers (1797-1877)
Après ça, si tu y tiens, on peut élargir la fente avec une serpe ; je te ferai cet ouvrage-là, si tu le souhaites.George Sand (1804-1876)
Il se leva, et, les yeux à la fente des persiennes, regarda dans la pièce.Maurice Level (1875-1926)
Elle contemplait les écaillures de la muraille, deux tisons fumant bout à bout, et une longue araignée qui marchait au-dessus de sa tête, dans la fente de la poutrelle.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il le déposa sur le plancher, s'agenouilla auprès, et introduisit son couteau dans la fente de la charnière.Paul Féval (1816-1887)
Je vais essayer de regarder entre les châssis légers, – par une fente que j'aperçois là-bas.Pierre Loti (1850-1923)
En glissant contre le rocher, le bout de l'arbre, coupé en biseau, rencontre une fente, il s'y arrête, s'y encastre.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
C'est toujours le nez du renégat qui porte le long cabillot dans la fente duquel la partie proéminente et cartilagineuse de son visage est violemment pincée.Édouard Corbière (1793-1875)
Au milieu se trouve une petite fente par laquelle je passe ma tête quand il fait froid ou quand il pleut, et je me trouve ainsi couvert jusqu'à la cheville.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Les arêtes vives et nettes de la fente indiquaient une cassure récente, évidemment occasionnée par la chute de l'avalanche.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FENTE » subst. fem.

Crevasse, ouverture, intervalle qui est entre deux choses mal jointes. Ces portes ne valent rien, il y a de grandes fentes. l'eau s'écoule des montagnes par la fente des rochers. on fait une fente aux arbres gras pour en tirer la resine.
 
On dit aussi, la fente d'une chemise, d'un pourpoint, d'un haut de chausses, en parlant des ouvertures qu'on y fait.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots étonnants du Grand Robert Top 10 des mots étonnants du Grand Robert

À l’occasion de la mise en ligne de sa nouvelle édition, nous avons choisi de mettre en lumière le Grand Robert, le dictionnaire le plus riche de la langue française.

Édouard Trouillez 13/02/2021