fer

définitions

fer ​​​ nom masculin

Métal blanc grisâtre (symbole Fe, no atomique 26, masse atomique 55,847), très commun. L'aimant attire le fer. L'acier, la fonte contiennent du fer. Industries du fer. ➙ métallurgie, sidérurgie. —  Fer forgé*. Fil de fer. —  Âge du fer, période qui succède à l'âge du bronze (vers l'an 1000 avant J.-C.).
proverbe Il faut battre* le fer pendant qu'il est chaud. —  locution Croire dur comme fer à qqch., en être absolument convaincu. La dame de fer : la tour Eiffel.
au figuré De fer locution adjective invariable ➙ fort, résistant, robuste, rude. Une santé de fer. —  Une volonté de fer. ➙ inflexible.
(Objet, instrument en fer, en acier)
Partie en fer ou métallique (d'un instrument, d'une arme). Le fer d'une charrue. Le fer d'une lance. —  au figuré Le fer de lance (d'une organisation…), l'avant-garde.
Objet, instrument en fer, en métal (servant à donner une forme, à marquer…). Fers de relieur, servant à faire des empreintes sur le cuir. —  Fer à repasser et sans complément fer : instrument à semelle métallique qui, une fois chaud, sert à repasser le linge. Fer à vapeur. —  Fer à friser, pour faire boucler les cheveux. —  Fer rouge : tige de fer que l'on porte au rouge. Marquage des bœufs au fer rouge.
(dans des locutions) Épée, fleuret. locution Croiser le fer, se battre à l'épée.
(Bande de métal formant semelle) Fer à cheval ou fer : pièce de métal qui sert à garnir les sabots des chevaux, etc. Des fers à cheval. Table en fer à cheval, en forme de fer à cheval. au figuré Tomber les quatre fers en l'air, à la renverse.
Renfort métallique (d'une semelle). Chaussures munies de fers. ➙ ferré.
au pluriel Les fers : barre de fer servant à enchaîner un prisonnier. Mettre un prisonnier aux fers. —  au figuré, littéraire Être dans les fers. ➙ captif.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Entre parenthèses, le grand déclin du secteur des chemins de fer ne se limite pas au fret.Europarl
La revitalisation du chemin de fer est cruciale pour l'avenir du système de transport européen, de notre environnement et de notre économie.Europarl
Le projet de directive qui été approuvé aura un impact positif sur le développement des chemins de fer.Europarl
L'objectif de la mobilité durable est ainsi étroitement lié à la revitalisation des chemins de fer.Europarl
C'est soit la circulation, la mobilité, soit l'asphyxie au milieu de monstres de fer qui crachent des substances polluantes.Europarl
Je suis totalement d'accord avec le ministre et la présidence, qui, par leurs actes, démantèlent les derniers vestiges du rideau de fer.Europarl
En pourcentage, le train a perdu une bonne part du marché du transport et il est difficile d'observer la moindre évolution au niveau des chemins de fer européens.Europarl
Voter en faveur de ce rapport revient à se comporter en vulgaires agents du lobby des intérêts privés, qui veut dépecer le service public des chemins de fer.Europarl
Comme l'a dit le rapporteur, l'addition de sulfate de fer au ciment peut prévenir ce problème.Europarl
L'amélioration de la compétitivité des chemins de fer doit se faire en priorité par une réduction des coûts et une amélioration du niveau du service.Europarl
On entre dans un système totalitaire qui n'existe plus, aujourd'hui, au-delà du rideau de fer.Europarl
Pour qu’ils puissent jouer leur rôle dans cette chaîne, les chemins de fer doivent être à la hauteur des tâches qui leur sont confiées.Europarl
C'est pourquoi je présenterai cette année trois paquets de mesures relatives aux chemins de fer.Europarl
Bien entendu, l’importance de ce développement des chemins de fer pour l’environnement et la sécurité est parfaitement évidente.Europarl
Je ne vois pas ce que vous voulez dire par 51 plaintes et une main de fer.Europarl
L'harmonisation de la formation pour les conducteurs garantira également une meilleure sécurité sur les chemins de fer à l'avenir.Europarl
Lorsque, toutefois, vous utilisez cette main de fer, vous devez être très attentifs à ce que vous écrasez.Europarl
C’est pourquoi les chemins de fer doivent avoir une structure transfrontalière pour le transport de fret et de passagers.Europarl
En dépit de l'intégration européenne, nous assistons encore à une désintégration continuelle des chemins de fer.Europarl
Nous sommes en train de créer un transport ferroviaire européen, qui n'existe pas encore, au lieu de quinze chemins de fer juxtaposés.Europarl
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FER » s. m.

Metail qui se fond & qui se forge, & dont on fait presque tous les outils des artisans pour couper & pour battre. Le fer est composé d'une terre, d'un sel & d'un soulfre impurs, mal digerez & mal unis, ce qui le rend sujet à la rouille. Il est le plus dur, le plus sec & le plus difficile à fondre de tous les metaux. Le fer s'amollit & devient doux estant mis plusieurs fois au feu & battu, & en le laissant refroidir aprés. Il se durcit en l'esteignant dans l'eau. Il se blanchit, si on l'estend dans de la poudre de sel armoniac & de la chaux vive. On fait des canons de fer. les boulets sont de fer fondu. la lime ne mord point sur les pieces de fer de fonte. la plus forte trempe du fer se fait dans le jus de refort, ou du suc de vers pilez. le fer ardent appliqué à un magdalon de soulfre, se distille & tombe en grenaille. il y a du fer doux & du fer aigre, & des Officiers Royaux ou preud'hommes establis pour le marquer. le fer a grande simpathie avec le cuivre, & on a du mal à les separer quand ils sont soudez ensemble : delà vient la grande amitié que les Poëtes ont feint que Mars avoit avec Venus. le fer attire l'aimant, ou l'aimant attire le fer.
 
Une gueuse de fer, est le gros lingot qui sort de la forge. La roüille de fer, ou maschefer, les grains de fer qui se destachent quand on le bat.
 
FER BLANC, est du fer doux battu, & reduit en lames deliées & trempées dans le l'estain fondu. On le trempe auparavant un peu dans de l'eau forte, parce que s'il étoit trop poli, la teinture ne s'y arresteroit pas.
 
Il y a aussi du fer battu en lames, qui differe de l'autre fer qu'on met en gros ouvrages. On l'appelle autrement Tole.
 
FIL DE FER, est du fer delié qu'on a passé par la filiere, comme le fil d'archal.
 
On appelle aussi fer absolument, plusieurs pieces de fer particulieres qui servent à divers usages. Un fer à repasser le linge. un fer de lance, de pique. un fer d'aiguillette. un fer à friser, à relever la moustache. Et de même des outils d'artisans. Fers à souder, fers à retondre pour les tailleurs de pierre. des fers à roüet de serruriers. fers ronds, quarrez, en triangle, crochus, &c. des fers de pastissier, qui servent à marquer le pain à chanter & les gauffres. des fers de decoupeur, de doreur, qui servent à tailler, à dorer, à raturer le parchemin, &c.
 
On dit, qu'une piece de monnoye est entre deux fers, pour dire, en équilibre, entre les deux fers de la balance.
 
On appelle aussi absolument fers, les chaisnes, carcans & menottes qui servent à retenir les prisonniers & les esclaves. On a mis à ce criminel les fers aux pieds & aux mains. il languit dans les fers parmy les Turcs. En ce sens il signifie figurément, Esclavage, & se dit particulierement en matiere d'amour. Cet amant benit ses fers, aime ses fers. il a brisé ses fers.
 
FER, se dit absolument des fers qu'on met aux pieds des chevaux pour leur conserver la corne. On les forge convenablement à la forme du pied qu'ils doivent couvrir. Un fer est arrondi du costé de la pince, & ouvert du costé du talon. Un fer à tous pieds, est un fer composé de deux pieces mobiles sur un clou rivé du costé de la pince, qui se peut accommoder à toutes sortes de pieds.
 
FER à CHEVAL, en termes de Fortifications, est un ouvrage de figure ronde ou ovale, bordé d'un parapet, servant à couvrir une porte, à y loger un corps de garde, ou à deffendre un fossé.
 
FER, se dit aussi quelquefois absolument d'une espée, & des armes. Ce pays a esté ravagé par le fer & par le feu. On dit encore, Battre le fer, pour dire, S'exercer aux armes avec des fleurets. Et en ce sens on le dit aussi au figuré de tous les autres exercices où on s'est appliqué. Il a bien battu le fer dans les escoles avant que de soûtenir cette these.
 
On dit aussi, Se battre à fer émoulu, pour dire, Se battre tout de bon ; & cela tant au propre qu'au figuré ; soit avec la lance, comme on faisoit autrefois ; soit dans toute autre sorte de combats & disputes.
 
On dit en termes de Marine, Demeurer sur le fer, pour dire, à l'ancre.
 
FER, en termes de Blason, se dit de plusieurs sortes de fers, comme de cheval, de flesche, de javelot, de lance, & de picque, dont on charge les Escus. Le fer de cheval se represente ordinairement la pince en haut ; & lors que les places des clous sont d'autre couleur ou metail, on le blasonne cloüé.
 
FER DE MOULIN, ou croix de moulin, est ce fer qui se pose au milieu de la meule, comme deux ancres adossées qui sont jointes avec deux petites branches en telle distance, qu'il se fait une ouverture quarrée au milieu, qui est cause que plusieurs l'appellent croix anille. Il s'en trouve sur plusieurs Escus.
 
FER MAILLÉ. Espece de servitude ou petite fenestre qu'un homme peut ouvrir sur l'heritage de son voisin, quand le mur appartient à luy seul. C'est un treillis de fer dont les trous ne peuvent estre que de 4. pouces en tout sens avec un verre dormant scellé en plastre, permis par la Coûtume de Paris, art. 201.
 
FER, en termes de Chymie, a le nom de Mars, & souffre plusieurs preparations. Le sel de Mars ou de fer est composé du sel de l'esprit de vinaigre & des particules d'acier, que le même esprit a dissoutes. Il est propre à ouvrir les obstructions. Le safran de Mars ou crocus Martis, est la rouille de l'acier sur lequel on a versé de l'eau : c'est aussi celuy qu'on ramasse sur les barres de fer qui ont esté long-temps exposées au feu, comme celles qui ont porté les vaisseaux dans des fourneaux de reverbere. On en fait aussi avec de la limaille d'acier, qu'on fait demeurer long-temps dans un fourneau de verrerie.
 
FER, se dit figurément en Morale de ce qui a une grande dureté. Ainsi les Anciens ont appellé le Siecle de fer, celuy où les hommes estoient durs & cruels. On dit, qu'un homme a le corps de fer, pour dire, qu'il est capable de resister aux plus grandes fatigues : qu'il a la teste de fer, quand il resiste aux rompements de teste que cause la sur charge des affaires. Il useroit du fer, pour dire, Il use beaucoup.
 
On nomme aussi en quelques endroits, Bestiaux de fer, ceux qu'on a donnez à des Fermiers, à la charge que le croist servira à remplacer ceux qui periront. Ainsi il y a plusieurs metairies en Berry, où il y a des bestiaux qui s'y conservent toûjours.
 
On appelloit autrefois Fer chaud, le serment qu'on faisoit en Justice pour prouver son innocence par le moyen d'un fer chaud. Ce qu'on faisoit en plusieurs façons : quelquefois on marchoit sur douze socs de charruë ardents : quelquefois on prenoit une barre de fer ardente en main, & on la jettoit par deux ou trois fois dans l'espace de neuf pas : quelquefois ce fer chaud avoit la forme d'un gand, dans lequel on fourroit la main & le bras. C'estoit une coûtume fort ancienne : car l'un des articles de la Loy Salique porte, De manu ab aeneo redimendâ, parce qu'on rachetoit quelquefois la rigueur du fer chaud ou airain chaud moyennant certaine somme de deniers. Les Autheurs rapportent une infinité de ces jugements, comme on voit dans Pasquier, Du Cange & autres qui les ont appellez, Judicium ferri calidi, ferri candentis, calybis examen, ferrum ignitum, judicium ignitum, igniferum judicium, ferreum judicium, ferrum judiciale, &c. Ce serment regardoit particulierement ceux qui ne pouvoient plus se battre en duel, soit à cause de leur âge, ou de quelque maladie, ou de quelque imperfection du corps ; & sur tout ceux qui estoient de condition libre, & même les Moines & les Ecclesiastiques. Car pour les paysans, on leur faisoit faire l'espreuve de l'eau froide. On le faisoit aussi bien pour les procés civils que pour les criminels ; & cela avec plusieurs ceremonies Ecclesiastiques ordonnées par les Loix & Coûtumes de plusieurs nations, & même par les Conciles. On ne faisoit point ce jugement dans des semaines où il y avoit des Festes. On jeusnoit trois jours au pain & à l'eau avec des vestements de laine ; le quatriéme on prenoit le fer chaud à la Messe, aprés avoir communié, & aprés plusieurs oraisons & benedictions rapportées dans les Nottes qui sont à la fin des Capitulaires de Charlemagne. Ce fer estoit beni, & gardé dans de certains Monasteres qui avoient ce privilege. Le Samedy suivant on ostoit l'enveloppe qu'on avoit mise sur les pieds ou sur les mains de celuy qui avoit fait le serment, laquelle estoit cachettée, afin qu'on n'y mist point ni d'onguent ni de remedes : & on estoit purgé, quand il ne s'y trouvoit point de marque de bruslure. Ces jugements ont esté deffendus par les Papes, les Conciles, & les Princes, comme par les Papes Estienne, Alexandre III. Innocent III. Honoré III. le Concile de Latran & celuy de Bayeux en 1300. par Federic I. Empereur, Jacques I. Roy d'Arragon, Alexandre II. Roy d'Ecosse : le tout un peu auparavant le regne de St. Louïs.
 
FER, se dit proverbialement en ces phrases. Mettre les fers au feu, quand on commence serieusement à vouloir faire reüssir quelque affaire. On dit, qu'un homme a toûjours quelque fer qui loche, pour dire, qu'il est infirme, qu'il se plaint toûjours de quelque mal. On dit d'un cheval qui est tombé, qu'il a esté renversé les quatre fers en l'air ; & figurément il se dit aussi d'un homme. On dit aussi, qu'il faut battre le fer tandis qu'il est chaud, pour dire, qu'il ne faut pas perdre une bonne occasion, une conjoncture favorable. On dit d'une chose qu'on mesprise, qu'on n'en donneroit pas un fer d'aiguillette. On dit aussi, qu'il faut employer le fer & le feu à quelque mal, pour dire, qu'il y faut appliquer les remedes les plus violents. On dit aussi, Quand on quitte un Mareschal, il faut payer les fers, pour dire, qu'il faut payer les parties d'un ouvrier quand on le change.