fieffé

 

définitions

fieffé ​​​ , fieffée ​​​ adjectif

Histoire Qui est pourvu d'un fief.
Qui possède au plus haut degré un défaut, un vice. ➙ fini, parfait. Un fieffé menteur.
 

synonymes

fieffé, fieffée adjectif

accompli, achevé, complet, consommé, parfait, fichu (familier), fini (familier), foutu (très familier), sacré (familier), satané (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Dis-lui qu'il a par ici une réputation admirable de savant agriculteur et de croquenotes fieffé.George Sand (1804-1876)
C'est un fripon fieffé, un félon, un ridicule.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
La chambre des notaires, involontairement, venait de diplômer un fripon fieffé.Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
Caméléon fieffé, il était, en compagnie, un drôle assez agréable.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Celui qui en avait fait un était regardé par les autres comme un lascar, comme un loustic, comme un luron fieffé !Frédéric Mistral (1830-1914)
Mais tenez, monsieur, je persiste, c'est un gueux, c'est un fieffé gueux.Denis Diderot (1713-1784)
Ton mari est un mauvais sujet fieffé ; il te bat, te gruge, te pille, dépense au cabaret l'argent que tu gagnes.Eugène Sue (1804-1857)
Malheureusement il s'est trouvé « fieffé » dans le château ; vous ne connaissiez pas cette expression ?Marcel Proust (1871-1922)
Le mot du jour Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète

L’emploi des mots de la famille de sauvage pour décrire des problèmes de sécurité fait aujourd’hui polémique. Si le rôle des linguistes et des lexicographes n’est pas de se prononcer ni de porter un jugement, l’analyse des choix lexicaux des personnalités publiques peut être révélatrice des préoccupations de notre époque.

Édouard Trouillez 17/09/2020