forger

 

définitions

forger ​​​ verbe transitif

Travailler (un métal, un alliage) à chaud ou à froid (pour lui donner une forme, etc.). ➙ battre. Forger le fer (➙ ferronnerie). —  au participe passé Fer forgé (servant à fabriquer la ferronnerie d'art). —  proverbe C'est en forgeant qu'on devient forgeron : c'est à force de s'exercer qu'on devient habile.
Façonner (un objet de métal) à la forge. Forger une pièce de mécanique. —  au figuré Les épreuves forgent le caractère, le forment.
Élaborer (➙ fabriquer). Forger une expression. ➙ inventer, trouver.
Inventer à sa fantaisie. Se forger un idéal.
péjoratif Inventer pour abuser. Forger une excuse.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je forge

tu forges

il forge / elle forge

nous forgeons

vous forgez

ils forgent / elles forgent

imparfait

je forgeais

tu forgeais

il forgeait / elle forgeait

nous forgions

vous forgiez

ils forgeaient / elles forgeaient

passé simple

je forgeai

tu forgeas

il forgea / elle forgea

nous forgeâmes

vous forgeâtes

ils forgèrent / elles forgèrent

futur simple

je forgerai

tu forgeras

il forgera / elle forgera

nous forgerons

vous forgerez

ils forgeront / elles forgeront

 

synonymes

forgé, forgée adjectif

inventé, faux, monté de toutes pièces, controuvé (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mesurons-nous la qualité rédactionnelle à la capacité des citoyens de se forger une opinion ou aux aptitudes techniques des juristes ?Europarl
J'entrevois que jusqu'aux femmes tout est ici malheureux ; et je découvre avec dépit et pitié que chacun aide à forger la chaîne qui l'écrase.Pierre Gallet (1698-1757)
Voyez-vous, mon père me l'a appris de bonne heure : c'est se forger une chaîne de misère et de servitude que d'emprunter quand on peut vivre en travaillant.Augustine Fouillée (1833-1923)
Maintes fois, il lui fallut vendre les pièces terminées, afin d'acheter la matière première qui devait lui permettre d'en forger d'autres.Gabriel-Tristan Franconi (1887-1918)
Nous, les jeunes de l’époque, nous allions y participer de tout cœur et forger ainsi notre propre avenir.Europarl
Plus de contrôle, plus de guet, plus de mensonges à forger ou de silence à tenir !Fernand Vandérem (1864-1939)
Je sais des poètes qui, depuis vingt ans, étudient l'art délicat de forger le vers français.Émile Zola (1840-1902)
Arrogants, les politiciens de gauche comme de droite ont tenté de forger une unité au sommet par des moyens autoritaires afin de tirer des conclusions définitives.Europarl
Et pourtant, la presse est une source d’information essentielle, ainsi qu’un outil puissant pour forger l’opinion publique.Europarl
Quelquefois les seigneurs attiraient des artisans habiles, au moins pour broder l'étoffe ou forger l'armure.Jules Michelet (1798-1874)
On avait fait forger des clés à trous, et on s'en est donné à souffler dedans ; le bruit a couvert l'orchestre.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Il ne me semble pas que tu aies travaillé à te forger le frein nécessaire...George Sand (1804-1876)
Et que les demons s'en peuvent aussi forger non pas d'une matiere si pure, mais plus abjecte.Paul Lacroix (1806-1884)
Le nier, ce n'est pas adapter les théories aux faits, mais les forger sans se soucier des faits.Albert Farges (1848-1926)
Vous rappelez-vous, mon cher lord, ces mécaniciens d'autrefois qui ont essayé de forger des simulacres humains ?Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Ne faut-il pas toujours s'exercer au manège des sourires, se tendre l'esprit à forger des compliments qui ne paraissent ni communs ni recherchés ?Honoré de Balzac (1799-1850)
Il apprit à tous leur métier, aux maçons à maçonner, aux serruriers à forger, etc.Jules Michelet (1798-1874)
En écoutant les débats parlementaires dynamiques, il est difficile de ne pas se forger l'impression que de nombreux centres de recherche continuent d'utiliser des principes méthodologiques schématiques et stéréotypés.Europarl
Il est peut-être bien trop courageux de tenter de forger un nouvel instrument en plein coeur d'une crise avec notre voisin le plus important.Europarl
Je voudrais également dire que, en vue de forger ma position, j'ai consulté, non seulement l'industrie, mais également les syndicats.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FORGER » v. act.

Battre le fer sur l'enclume pour le travailler, & reduire en telle forme qu'on veut. Les arcs de carrosse forgés à froid sont les meilleurs. les Poëtes disent que Vulcain forgea les armes d'Achille & d'Enée. On dit aussi, Forger de la vaisselle d'estaim ou d'argent.
 
FORGER, en termes de Manege, se dit d'un cheval qui avance trop les pieds de derriere, & porte leurs pinces contre l'esponge des fers des pieds de devant.
 
FORGER, figurément, signifie, Controuver, supposer. Forger une bourde, une calomnie.
 
On dit proverbialement, Se forger des chimeres, pour dire, Avoir des visions creuses, faire des desseins imaginaires, avoir des terreurs paniques. On dit aussi, A forger on devient forgeron, pour dire, qu'à force de faire un mestier on l'apprend.
 
FORGÉ, ÉE. part. & adj.
Déjouez les pièges ! « Elle a l'air gentille » ou « elle a l'air gentil » ? « Elle a l'air gentille » ou « elle a l'air gentil » ?

Vous aussi, vous hésitez toujours ?... Alors consultez les règles d'or de l'accord de l'adjectif qualificatif avec « avoir l'air ».

27/02/2020