fureur

 

définitions

fureur ​​​ nom féminin

vieux Délire, frénésie (d'un dément).
Colère sans mesure. Entrer, être en fureur ; mettre qqn en fureur. Se battre avec fureur. ➙ furie.
(choses) Caractère d'extrême violence. La fureur des combats. —  poétique La fureur des flots, de l'océan.
littéraire Passion irrésistible. La fureur de vivre.
locution Faire fureur : avoir un immense succès. Chanson qui fait fureur.
 

synonymes

fureur nom féminin

colère, emportement, furie, rage, courroux (littéraire), ire (littéraire), transport de colère (littéraire)

acharnement, ardeur, enthousiasme, exaltation, fièvre, fougue, frénésie, impétuosité, passion, rage, véhémence

[d'éléments naturels] agitation, impétuosité, violence

avec fureur

follement, passionnément, comme un fou (familier)

faire fureur

avoir du succès, être en vogue, casser la baraque (familier), faire un carton (familier), faire un malheur (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je bénis encore le ciel que sa fureur nous ait chassés des rives dangereuses de cet impur terrain, dont la vapeur pestilentielle nous eût évidemment été mortelle.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
C'était avec toute la fureur d'un sectaire, et même la réflexion d'un homme méthodique, qu'il se composait des préférences !Maurice Barrès (1862-1923)
Mais lui, semblait exaspéré, comme soulevé par une jalousie d'homme, par une fureur profonde, instinctive, désordonnée.Guy de Maupassant (1850-1893)
Vous ne voyez en moi qu'un lâche et vous entrez ici la menace à la bouche, plein de mépris, plein de fureur.Hector Malot (1830-1907)
La fureur de ce tremblement de terre a mis en valeur le caractère insensible du capitalisme qui balaie cette région.Europarl
Si puissant, si orgueilleux qu'il soit, le roi reculera devant un tel défi jeté à la fureur de tout un peuple.Michel Zévaco (1860-1918)
Rien ne pourrait donner une idée de l'intensité de fureur qu'elle mit à lancer ces mots qui sifflèrent entre ses dents blanches.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Cela montre – à la grande surprise et à la grande fureur de certains – que l'époque ancienne est définitivement révolue.Europarl
Quelques traits de vacillation, de négligence, et d'importune sincérité, soit réels, soit imaginaires, suffisent pour mettre votre vrai grand auteur et grand homme dans un accès de fureur.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Si nous n'entraînons pas encore l'humanité, nous aurons ouvert de larges tranchées où nos descendants la verront se remuer avec un sainte fureur.George Sand (1804-1876)
Lorsqu'elle est rentrée, dans un état pitoyable de douleur et de fureur, elle m'a dit que tu persistais dans ta résolution.Hector Malot (1830-1907)
La démarche de la princesse était pleine d'agréments et de grâces, et, malgré sa fureur, elle avait arrangé ou plutôt dérangé sa toilette pour être plus séduisante.George Sand (1804-1876)
Une fureur sombre les dévore, un désespoir profond de leur condition alimente en eux une rage continuelle.George Sand (1804-1876)
Est-ce que nous allons passer notre vie à nous regarder comme ça avec fureur, avec désespoir, avec rage.Anatole France (1844-1924)
Les assiégeants ne tinrent compte de la présence de ce malheureux, et n'en battirent la tour qu'avec plus de fureur.George Sand (1804-1876)
Il avait compris qu'au premier mot qu'il prononcerait, toute la fureur de son père se tournerait contre lui.Émile Gaboriau (1832-1873)
On dîna néanmoins lorsque la première fureur fut apaisée ; mais on parla peu : on songeait.Guy de Maupassant (1850-1893)
Telle est la fureur qui anime et absorbe les nations quand elles se rencontrent sur les champs de bataille.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Au milieu de la fureur de la lutte, une froide prudence dirigeait le cours de la guerre, et la vigilance des cours augmentait à mesure que la paix approchait davantage.Friedrich von Schiller (1759-1805), traduction Adolphe Regnier (1804-1884)
Il entre en fureur à la vue d'un seul de ces animaux, ce qui ne l'empêche pas de se conduire tout différemment à l'égard de l'homme.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FUREUR » s. f.

Emportement violent causé par un dereglement d'esprit & de la raison. La morsure des animaux enragez rend les hommes malades de fureur : cette fureur ne se guerit point, il les faut estouffer. il prend à cet homme des accés de fureur si violents, qu'il le faut lier. la fureur est une cause d'interdiction. Il y a aussi une maladie de femmes, qu'on appelle Fureur uterine.
 
FUREUR, se dit en Morale de la colere, lors qu'elle est violente & demesurée, & qu'elle jette les hommes dans quelques excés. On attribuë à Dieu la fureur, on le prie qu'il ne nous juge point dans sa fureur, quoy qu'en effet il ne soit point capable de passions, pour dire, que nos pechez meritent qu'il nous traitte comme s'il estoit en fureur. On le dit des Princes. Il fait dangereux d'estre l'objet de la fureur d'un conquerant, d'un soldat qui court au pillage. une femme en fureur est fort dangereuse. On le dit aussi des animaux coleres, forts & farouches. La fureur d'un lyon, d'un taureau sauvage. les cerfs en rut sont en fureur.
 
FUREUR, se dit aussi des crages. La fureur des vents, des tempestes, des torrents, de la mer, estonne les plus hardis. la fureur d'une populace esmeuë est espouvantable.
 
FUREUR, se dit aussi de toutes les passions qui nous font agir avec de grands emportements. C'est une fureur que la passion du jeu. il y a des amours qui vont jusqu'à la fureur. il mesdit avec fureur de toutes sortes de gens. il recite ses vers avec une estrange fureur. la fureur des curieux est telle pour les tableaux du Poussin, qu'on les a portez à un prix excessif. la fureur de la chicane est si grande, que la plus-part des gens en sont ruinez.
 
FUREUR, se dit aussi des violents mouvements de l'ame, des enthousiasmes qui la mettent hors de son assiete ordinaire. Ainsi on dit, que les Poëtes sont transportez de la fureur d'Apollon, d'une fureur divine, quand ils font des vers plus par genie que par art ; que les Sibylles & ceux qui rendoient des oracles entroient dans une sainte fureur, qu'ils estoient agitez du Demon qui les possedoit. Les Payens avoient aussi du respect pour les fureurs Bacchiques dans les Festes de Bacchus, qui procedoient d'avoir trop beu de vin.
 
On dit proverbialement, que la patience poussée à bout se tourne en fureur, pour dire, qu'il ne faut pas abuser de la patience des gens.
Vidéos Hashtag, par Alain Rey Hashtag, par Alain Rey

Saviez-vous que l'anglicisme hashtag est fondé sur le mot français « hacher », lui-même d'origine germanique ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot. 

Alain Rey 15/09/2020