hargneux

définitions

hargneux ​​​ , hargneuse ​​​ adjectif

Qui est plein de hargne. ➙ acariâtre. Individu hargneux. —  Propos hargneux. ➙ acerbe.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quant au pilote, tel il était au commencement de ce récit, tel il était encore au plus fort de la disette : dur, hargneux, moqueur, méchant comme le génie du mal.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Parfois, il racole, je ne sais trop où, un chien hargneux qu'il amadoue d'un morceau de pain, et, à peine entrés sous bois, ce chien donne de la voix.Jules Legras (1866-1939)
Elle avait deux mouvements, en toute occasion, dont le premier était hargneux, et le second repentant et attendri.René Bazin (1853-1932)
Déjà je me faisais une triste idée du pion constipé, du vieillard hargneux, qui trône dans les espaces.Fernand Kolney (1868-1930)
Il se donne les plus grandes peines du monde pour nous prouver qu'un être plus susceptible, plus irritable, plus hargneux, plus insupportable, n'avait jamais existé.Lord Rosebery (1847-1929), traduction Augustin Filon (1841-1916)
Les embarras d'une vie légère autrefois, mais à présent difficile, l'entretenaient dans une agitation perpétuelle ; et son impuissance, qu'il ne voulait pas s'avouer, le rendait hargneux, sarcastique.Gustave Flaubert (1821-1880)
À la promenade, à la messe, partout on le voyait à ses côtés, comme un gardien hargneux.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Son museau noir, hargneux, renfrogné, que deux dents trop saillantes retroussaient du côté gauche, avait une expression singulièrement sournoise et vindicative.Eugène Sue (1804-1857)
A travers ces buissons revêches et hargneux, la ronce, ce serpent de la végétation, s'allonge et se glisse et vient vous mordre les pieds.Victor Hugo (1802-1885)
Cahujac et ses hommes ne valaient pas grand'chose contre un carré de fantassins résolus qu'aborderaient au contraire sans hésitation les vétérans hargneux de la compagnie d'élite.Paul Adam (1862-1920)
Il y a dans la nature, du côté de l'inconnu, là où le visible est compliqué d'invisible, de hargneux profils immobiles que semble indigner une proie lâchée.Victor Hugo (1802-1885)
Depuis votre première visite ici, vous avez toujours fait le chien hargneux, vous êtes jaloux de mon élévation, n'est-ce pas !Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Jusqu'à présent nous avons été des chiens de garde, nous serons désormais des chiens de garde hargneux afin d'obtenir la résolution de tous ces problèmes.Europarl
Mais hargneux, mauvais joueur, quand la partie ne s'annonçait pas bonne pour lui, ses dents se serraient, il crispait les poings.Maurice Level (1875-1926)
Être salie ainsi dans sa gloire ; entendre des roquets hargneux à ses trousses quand on s'avance vainqueur !Hector France (1837-1908)
On me l'a fait assez souvent, ce reproche de manquer de charité, parce que je rossais quelques chiens hargneux, – sous prétexte que ces animaux appartenaient à la meute humaine !...Léon Bloy (1846-1917)
On connaît l'égoïsme hargneux des malades, et la douleur continue est une bien terrible maladie.Han Ryner (1861-1938)
Le musicien ne répondit pas au reproche de sa mère et se jeta, l'air hargneux et renfrogné, dans un fauteuil où il feignit de s'endormir.Paul Lacroix (1806-1884)
Ceux-ci, comme tous les hommes qui ont l'avenir et qui le savent, étaient hautains, hargneux et arrogants, et le moindre d'entre eux coudoyait dédaigneusement les principaux de l'assemblée.Victor Hugo (1802-1885)
Hargneux et tremblants, ils maudissaient la satanée bambine qui aurait bien dû mourir en émigration.Eugène Chavette (1827-1902)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « HARGNEUX, EUSE » adj.

Qui est de mauvaise humeur, chagrin, querelleux, impatient comme s'il estoit affligé d'une hergne. Il ne faut qu'un hargneux pour troubler toute une compagnie. Ce mot vient de haïr, qui a esté fait de ira. On disoit autrefois hairigneux ou erigneux, pour dire, un homme sujet à estre en colere, soit par sa mauvaise humeur, soit à cause du mal qu'il souffroit. Les autres le derivent du Latin herniosus, qu'ils ont aussi appellé ponderosus.
 
HARGNEUX, se dit proverbialement en ces phrases. C'est un cheval hargneux, il luy faut une estable à part. Un chien hargneux a toûjours les oreilles deschirées.
Les mots croisés du Robert Les mots du bord de mer Les mots du bord de mer

Laissez-vous bercer par le bruit des vagues avec cette grille de mots croisés estivale !

15/07/2021