insolence

 

définitions

insolence ​​​ nom féminin

Manque de respect injurieux. ➙ effronterie, impudence. —  (Une, des insolences) Parole insolente. ➙ impertinence.
Orgueil offensant (pour des inférieurs ou des personnes traitées comme telles). ➙ arrogance, morgue.
 

synonymes

insolence nom féminin

effronterie, impertinence, irrespect, irrévérence (vieilli ou littéraire), culot (familier), toupet (familier)

offense, impertinence, insulte

arrogance, cynisme, dédain, désinvolture, hauteur, impudence, mépris, morgue, orgueil, suffisance, outrecuidance (littéraire), superbe (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Chaque fois que je rencontre chez une poupée de la mode cette inconsciente insolence, une irrésistible envie me saisit de répondre à coups de mots désagréables.Paul Bourget (1852-1935)
De son côté, il parut fort troublé à ma vue ; toute son insolence avait disparue.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
Mais, arrivée au comble de sa beauté et de son insolence, la malheureuse fille ne sentit pas que la tête lui tournait.Jules Janin (1804-1874)
Et pourtant l'insolence est le principal objet de leur emploi, puisqu'elle forme leur constante occupation dans les coûteuses divisions de la paix et de la guerre.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Elle aurait dû me donner un coup de poing sur la tête, pour mon insolence.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Les décorations, les titres surtout se multiplièrent, perdirent leur prestige, et propagèrent à la fois l'insolence et le servilisme.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Mais je m'ébahis qu'il n'y eût quelque homme de bien là, qui empêchât cette insolence.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Le vice-légat a eu l'insolence imprudente d'introduire trois de ses domestiques en masque, – sans billets, et en dépit de toutes remontrances.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Cette faiblesse avait tellement enhardi l'insolence des ministres, qu'ils affichaient leur mépris pour ses volontés connues, et même pour sa signature.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Il nageait en pleine passion et dominait toutes vos terribles rumeurs musicales des sons de sa voix stridente et hardie jusqu'à l'insolence ce jour-là.Hector Berlioz (1803-1869)
Je garderai celui de ses petits qui ressemblera le plus à ce digne chien, et je ne négligerai rien pour lui donner la noble insolence de son père.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Les peuples ne sauront jamais assez à quel prix l'insolence humaine leur vend le service nécessaire d'un gouvernement.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Il n'est pas vrai d'ailleurs que ce soit la bonté qui produise ordinairement l'insolence, c'est la faiblesse.Étienne Pivert de Senancour (1770-1846)
Il y a trop d'insolence à des rois, qui ne sont pas sûrs de conserver leur couronne, de s'arroger le droit d'en distribuer à d'autres.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Toujours tendre la main à ses ennemis, c'est vouloir augmenter leur nombre et leur insolence !Saintine (1798-1865)
Je fis usage de tout mon pouvoir pour établir solidement votre fortune, et vous l'avez ruinée par votre hauteur et votre insolence.Jacques Cazotte (1719-1792)
Je lui ai réglé son compte, sais-tu, et payé d'une bonne raclée son insolence avec toi !...Jean Aicard (1848-1921)
Il faut oser le dire, jamais la force ne se joua avec plus d'insolence de la justice.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
Je crois même que vous y preniez un certain plaisir, parce que j'avais l'insolence de vous ressembler, moi, votre laquais !Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Lambernier soutint ce regard sans baisser les paupières et avec un air assuré presque semblable à de l'insolence.Charles de Bernard (1804-1850)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « INSOLENCE » s. f.

Manque de respect, impudence, effronterie. Il a eu l'insolence de dire des injures à ce Juge dans son Siege. les escornifleurs ont l'insolence de s'aller mettre à table chez des gens qu'à peine ils connoissent. c'est une insolence à un bourgeois, sous ombre qu'il est riche, d'avoir une table, un équipage, un logement de Prince. c'est un brutal qui fait mille insolences en toutes les honnestes compagnies.
Le mot du jour Mots bleus Mots bleus

Des mots bleus, comme le bleu de ses yeux. Un bleu comme on en voit en Belgique où « être bleu de quelqu’un » c’est en être fou amoureux, au-delà des mots.

Aurore Vincenti 20/04/2020