Email catcher

effronterie

définitions

effronterie ​​​ nom féminin

Caractère, attitude d'une personne effrontée. ➙ impudence, insolence.

synonymes

effronterie nom féminin

insolence, aplomb, audace, front, hardiesse, impertinence, impudence, sans-gêne, culot (familier), toupet (familier), outrecuidance (littéraire)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Son effronterie est sans exemple et sans précédent.Léon Bloy (1846-1917)
Elle est manifestée par le port du voile et une composition du visage opposée à toute forme d'effronterie.Clio. Femmes, Genre, Histoire, 2018, Emmanuel Bain (Cairn.info)
L'on pensera maintenant que j'ai été impudente et que j'ai menti avec effronterie.George Sand (1804-1876)
Un jeu minimaliste (chant, basse, batterie) qui oscille entre rage, humour et effronterie.Ouest-France, 28/10/2015
Après tant de hardiesse, tant d'effronterie, les cieux manchois sortent enfin de leurs insupportables frasques adolescentes.Ouest-France, Gaëlle LE ROUX, 14/08/2020
Au contraire, ses vices sont jugés distrayants et son effronterie est encouragée.Revue archéologique, 2017, Véronique Dasen (Cairn.info)
Coup de coeur de la presse flamande, ce spectacle plein d'humour, d'effronterie et d'indiscipline s'avère une explosion d'images délirantes.Ouest-France, 04/05/2017
Avec le recul, tous reconnaissent volontiers leur effronterie, mais ne regrettent décidément rien.Critiques internationales, 2006, Barbora Spalová (Cairn.info)
Chacun n'a plus qu'à dire, selon son effronterie, et appliquer à son gré et à son profit les catégories antagonistes.Revue philosophique de la France et de l'étranger, 2013, Laurent Thirouin (Cairn.info)
C'est avec une joyeuse effronterie que la modernité choisit d'aborder la question de l'excellence.Gérer et comprendre, 2013, Myriam Monla (Cairn.info)
Leur aisance physique s'assortit d'une aisance à l'égard du monde qui peut passer pour de l'effronterie.Les cahiers de médiologie, 1998, Françoise Gaillard (Cairn.info)
Il était hardi de langage jusqu'à l'effronterie ; rien ne pouvait lui faire baisser les yeux.Pons de l'Hérault (1772-1853)
Ce mélange de froideur et d'innocente effronterie constitue ce qu'on appelle la bonne tenue d'une jeune personne.George Sand (1804-1876)
La réponse est non, sauf si c'est pour faire référence à une ère de pure effronterie.Europarl
Coup de cœur de la presse flamande, ce spectacle plein d'humour, d'effronterie et d'indiscipline s'avère une explosion d'images délirantes.Ouest-France, 04/05/2017
L'aisance à dire manifestait une effronterie résultant d'une position de supériorité illusoire (force du nombre, vigueur de la jeunesse).L'information Littéraire, 2004, Florence Balique (Cairn.info)
On riait autour de lui, tant il restait grave, avec une pointe d'effronterie.Émile Zola (1840-1902)
Plusieurs fois il me regarda « en dessous » n'osant et ne voulant me fixer, malgré son effronterie.Jules Verne (1828-1905)
Elles ne sont belles qu'ensemble mais surtout en mouvement, en rire, en papotages et effronteries.La lettre de l'enfance et de l'adolescence, 2010, Pierre Péju (Cairn.info)
Qu'il ait répondu à ses effronteries par un caprice, je n'ai pas à le savoir.Daniel Lesueur (1854-1921)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EFFRONTERIE » s. f.

Impudence, mauvaise hardiesse. Des voleurs ont eu l'effronterie de voler en plein jour une telle maison. Il faut avoir bien de l'effronterie, pour vouloir deffendre ces paradoxes.
Drôles d'expressions Courir le guilledou Courir le guilledou

Courir le jupon, le cotillon, ou la prétentaine sont autant de manières imaginées d’évoquer la recherche et la multiplication d’aventures galantes.

23/11/2021