Email catcher

impertinence

Définition

Définition de impertinence ​​​ nom féminin

Attitude, conduite d'une personne impertinente. ➙ insolence. Un ton qui frise l'impertinence.
(Une, des impertinences) Parole, action impertinente.

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot impertinence

C'est de cela dont il va être question lorsqu'on en sera à imaginer l'impertinence de l'interrogation : psychose, somatose.Revue française de psychosomatique, 2013, Michel de M’Uzan (Cairn.info)
Émilie lui avait tourné le dos avec une incroyable impertinence.Honoré de Balzac (1799-1850)
En effet, l'auteur de cette pièce touche, avec impertinence, à ce qui est sacré.Ouest-France, 13/01/2018
Et cette impertinence fut lancée d'un ton à nous ravir tous.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Il en parle comme d'impertinences, « d'extravagances » et de « bonnes folies ».Émile Faguet (1847-1916)
Cependant toute la nuit je songeai à me venger de son impertinence.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il y a aujourd'hui une forte concurrence sur le même registre de l'impertinence.Ouest-France, Pascale VERGEREAU, 26/01/2017
Ajoutez l'équilibre d'une superbe mise en couleur, la pertinence des faits réels et l'impertinence de l'imaginaire, conjugués.Ouest-France, Jean-Yves FAINE, 04/10/2013
Il leva les épaules – et elle rougit sous l'impertinence.Gustave Flaubert (1821-1880)
Dix spectacles de qualité, qui promettent du rire, de la poésie, de l'authentique, de l'impertinence et du rythme.Ouest-France, 24/10/2016
Il est carrément odieux avec tout son entourage, se montre d'une insolence et d'une impertinence massives.Figures de la Psychanalyse, 2013, Didier Lauru (Cairn.info)
L'élu connu pour sa franchise et son impertinence revient sur cette fonction encore trop peu connue du grand public.Ouest-France, Garance FEITAMA, 16/04/2021
L'impertinence avec laquelle ils l'ont remise sur le tapis avec l'air sérieux d'un joueur de poker et sous un nouveau titre orwellien est stupéfiante.Europarl
La femme, qu'on étourdit ainsi d'impertinences, se récrie-t-elle ?Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Cela, en revanche, lui donne une incomparable liberté – un salubre irrespect, une tranquille impertinence, frisant l'inconscience.Commentaire, 2007, Simon Leys (Cairn.info)
Il n'en demeure pas moins une question d'une naïve impertinence : comme se fait-il qu'un tel système marche et séduise ?La Pensée, 2020, Albert Rouet (Cairn.info)
Et ce message, ne doit-elle pas le porter avec un zeste d'impertinence, au sens d'une vigueur et d'une audace un peu provocatrices ?Études, 2017, Étienne Grieu (Cairn.info)
Question irrévérence et impertinence, mais aussi espièglerie et fraîcheur, y en n'a pas un pour racheter l'autre !Ouest-France, 02/09/2015
Je vous dis ceci, mon enfant, pour que vous compreniez combien j'ai à cœur de vous défendre contre toute impertinence.Henry Gréville (1842-1902)
Il accueille l'impertinence et lui donne sens, il en fait une innovation sémantique.Études théologiques et religieuses, 2005, Corina Combet-Galland (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de IMPERTINENCE s. f.

Action ou parole sotte, ou desraisonnable. Les grands parleurs sont sujets à dire beaucoup d'impertinences.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots de l'année 2023 Top 10 des mots de l'année 2023

Pour la première fois, Le Robert présente le Top 10 des mots ayant marqué l’année qui vient de s’écouler. Sélectionnés à partir des statistiques...

La rédaction des Éditions Le Robert 08/01/2024
sondage de la semaine