maltraiter

 

définitions

maltraiter ​​​ verbe transitif

Traiter avec brutalité. ➙ brutaliser, malmener.
Traiter sévèrement en paroles. ➙ critiquer, éreinter.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je maltraite

tu maltraites

il maltraite / elle maltraite

nous maltraitons

vous maltraitez

ils maltraitent / elles maltraitent

imparfait

je maltraitais

tu maltraitais

il maltraitait / elle maltraitait

nous maltraitions

vous maltraitiez

ils maltraitaient / elles maltraitaient

passé simple

je maltraitai

tu maltraitas

il maltraita / elle maltraita

nous maltraitâmes

vous maltraitâtes

ils maltraitèrent / elles maltraitèrent

futur simple

je maltraiterai

tu maltraiteras

il maltraitera / elle maltraitera

nous maltraiterons

vous maltraiterez

ils maltraiteront / elles maltraiteront

 

synonymes

maltraiter verbe transitif

battre, brutaliser, frapper, malmener, molester, rudoyer, faire passer le goût du pain à (familier), maganer (familier, Québec)

brimer, brusquer, faire un méchant parti à, mettre à mal, malmener, régler son compte à (familier), secouer (familier)

critiquer, éreinter, arranger (familier), assaisonner (familier), assassiner (familier), esquinter (familier), étriller (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
S'il ignore le chemin qu'il doit parcourir, on s'en aperçoit et on commence par le maltraiter.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Faucon avait le tort, très grave chez une mère, à cause des conséquences qu'il entraîne, de gâter une de ses enfants et de maltraiter l'autre.Claudius Ferrand (1868-1930)
Mais je crus qu'il ne falloit pas ainsi lui tenir le pied sur la gorge, & qu'il étoit déja assez maltraité sans le maltraiter encore davantage.Gatien de Courtilz de Sandras (1644-1712)
Les siens du moins, ne lui failliront pas si l'on le veut assaillir ou maltraiter.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
J'ai pensé que le système de maltraiter le peuple produirait une réaction, – et la voici maintenant qui approche.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Ils commencèrent par se refuser à tout arrangement, et continuèrent à maltraiter leurs prisonniers, sans consentir à en échanger aucun.Robert Du Casse (1849-1922)
Vous demandez de vous aider à fuir, et vous me laissez maltraiter et emprisonner derrière vous !George Sand (1804-1876)
Il dit pour ses excuses du vacarme qu'il fit, qu'elle le menaça de le faire maltraiter.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Les aumôniers ne se résignaient qu'à regret à laisser porter à l'hôpital les huguenots qu'ils avaient fait maltraiter.Charles Alfred de Janzé (1822-1892)
Il est clair que ces personnes sont considérées comme des ennemis de l’intérieur, à maltraiter et à rejeter à l’extérieur.Europarl
Accuser un homme d'ivrognerie et l'affubler d'un si petit vice, au milieu de tant de vices purement humains, est-ce donc le maltraiter si fort ?Jules Janin (1804-1874)
À raison, contourner les mesures de gestion, piller les richesses de la mer et maltraiter les membres d'équipage n'ont pas leur place en pêcherie.Europarl
Gendarme ne put s'empêcher de répondre à ces invectives, quand même il eût su qu'il l'eût dû encore plus maltraiter qu'il n'avoit fait.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Le plus sûr moyen de perdre sa bienveillance était de maltraiter ou de repousser un militaire de grade subalterne.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Je lui recommandai de ne le pas maltraiter mais de le garder si étroitement jusqu'à sept heures du matin, que je pusse être assuré qu'il ne lui échapperait pas.Abbé Prévost (1697-1763)
C'est vrai ; mais ils s'irriteraient contre leur fille à cause de ses résistances, et peut-être, pousseraient-ils la vilenie jusqu'à la maltraiter.Pamphile Le May (1837-1918)
Ainsi tu as préféré maltraiter les questions, parce que tu t'es imaginé, comme un ignorant que tu es, qu'elles ne se défendent pas.Charles Péguy (1873-1914)
D'un autre côté, comme il n'est pas permis de les maltraiter ni de lever même la main sur eux, on est obligé malgré soi de tout accorder à leurs importunités.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
S'il avait pris une servante douce et soumise, il aurait tort de la maltraiter ; au contraire avec cette méchante créature il se conduit comme il doit.Hugues Rebell (1867-1905)
J'évitais la créature ; une certaine sensation de honte et le souvenir de mon premier acte de cruauté m'empêchèrent de la maltraiter.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MALTRAITTER » v. act.

Outrager quelqu'un, soit de paroles, soit de coups de main, soit par quelque indigne reception. Un brave ne se laisse point maltraitter par des injures, par des reproches. Ce pauvre homme a esté maltraitté par des assassins, ils luy ont donné cent coups aprés la mort. Ces Auteurs se sont fort maltraittés, se sont dit beaucoup d'injures dans leurs critiques.
 
Un Historien a tort, qui maltraitte des gens illustres, qui en parle indignement. Un Ambassadeur pretend avoir esté maltraitté en une Cour estrangere, quand on ne luy a pas rendu tous les honneurs deus à sa qualité, qui ont esté rendus à ses predecesseurs.
 
MALTRAITTÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Vidéos Gargouille, par Alain Rey Gargouille, par Alain Rey

Le –gouille du mot gargouille est une variante du terme goule, qui signifie « gueule ». Découvrez l’histoire du mot gargouille avec Alain Rey.

Alain Rey 15/09/2020