mangeaille

définitions

mangeaille ​​​ nom féminin

Nourriture abondante et médiocre. —  familier Nourriture. ➙ boustifaille.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il n'y a qu'une seule place pour ces bodegones, le restaurant du jardin, toute cette mangeaille doit être là où l'on mange.Joséphin Péladan (1859-1918)
Elle avoit des ragoûts en mangeaille que personne n'a jamais eus qu'elle.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Il sort de toutes ces scènes un fumet de mangeaille, un bruit de bousculades, une odeur de fumier.Hippolyte Taine (1828-1893)
Plusieurs hommes s'abandonnent au passé et reparlent d'abord de mangeaille.Henri Barbusse (1873-1935)
Tout le temps du dîner, la conversation était sur ce ton et roulait sur la mangeaille.George Sand (1804-1876)
Il ne restera aux habitants que la guerre, la chasse, la mangeaille et l'ivrognerie.Hippolyte Taine (1828-1893)
C'était chez elle que le bohème allait se fournir de vivres : grandes boîtes de viande de conserve, pyramides de pots débordant de mangeaille, sacs gonflés de légumes secs.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
Elle était couverte de beaucoup de livres, de papiers, de quelques restes de mangeaille et de préparatifs de toilette peu élégante.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Quelques-unes se contentaient de se rouler délicieusement sur les herbes humides des bords, rondes de mangeaille, toutes leurs plumes ébouriffées.Ferdinand Fabre (1827-1898)
Ses excès de vin, de mangeaille, lui avaient fait un teint de plomb.Jules Michelet (1798-1874)
Roi, il élève lui-même ses oiseaux et leur donne « la mangeaille ».Jean Héroard (1551-1628)
Une sorte de fumée sortait de la porte et des fenêtres ouvertes, et une odeur épaisse de mangeaille s'exhalait du vaste bâtiment, de toutes ses ouvertures, des murs eux-mêmes.Guy de Maupassant (1850-1893)
Gavé de mangeaille, engraissé comme une oie, comblé de tendresses, il n'était plus qu'un gâteux bénévole.Paul Margueritte (1860-1918)
Aussi leur grande fête de mars, au commencement de leur année, est célébrée par une forte mangeaille, mieux que cela, par une agape, conçue dans l'esprit communiste.Élie Reclus (1827-1904)
Nous ne nous arrêtons que pour compter la mangeaille avalée.Jules Renard (1864-1910)
Ces enragés-là mentaient, quand ils l'accusaient de leur avoir promis une existence de mangeaille et de paresse.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MANGEAILLE » subst. fem.

Ce qu'on prepare pour nourrir quelques animaux, & sur tout les oiseaux. Il faut preparer de la mangeaille pour ce perroquet, pour ce rossignol. Ces serains n'ont plus de mangeaille dans leur auge. On dit aussi d'un goulu, qu'il n'aime que la mangeaille, c'est à dire, à manger, à estre à table.
Le dessous des mots Des fleurs et des hommes Des fleurs et des hommes

Bégonia, forsythia, freesia, zinnia… Qu’ont en commun ces mots ?

Marie-Hélène Drivaud 17/03/2021