bouffe

définitions

bouffe ​​​ adjectif et nom masculin

Opéra bouffe, du genre lyrique léger. —  nom masculin Les Bouffes : à l'origine, théâtre italien. Les Bouffes parisiens.

bouffe ​​​ nom féminin

familier Action de bouffer, de manger. —  Nourriture. ➙ boustifaille. —  Faire la bouffe, la cuisine.

synonymes

bouffe nom féminin

[familier] nourriture, aliment, cuisine, denrées, manger, mets, ordinaire, pain, pitance (péjoratif), subsistance, vivres, victuailles, soupe (familier), bectance (familier), bouffetance (familier), boustifaille (familier), croûte (familier), mangeaille (familier), tambouille (familier), pâtée (vieilli), pâture (vieilli), viande (vieux), chère (vieux)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il y avait une ménagerie ambulante où l'on voyait un tigre bouffe, qui, fouaillé par un belluaire, tâchait de lui happer son fouet et d'en avaler la mèche.Victor Hugo (1802-1885)
Le masque intelligent, comique, est d'un petit bouffe italien, sensuel et facétieux.Jules Michelet (1798-1874)
Et mon postillon, dans sa chemise rouge qui bouffe au vent, hurle de plus belle, excitant ses chevaux, les bras levés.Jules Legras (1866-1939)
La petite comédie bouffe, organisée par le commandant, était arrivée à sa dernière scène.Paul d'Ivoi (1856-1915)
Cette partition, la première que j'aie eu l'occasion d'écrire dans le genre comique, est d'une allure facile et légère qui se rapproche de l'opéra bouffe italien.Charles Gounod (1818-1893)
Elle a pris ensuite l'importance d'un petit opéra-bouffe.Émile Zola (1840-1902)
Quand il la vit si brillante et si folle en apparence au théâtre, dans son rôle bouffe, il commença à craindre d'avoir perdu trop de temps à mûrir son projet.George Sand (1804-1876)
Jamais vous n'obtiendrez un résultat sérieux avec des mesures latérales comme la levée d'un impôt sur les célibataires et autres balivernes d'opéra bouffe.Pierre Louÿs (1870-1925)
Les trois quarts sont pris par de la musique de concert, de pastorale, d'airs de cour, d'opéra-bouffe, et de comédie-ballet.Romain Rolland (1866-1944)
Arrêtons-nous sur ce peu de mots : c'est tout simplement la perfection du genre bouffe.Stendhal (1783-1842)
Je me lance en une pirouette et l'achève en un plongeon, au centre de l'étoffe qui bouffe.Judith Gautier (1845-1917)
Rossini se moqua de toutes deux, leur chanta un air bouffe, et les planta là ; il n'est pas fort pour l'amour-passion.Stendhal (1783-1842)
Voilà le véritable style bouffe, voilà le comique dont la musique est capable, et il est peint avec toute la largeur de pinceau possible.Stendhal (1783-1842)
La double influence de la comédie bouffe italienne et du goût viennois devaient y contribuer.Romain Rolland (1866-1944)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BOUFFE » s. f.

Enflure de jouës. Les écoliers menacent leurs compagnons de leur donner sur la bouffe. Ce mot est bas. Les Medecins appellent proprement bouffe, la partie inferieure de la jouë, qu'on enfle de vent quand on veut. On disoit autrefois buffe, pour dire un soufflet ; & buffeter, pour dire souffleter : mot qui vient de l'Italien buffa, qui signifie cette partie du casque par où on respire. Du Cange.