métayer

 

définitions

métayer ​​​ , métayère ​​​ nom

Personne qui prend à bail et fait valoir un domaine (➙ métairie) sous le régime du métayage.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
D'abord, pendant la messe de minuit, les bêtes parlent, et le métayer doit s'abstenir d'entendre leur conversation.George Sand (1804-1876)
Au même moment, la porte résonna sous le doigt du métayer qui frappait.Eugène Chavette (1827-1902)
Ni l'intendant, ni le métayer, ni le journalier, ni le laboureur, ne sont exempts de ce honteux ulcère.Paul Lacroix (1806-1884)
Que males mules aient ces philosophes foireux qui ne font qu'ânonner : je les envoierai à mon métayer & à ses gens.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Je la dépucelerois toute vive, ainsi que fit notre valet à la fille de notre métayer.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Le vin du métayer était bon, et notre homme s'oublia jusqu'à dix heures du soir en si bonne compagnie.George Sand (1804-1876)
Un métayer, aidé de ses garçons, travaillait à charger plusieurs tronçons sur une charrette à bœufs.George Sand (1804-1876)
Ce gouverneur était donc un heureux métayer, récoltant vins, figues, huiles et oranges, faisant confire ses citrons et ses cédrats au soleil de ses casemates.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Un jour qu'elle jouait de nouveau cette incrédulité, le jeune métayer défendit son élue avec plus d'exaltation encore que d'habitude.Georges Eekhoud (1854-1927)
Elle venait dire à la demoiselle que le métayer demandait à lui parler.Eugène Le Roy (1836-1907)
Vous avez sauvé la vie à un homme qui, ce matin encore, aurait pu vous récompenser royalement et faire de vous le métayer le plus riche de la contrée...Paul Féval (1816-1887)
Valentine était l'aînée des dix enfants du métayer voisin, âgée de dix-huit ans, dodue, gâtée par le bien-être.René Boylesve (1867-1926)
Il y aurait un beau coup à faire pour qui voudrait prendre toute la nichée, appuya le métayer.Eugène Chavette (1827-1902)
Je pensois que vous dussiez parler autrement, comme la fille de notre métayer, qui vint un jour trouver ma grand'mere, & lui dit : bon jour, mademâselle.François Béroalde de Verville (1556-1626)
La fille de ce métayer apporta des prunes à notre femme, qui lui dit : il n'en falloit point, ma mie.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Allons, je vois que vous choisissez bien, et je veux, dès ce soir, m'y rendre avec vous pour donner au métayer les ordres nécessaires.George Sand (1804-1876)
Là, il ouvrit à demi sa lanterne pour voir à ses pieds, car le métayer l'avait averti de se méfier de l'escalier.George Sand (1804-1876)
D'abord de diminuer le revenu des propriétaires ; ensuite de rendre la part du métayer insuffisante pour son existence et celle de sa famille.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Pourtant, vous n'êtes pas un francimant, et il n'y a pas de métayer qui sache le patois mieux que vous.Anatole France (1844-1924)
Avec sa force herculéenne, le métayer déplaça un des rochers de la base du massif, et, devant lui, s'ouvrit l'entrée d'un trou, en étroit boyau, qui s'enfonça en terre.Eugène Chavette (1827-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « METAYER » subst. masc.

Qui cultive & fait valoir des terres, ou une metairie, soit à prix d'argent, soit à moisson, ou à moitié fruits, soit comme domestique au profit du maistre. En quelque lieux on les appelle Metays ; en d'autres Mestiviers. Ces mots, viennent de Medietarius & de Medietas, parce que le Fermier prend la moitié des fruits. En Droit on les appelle Fermiers partiaires.
Déjouez les pièges ! « Une demi-heure » ou « une demie-heure » ? « Une demi-heure » ou « une demie-heure » ?

Consultez la règle complète de l'accord de l'adjectif demi.

28/10/2020