moisir

 

définitions

moisir ​​​ verbe

verbe intransitif
Se gâter sous l'effet de l'humidité, en se couvrant de moisissure.
familier Demeurer longtemps dans une situation d'attente. ➙ croupir, languir, se morfondre, stagner.
verbe transitif Gâter, détériorer en couvrant de moisissure. L'humidité moisit le pain.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je moisis

tu moisis

il moisit / elle moisit

nous moisissons

vous moisissez

ils moisissent / elles moisissent

imparfait

je moisissais

tu moisissais

il moisissait / elle moisissait

nous moisissions

vous moisissiez

ils moisissaient / elles moisissaient

passé simple

je moisis

tu moisis

il moisit / elle moisit

nous moisîmes

vous moisîtes

ils moisirent / elles moisirent

futur simple

je moisirai

tu moisiras

il moisira / elle moisira

nous moisirons

vous moisirez

ils moisiront / elles moisiront

 

synonymes

moisir verbe intransitif

se gâter, chancir, se piquer, pourrir

[familier] attendre

[familier] s'encroûter

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ensuite, il faudra le mettre à jour chaque année au lieu de le laisser moisir.Europarl
Et pour moi, j'aimerais mieux moisir au bagne que de crever de faim ici....Jules Lermina (1839-1915)
Nous pensons que des livres, au lieu de moisir derrière une grille de fer, loin des regards curieux, sont destinés à s'user sous les yeux des lecteurs.Jules Verne (1828-1905)
Il ne faut pas laisser moisir le foin sinon il devient tout simplement dangereux.Europarl
Les réfugiés sont condamnés à moisir dans la pauvreté, souvent sans emploi, et leurs enfants restent illettrés.Europarl
Pour moi, je ne me sentais aucunement moisir.Louis Dumure (1860-1933)
Vous êtes des hommes libres et il était dans votre pouvoir de moisir dans les péchés ou de vous en libérer.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Je n'imagine pas que le dernier mot du bien-être soit de moisir à son banc comme ma tante du matin au soir.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Le nombre d'exemplaires importés n'est d'ordinaire que de quelques dizaines, mais on ne les laisse pas moisir dans les bibliothèques.Jean Massart (1865-1925)
Un expédient auquel on a laissé le temps de moisir.Georges Darien (1862-1921)
Mais il s'agit de ne pas moisir ici, on peut venir...Émile Gaboriau (1832-1873)
Je destinais ces réflexions à moisir avec bien d'autres dans le fond de mon tiroir.George Sand (1804-1876)
Jeune, riche, de la promotion de l'année dernière, il se demande très-sérieusement s'il doit, longtemps encore, moisir sous les épaulettes de colonel.Émile Gaboriau (1832-1873)
Quant aux titres détournés, vous devez bien penser que je ne les ai pas laissés moisir dans mon tiroir.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il espérait bien n'y plus moisir longtemps, et qu'un brillant avancement allait récompenser son audace et le délivrer des sottes récriminations...Émile Gaboriau (1832-1873)
Je suis moi-même lasse de moisir ; vos paroles me révoltent contre moi, contre tous.Marie Bashkirtseff (1858-1884)
Puis, lorsque son perpétuel piétinement le ramenait à l'autre bout, il regardait les casiers noyés d'ombre, dans lesquels achevaient de moisir quelques pièces de drap.Émile Zola (1840-1902)
Il était capitaine, et se plaignait de moisir en ce grade, quand, à la suite d'une aventure dont le secret fut bien gardé, il essaya de se suicider.Émile Gaboriau (1832-1873)
Cette étude a été rédigée en italien et est en train de moisir dans nos tiroirs.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MOISIR » verb. act. & neut.

Qui se dit avec le pronom personnel des choses solides qui se corrompent à l'air par quelque principe d'humidité cachée. Le pain ordinaire se moisit sur mer, on ne s'y sert que de biscuit. Les lieux humides, l'humidité des caves moisissent bientost les cuirs, les futailles. A l'égard des choses liquides, comme confitures, on dit chansir.
 
MOISI, IE. pass. & adj. L'ancienne Noblesse s'establit sur des parchemins vieux & moisis : & on dit ironiquement, qu'un homme a des escus moisis, quand il en a amassé beaucoup qui ont esté long-temps cachez & sans voir le jour.
 
Il est aussi subst. masc. Les viandes gardées sentent le moisi, le relent. Quand un pasté commence à se corrompre, il en faut oster le moisi. Ces mots viennent de mucire & de mucidus. Menage.
Le mot du jour Infirmière, infirmier Infirmière, infirmier

Il faut la fermeté et la solidité des infirmières et des infirmiers pour soutenir la fragilité des infirmes.

Aurore Vincenti 12/05/2020