Email catcher

pourrir

Définition

Définition de pourrir ​​​ verbe

verbe intransitif
(matière organique) Se décomposer. ➙ se corrompre, se putréfier. Ce bois pourrit à l'humidité.
(personnes) Rester dans une situation où l'on se dégrade. Pourrir dans l'ignorance. ➙ croupir. On l'a laissé pourrir en prison. ➙ moisir. Se dégrader. Laisser pourrir une grève.
verbe transitif
Attaquer, corrompre en faisant pourrir. ➙ gâter. La pluie a pourri le foin. pronominal Se pourrir, devenir pourri.
familier Gâter extrêmement (un enfant). Sa mère ne le gâte pas, elle le pourrit.
familier Dire du mal de (qqn) ; l'invectiver. Il s'est fait pourrir par son patron.

Conjugaison

Conjugaison du verbe pourrir

actif

indicatif
présent

je pourris

tu pourris

il pourrit / elle pourrit

nous pourrissons

vous pourrissez

ils pourrissent / elles pourrissent

imparfait

je pourrissais

tu pourrissais

il pourrissait / elle pourrissait

nous pourrissions

vous pourrissiez

ils pourrissaient / elles pourrissaient

passé simple

je pourris

tu pourris

il pourrit / elle pourrit

nous pourrîmes

vous pourrîtes

ils pourrirent / elles pourrirent

futur simple

je pourrirai

tu pourriras

il pourrira / elle pourrira

nous pourrirons

vous pourrirez

ils pourriront / elles pourriront

Synonymes

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de POURRIR v. act. & n.

Alterer petit à petit, corrompre. L'humidité pourrit à la fin tous les corps. Le bois se pourrit à l'eau. Les fruits se pourrissent, quand ils ont passé leur maturité. On sale ou embaume les corps pour empêcher qu'ils ne se pourrissent. Ce mot vient de putrere.
 
POURRIR, se dit aussi de ce qu'on fait corrompre exprés. Quand on fait de la gelée, on laisse pourrir de cuire la viande jusqu'à une entiere dissolution de ses parties pour en tirer plus de suc. On laisse pourrir du fumier pour en faire de meilleures couches.
 
On dit qu'on laisse pourrir quelqu'un en prison, pour dire, qu'on l'y detient trop long-temps : qu'un os, une dent se pourrissent, quand on n'a pas soin de les nettoyer, ou de les faire penser.
 
POURRI, IE. part. pass. & adj. Si le grain n'est pourri dans la terre, il ne pourra produire d'autre grain.
 
On dit figurément, Un mauvais citoyen, un Heretique, est un membre pourri qu'il faut retrancher de la Republique. On dit d'un Pedant qui a un grand nombre de lieux communs, & qui n'a pas l'art de les digerer, que c'est un pot pourri de science. On appelle pot pourri au propre, un ragoust mêlé de plusieurs viandes & assaisonnements differens. On le dit aussi d'un mêlange de plusieurs aromates & parfums qu'on met ensemble dans un pot, d'où resulte une odeur agreable & nouvelle. On dit aussi au subst. Ce cidre sent le pourri. Ostez le pourri de cette poire.
 
On dit proverbialement, Cela n'est pas pourri, pour se mocquer de quelque vieux conte, ou histoire à quoy on adjouste peu de croyance. On dit aussi, Boeuf seignant, mouton beslant, porc pourri, tout n'en vaut rien, s'il n'est bien cuit.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Style et écriture L'affaire Colette L'affaire Colette

Saviez-vous qu'il existe une controverse autour de l'œuvre de Colette ? Quelle part de ses écrits faut-il attribuer à son époux Willy ? 

24/03/2022