mûrir

 

définitions

mûrir ​​​ verbe

verbe transitif
Rendre mûr. Le soleil mûrit les fruits.
au figuré Mener (une chose) à point en y appliquant sa réflexion. ➙ approfondir. Mûrir une pensée, un projet. ➙ méditer.
Donner de la maturité d'esprit à. Les épreuves l'ont mûri.
verbe intransitif
Devenir mûr, venir à maturité. Les blés mûrissent.
au figuré Se développer, atteindre son plein développement. Laisser mûrir une idée.
Acquérir de la maturité d'esprit.
var. ro murir ​​​ .
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je muris

tu muris

il murit / elle murit

nous murissons

vous murissez

ils murissent / elles murissent

imparfait

je murissais

tu murissais

il murissait / elle murissait

nous murissions

vous murissiez

ils murissaient / elles murissaient

passé simple

je muris

tu muris

il murit / elle murit

nous murîmes

vous murîtes

ils murirent / elles murirent

futur simple

je murirai

tu muriras

il murira / elle murira

nous murirons

vous murirez

ils muriront / elles muriront

actif

indicatif

présent

je mûris

tu mûris

il mûrit / elle mûrit

nous mûrissons

vous mûrissez

ils mûrissent / elles mûrissent

imparfait

je mûrissais

tu mûrissais

il mûrissait / elle mûrissait

nous mûrissions

vous mûrissiez

ils mûrissaient / elles mûrissaient

passé simple

je mûris

tu mûris

il mûrit / elle mûrit

nous mûrîmes

vous mûrîtes

ils mûrirent / elles mûrirent

futur simple

je mûrirai

tu mûriras

il mûrira / elle mûrira

nous mûrirons

vous mûrirez

ils mûriront / elles mûriront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce fut pour moi un trait de lumière ; mais j'eus tout le temps de mûrir mes projets : il me fallait encore attendre une année.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Elle fait pousser le blé, elle fail mûrir le raisin, elle fail chanter le rossignol, celle sournoise de nature.Victor Hugo (1802-1885)
La fleur femelle fécondée redescend sous l'eau, et va y mûrir et semer le fruit de ses amours.Alphonse Karr (1808-1890)
Une autre école plus sérieuse acheva de le former et de le mûrir ; ce furent ses procès, dans lesquels il voulut se défendre lui-même.Alphonse Aulard (1849-1928)
Le soleil, il est vrai, avait toute liberté de mûrir la vendange en ce lieu, où il n'existait qu'un seul arbre.Théophile Gautier (1811-1872)
Travailleur infatigable, d'une extrême sévérité pour lui-même, il revenait de ses voyages pour mûrir dans le recueillement les effets nouveaux qu'il voulait introduire.Antoine-François Marmontel (1816-1898)
Nous avions le temps de mûrir cette idée, car la mauvaise saison continuait dans toute sa rigueur.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Je ne vois que le malheur qui puisse, avant la vieillesse, mûrir ainsi les hommes ordinaires.Étienne Pivert de Senancour (1770-1846)
Sentant alors que le moment n'étoit pas encore arrivé, il prit le parti d'aller mûrir, dans la retraite, ses détestables projets.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
L'esprit philosophique achève de mûrir l'œuvre classique ; et, dans ce siècle de turpitudes, les arts ne sont qu'une turpitude de plus.Victor Hugo (1802-1885)
Il est vrai que les fruits que portent ces révolutions de l'intelligence, sont très-lents à mûrir.Numa Denis Fustel de Coulanges (1830-1889)
Il chercha dans sa tête un plan d'attaque, mais il n'avait pas le temps de le mûrir.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
On peut comprendre que des documents fructueux doivent mûrir un peu avant d'être exposés à la lumière.Europarl
Soudain, il eut une idée, une idée terrible ; et il cessa de boire pour la mûrir.Guy de Maupassant (1850-1893)
Cependant, décidé à ne pas suivre une routine pour laquelle il ne se sentait pas fait, il voulait se laisser mûrir autant que possible.George Sand (1804-1876)
La phrase était longue, mais habile, et il avait eu le temps de la mûrir.Henry Gréville (1842-1902)
J'aime à mûrir un projet, vois-tu bien, et si nous n'étions pas au bord du fossé, j'attendrais volontiers encore...Paul Féval (1816-1887)
C'était un de ces vieux hommes qui restent verts parce qu'ils sont incapables de mûrir.Paul Féval (1816-1887)
J'y errai quelque temps encore, afin de mûrir mon plan et d'attendre plus d'opportunité pour son exécution.Joseph Fouché (1759-1820)
Je dois savoir votre plan, vos noms, votre nombre ; celui-ci, pour chercher à l'augmenter, ceux-là pour les mûrir et les encourager.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MEURIR » verb. act. & neut.

Devenir meur, rendre meur. Tous les fruits meurissent en leur saison. Les figues ni le vin ne merissent pas dans les pays froids, c'est le grand chaud qui meurit les melons.
 
MEURIR, se dit figurément en choses morales. Il faut laisser meurir cette affaire, meurir l'apostume. On dit aussi d'un emporté, que l'âge le meurira, qu'il deviendra sage avec le temps.
 
On dit proverbialement, qu'avec le temps & la paille les neffles meurrissent, pour dire, qu'il faut avoir de la patience en toutes choses.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui viennent de l’arabe Top 10 des mots qui viennent de l’arabe

Non, le français n’a pas emprunté des mots qu’à l’anglais ! De tout temps, notre lexique s’est enrichi grâce à de nombreuses langues et l’arabe fait partie des sources les plus importantes.

Édouard Trouillez 17/07/2020