noblesse

définitions

noblesse ​​​ nom féminin

Grandeur des qualités morales, de la valeur humaine. Noblesse d'âme.
Caractère noble (comportement, expression, aspect physique). ➙ dignité, distinction, majesté.
Condition du noble (II). Titres de noblesse. Quartiers* de noblesse. Noblesse d'épée, de robe. —  locution proverbiale Noblesse oblige, la noblesse crée le devoir de faire honneur à son nom. —  Lettres* de noblesse.
Classe sociale des nobles. ➙ aristocratie. Histoire Les trois états : noblesse, clergé et tiers état. Noblesse d'Empire, qui tient ses titres de Napoléon Ier.

synonymes

noblesse nom féminin

distinction, dignité, élégance, élévation, fierté, générosité, grandeur, hauteur, magnanimité, majesté

aristocratie, gentilhommerie (vieux, souvent péjoratif), [d'Angleterre] gentry

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quelquefois on permettait aussi à toute la noblesse et aux négociants les plus huppés d'y venir.Catherine II de Russie (1729-1796)
Il avait vu des orateurs, des gens venus du milieu social inférieur à la noblesse ou de petits gentilshommes être des personnages influents.Honoré de Balzac (1799-1850)
Quelque puissance qu'eussent acquis le sénat et la noblesse, le peuple crut d'abord être libre, parce qu'il étoit heureux.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
L'air de grandeur se compose de l'air de force, de l'air de noblesse, de l'air d'un grand courage.Stendhal (1783-1842)
La raison en est que la populace n'a point d'intérêt en ceci ; – il n'y a que la noblesse et la classe moyenne.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Car déjà elle a su tirer des leçons des anciens la noblesse du génie et la parure de l'âme.Émile Gebhart (1839-1908)
Quoique ce portrait soit écrit avec une noblesse et une élégance continues, sa prolixité ne serait pas du goût des lecteurs de nos jours.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
C'étaient principalement des jeunes filles et de jeunes garçons, que leurs traits et leurs vêtements classaient parmi la noblesse de la nation ; c'étaient des enfants de chefs et de guerriers.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Ce sont ces mêmes rustauds qui l'ont soutenu, alors que des amis de la haute noblesse sont restés à l'écart.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Le clergé répondit par des bûchers ; cette noblesse-là trouvait dur de renoncer à ses priviléges.Stendhal (1783-1842)
Le beau moderne n'aura pas l'air de force, il aura l'air de noblesse, et peut-être à un degré supérieur à l'antique.Stendhal (1783-1842)
Née d'un de ces mariages qui unissent l'or d'outre-mer à la noblesse continentale, elle alliait en elle la vigueur américaine et la grâce française.Michel Corday (1869-1937)
A ses yeux, la nation française se composait de trois classes : le clergé, la noblesse et le tiers état.Edmond About (1828-1885)
Ces dissentions de la noblesse et du peuple, qui perfectionnèrent le gouvernement de la république, ne contribuèrent pas moins à la rendre conquérante.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
La noblesse y tient toujours le haut du pavé, et aussi la richesse, qui est une sorte de noblesse aussi puissante et plus active que l'autre.Octave Mirbeau (1848-1917)
La noblesse ne se trouvant donc jamais menacée de perdre subitement et à la fois tous ses priviléges, n'eut jamais intérêt de prendre un parti désespéré.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
Je ne crains pas qu'on me reproche le peu de noblesse de quelques sujets ; ce reproche seroit injuste.Robert Estienne (1723-1794)
Si j'ai été trompée par lui, je serais mal venue à ne pas rendre justice à la noblesse de son caractère.Honoré de Balzac (1799-1850)
Et puis, au fond de tout cela, il éprouvait un certain sentiment de supériorité qu'il aurait pu traduire par ces mots : noblesse oblige.William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
On sait que l'on y élevait tous les enfants de la plus haute noblesse et des plus riches familles bourgeoises.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « NOBLESSE » subst. fem.

Qualité qui rend une chose noble. Pour estre receu Chevalier, il faut faire preuve d'une noblesse de quatre races de pere & de mere ; ce qu'on appelle autrement les seize quartiers. La noblesse est un des privileges des Secretaires du Roy, qui meurent dans la charge, ou qui l'ont possedée vingt-ans. La noblesse de la cloche, est celle qu'acquierent les Maires & Esschevins de quelques villes, comme de Lyon, Poitiers, &c. C'est un privilege des Verriers, de ne point deroger à noblesse.
 
NOBLESSE, se dit aussi des Gentilshommes mêmes particulierement quand ils sont assemblez. La Noblesse est tenuë de marcher quand on publie le ban & l'arriere-ban. Le Royaume est composé de trois corps, du Clergé de la Noblesse & du Tiers Estat. La Noblesse de cette Province a deputé vers le Roy. On appelle la haute Noblesse, l'ancienne Noblesse, les Grands Seigneurs.
 
NOBLESSE, se dit aussi figurément en Morale, des qualitez excellentes que chaque chose a dans son genre. Corneille a une grande noblesse de pensées, de sentiments, d'expressions. La noblesse de la taille, du port de cette femme, la rend fort aimable.
 
On dit proverbialement quand on voit une grande abondance de fruits à la Halle, on dans un jardin, Voilà une belle noblesse, C'est une belle noblesse, de voir les bleds de ce pays-là dans la moisson.
Les mots du bitume Scred Scred

adj. : discret

Aurore Vincenti 10/06/2020