piller

 

définitions

piller ​​​ verbe transitif

Dépouiller (une ville, un local) des biens qu'on trouve, d'une façon violente et destructive. ➙ dévaster, ravager, saccager. —  au participe passé Magasins pillés au cours d'une émeute.
Voler (un bien).
Emprunter à un auteur qu'on plagie. —  au participe passé Phrases pillées dans une œuvre.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je pille

tu pilles

il pille / elle pille

nous pillons

vous pillez

ils pillent / elles pillent

imparfait

je pillais

tu pillais

il pillait / elle pillait

nous pillions

vous pilliez

ils pillaient / elles pillaient

passé simple

je pillai

tu pillas

il pilla / elle pilla

nous pillâmes

vous pillâtes

ils pillèrent / elles pillèrent

futur simple

je pillerai

tu pilleras

il pillera / elle pillera

nous pillerons

vous pillerez

ils pilleront / elles pilleront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Tu ne veux pas, je pense, qu'on vienne piller ta boutique, vider ta cave, voler ton argent ?Émile Zola (1840-1902)
D'abord, en tant qu'ancienne puissance coloniale, mais aussi pour avoir continué à piller les richesses de ces pays, après leur accès à l'indépendance.Europarl
Une abjecte misère protégeait ces créatures, qui ne possédèrent jamais rien qu'il valût la peine de piller.Élie Reclus (1827-1904)
Il s'était engagé à ne pas les inquiéter, et, de leur côté, ils avaient promis de ne piller que ses ennemis.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
L'ensemble de ce débat ignore délibérément les causes et les mécanismes réels utilisés pour piller les richesses des pays pauvres.Europarl
Tu ne sais donc pas le danger que tu cours en arrêtant ainsi les navires au passage pour les piller comme tu fais ?Édouard Corbière (1793-1875)
Les autorités ottomanes, auxquelles cette île est soumise depuis le commencement du quinzième siècle, auraient donc pu la piller à leur aise, sans rencontrer la moindre résistance.Jules Verne (1828-1905)
On a vu des gens en train de piller et d'autres partant avec des jerricans sur la tête, à la recherche d'essence.Europarl
Nous devons par contre nous demander si le modèle économique qui consiste à piller des ressources naturelles, sans aucun égard pour les populations indigènes ou l'écologie, est acceptable.Europarl
Elle va permettre de piller l'énergie et les ressources productrices de richesses dans la région.Europarl
Tu vois que lenfant na pas encore toute sa raison, et te voilà tout content de le piller, grâce à son bon cœur.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Ils crurent que quelques-uns d'entre eux, restés dans la ville (car ils ne savaient pas leur nombre), s'amusaient à piller un temple.Gustave Flaubert (1821-1880)
C'est la manière dont les espions des misérables procèdent pour étudier les lieux avant de les piller.Eugène Chavette (1827-1902)
On en avait recouvré à peine deux ou trois mille ; les autres étaient occupés à piller.Adolphe Thiers (1797-1877)
A cette considération très-puissante sur des troupes qui ne faisaient la guerre que pour piller, il s'en joignait une autre d'un ordre différent, mais presque aussi forte que la première.Amédée Thierry (1797-1873)
Il partit avec un vaisseau de trois cents tonnes environ, mais il fut « bien battu par quatre navires anglais », qu'il « pensait piller », et probablement regagna le port.Jean Hippolyte Mariéjol (1855-1934)
Nous en concluions que puisqu'ils abusoient du vent pour nous piller mal-à-propos, il nous étoit permis d'employer, dans l'occasion, les mêmes prétextes pour nous dédommager de toutes ces pertes.Abbé Prévost (1697-1763)
Trop occupés à piller, ils ne se gardèrent pas et furent surpris par les ennemis accourus en grand nombre.Anatole France (1844-1924)
Nous avons donné le feu vert à de grandes multinationales pour piller et jouer avec les ressources génétiques mondiales.Europarl
Quelques-uns (des seigneurs et non des moindres) imaginèrent de piller les pillards, se postant sur la brèche et leur tirant des mains ce qu'ils avaient de bon.Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PILLER » v. act.

Voler publiquement avec force & hostilité. On pille & on saccage les villes rebelles. Les soldats pillent leurs hostes. Les seditieux pillent les bourgeois. Festus dit que ce mot vient des Grecs, qui appellent pilotas les larrons. Du Cange le derive de pilare, qu'on a dit pour expilare dans la basse Latinité.
 
PILLER, se dit aussi des Officiers & Financiers qui font des exactions, des concussions. Verrés fut accusé d'avoir volé & pillé les Provinces. Les Sergens & Receveurs des tailles pillent souvent le paysan. Les valets qui ferrent la mule pillent leurs Maistres. Les Financiers pillent le Roy, mais il a bien sa revanche.
 
PILLER, se dit aussi, quand on hale un chien aprés quelqu'un, quand on luy dit pille, pour dire, mord.
 
PILLER, se dit quelquefois des animaux. Un essaim d'abeilles pille les fleurs d'une prairie pour en tirer le miel. Il y a du plaisir à voir des fourmis piller un tas de bled.
 
PILLER, se dit aussi en certains jeux de cartes, comme à la Triomphe, quand celuy qui fait découvre un as, il a droit de prendre l'as, & les autres cartes de même couleur qui suivent aprés, & d'en remettre d'autres en leur place.
 
PILLER, se dit aussi figurément. Les Auteurs modernes pillent ce qu'il y a de meilleur dans les anciens, & se l'attribuent. Tout ce qu'a dit cet Auteur est pillé de tels & tels Livres. On dit aussi d'un medisant qui a beaucoup parlé contre un autre, qu'il a pillé & déchiré sa reputation.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre B Relaxez-vous avec Robert : La lettre B

Découvrez les bienfaits du bien-être et de la béatitude avec les mots en B du Grand Robert.

20/02/2020