ravager

 

définitions

ravager ​​​ verbe transitif

Faire des ravages dans. ➙ dévaster, saccager. Pillards qui ravagent un pays. —  La guerre a ravagé la contrée. Grêle qui ravage les récoltes. ➙ détruire.
au figuré Apporter de graves perturbations physiques ou morales à. L'alcool a ravagé ses traits.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je ravage

tu ravages

il ravage / elle ravage

nous ravageons

vous ravagez

ils ravagent / elles ravagent

imparfait

je ravageais

tu ravageais

il ravageait / elle ravageait

nous ravagions

vous ravagiez

ils ravageaient / elles ravageaient

passé simple

je ravageai

tu ravageas

il ravagea / elle ravagea

nous ravageâmes

vous ravageâtes

ils ravagèrent / elles ravagèrent

futur simple

je ravagerai

tu ravageras

il ravagera / elle ravagera

nous ravagerons

vous ravagerez

ils ravageront / elles ravageront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elles commencent par désoler ses terres, arracher ses grains et les fouler aux pieds, dépouiller ses arbres et ravager tous ses biens.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Son bras ne cessait point de ravager avec la canne un buisson d'épines, ni son pied de talonner la terre.Paul Adam (1862-1920)
Et, le lendemain, la même journée recommençait, ces journées si actives, si pleines d'un colossal labeur, que l'ombre fluette d'une enfant suffisait à ravager d'angoisse.Émile Zola (1840-1902)
Il nourrit un instant l'envie de ravager ces fleurs, persuadé qu'il était à présent, d'avoir pris éternellement en grippe son inhumaine amie.Georges Eekhoud (1854-1927)
Afin de découvrir mes projets, plusieurs de ces envoyés me proposent de m'aider à ravager les districts voisins des leurs, et une fois chez eux, tous se ligueront contre nous.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Ce n'était point un conquérant barbare qui venait la ravager, c'était un héros de la liberté venant ranimer le flambeau du génie dans l'antique patrie de la civilisation.Adolphe Thiers (1797-1877)
Un tel homme semble né pour détruire, pour ravager, pour renverser le monde, et non pour rendre un peuple heureux par un sage gouvernement.François de Fénelon (1651-1715)
Ne cesserez-vous point, vous et les rois vos confrères, de ravager cette terre que vous avez, dites-vous, tant l'envie de rendre heureuse ?Voltaire (1694-1778) et Frédéric II de Prusse (1712-1786)
Je le suppliai de laisser ravager les terres plutôt que de se faire des ennemis.George Sand (1804-1876)
Personne n'a jamais douté que ce ne soit un délit grave de ravager un champ cultivé.Nicolas François de Neufchâteau (1750-1828), Voltaire (1694-1778), Nicolas de Condorcet (1743-1794) et Blaise Pascal (1623-1662)
Ces chefs les conduisirent à la guerre, et leur firent détruire plusieurs places fortes, ravager quelques villes hostiles.George Sand (1804-1876)
L'électricité longtemps amassée, rompt son équilibre, semble vouloir tout ravager et substituer un nouveau chaos aux harmonies de la nature.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Pour se débarrasser de lui, on l'envoie contre un prince qui venait pour ravager le royaume.Paul Sébillot (1843-1918)
Pourquoi donc, en allant à toi, nous ferions-nous scrupule de battre une muraille ou de ravager un monde ?George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Ils apportaient des sébiles pour ravager le bas de la berge dès que l'eau abaisserait son niveau.Paul Féval (1816-1887)
Surtout on traitait rigoureusement les rois qui, au lieu d'être de bons et vigilants pasteurs des peuples, n'avaient songé qu'à ravager le troupeau comme des loups dévorants.François de Fénelon (1651-1715)
Elle se remit à ravager les terres, à brûler les maisons, à forcer les villes.Amédée Thierry (1797-1873)
Lui, prêtre, était capable de ravager sa vie pour tenir son serment, dans le combat de sa double hérédité, son père tout cerveau, sa mère toute foi.Émile Zola (1840-1902)
Nous pouvons entrer dans le leur, et ravager, quand il nous plaira, leurs principales habitations.François de Fénelon (1651-1715)
Tant que cette politique antipopulaire alimentée par un accroissement de capitaux aura le loisir de se poursuivre, les incendies criminels continueront de ravager les forêts et les terrains.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RAVAGER » v. act.

Faire un grand degast, ruiner, desoler. Un passage de gens de guerre ravage toute une Province. Un goinfre ravage toute une table, y met tous les plats en desordre.
 
RAVAGÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le dessous des mots En selle, Gisèle ! En selle, Gisèle !

La grande boucle est l’un des événements sportifs majeurs en France.

Marie-Hélène Drivaud 17/09/2020