Email catcher

pitié

Définition

Définition de pitié ​​​ nom féminin

Sensibilité aux souffrances d'autrui. ➙ commisération, compassion. Qui fait pitié. ➙ pitoyable. Éprouver de la pitié. ➙ s'apitoyer. proverbe Il vaut mieux faire envie que pitié. Prendre qqn en pitié. Par pitié, je vous en supplie. Sans pitié. ➙ impitoyable ; → sans merci. Pas de pitié. ➙ quartier.
Quelle pitié !, quelle chose pitoyable, déplorable !

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot pitié

Dans la mesure où la pitié se fonde sur cet écart qui apparaît irréductible, l'échange qui fonde la symétrie doit être trouvé ailleurs.Imaginaire & Inconscient, 2020, Sophie de Mijolla-Mellor (Cairn.info)
Par pitié, que cela reste temporaire pour éviter de déshumaniser une discipline déjà suffisamment aseptisée.Ouest-France, Christophe PENOIGNON, 21/02/2021
Comme il pleuvait, les responsables ont eu pitié des personnes qui attendaient et ont ouvert deux minutes plus tôt.Ouest-France, 23/02/2019
Un supérieur sympathique mais jugé mauvais sera considéré comme inutile et inspirera plus de pitié que de respect.Capital, 08/11/2013, « Chef et salarié, une relation déséquilibrée et immature très française »
Un bébé assis dans un youpala fait intrusion à son tour dans le bureau, sans pitié pour son père qui tente de garder une contenance.Ouest-France, Gaëlle LEGRAND, 10/03/2017
Cette différence de visée recoupe la distinction classique entre compassion et pitié.Études, 2009, Agata Zielinski (Cairn.info)
Les femmes n'étaient pas les dernières dans ce concours à qui sera sans pitié.Ouest-France, 23/07/2014
Apprendre à relativiser, notamment à cause du contexte économique qui est sans pitié pour ceux qu'il écrase.Ouest-France, 11/06/2020
Les deux femmes, qui sont filles de condition et très honnêtes, font pitié à tout le monde.Gaston Maugras (1850-1927)
De même, la pitié n'implique pas que l'on adhère à l'état négatif d'autrui, ou que l'on cherche à le soulager.Diogène, 2016, Sarinya Arunkhajornsak, Nicole G. Albert (Cairn.info)
Roi et peuple, ils se contemplaient, et avaient pitié l'un de l'autre.Jules Michelet (1798-1874)
Dans le second cas, l'exclu ne rencontre vraiment que la pitié et ses soins palliatifs.Études sur la mort, 2002, Jean Maisondieu (Cairn.info)
Dans ce livre, il démontre que la gentillesse peut être payante, même dans le monde sans pitié du travail et que, oui, on peut être gentil et performant.Capital, 31/10/2019, « Bienveillance en entreprise : trop bon... mais pas trop con ! »
Clé de ce devoir citoyen et guerrier : la purge de la crainte et de la pitié.Topique, 2018, Anne Vernet-Sévenier (Cairn.info)
Il s’agissait de mener cette tâche avec brutalité, et il s’avère qu’ils ont été brutaux et n’ont montré aucune pitié.Europarl
La compétition pour l'achat de masques contre le virus est sans pitié.Ouest-France, 03/04/2020
Même pour les enveloppes, c'est pitié de le dire, on fait désormais les choses à moitié.Capital, 17/09/2010, « Hélico, boulot, dodo »
Comme le suggère notre analyse des différentes sources de l'indignation (pitié, dégoût), l'indignation présente une ambiguïté dont il convient de prendre la mesure.Raisons politiques, 2017, Crystal Cordell (Cairn.info)
Lorsqu'il est en position de force, l'agent, qui touche un pourcentage sur le montant du contrat, peut se montrer sans pitié.Capital, 13/11/2018, « Agents : leur boulot, vendre le vôtre »
J'espère pourtant qu'elle n'a pas découragé nos alliés, et qu'ils auront enfin pitié de nous.Alcide de Beauchesne (1800-1873)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de PITIÉ s. f.

Passion de l'ame qui est esmeuë de tendresse, de compassion, en voyant la douleur, ou la misere d'autruy. Les Tyrans, les Corsaires sont gens cruels & sans pitié. Un Orateur, un Poëte Tragique doivent exciter la pitié, ou la colere, faire naistre la pitié dans les coeurs des auditeurs. Un Heros infortuné fait pitié sur les theatres. Il faut regarder les pauvres avec des yeux de pitié. C'est pitié que de le voir. Ce mot vient du Latin pietas.
 
On appelle une Nostre Dame de pitié, la representation de la Vierge tenant son fils mort sur ses genoux. La Pitié est un Hospital dedié à cette Vierge. Il faut sans cesse prier Dieu qu'il ait pitié de nous, qu'il nous fasse misericorde.
 
On dit aussi d'un homme qui raisonne, qui harangue, qui escrit mal, qu'il fait pitié, que c'est une pitié. On dit en ce sens de la Musique de St. Innocent, que c'est grand'pitié. On dit aussi de celuy qui est saoul, ou à son aise, Il n'y a pas pitié en luy.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Être libre comme l'air Être libre comme l'air

La gravitation terrestre est l’une des contraintes les plus simples qui s’exercent sur nous : parce qu’elle nous empêche de voler, elle symbolise en...

Maxime Rovere 11/07/2022