Email catcher

pitoyable

définitions

pitoyable ​​​ adjectif

Digne de pitié. ➙ déplorable. Dans un état pitoyable.
Qui inspire, mérite une pitié méprisante. ➙ pathétique ; piteux ; lamentable. Une attitude pitoyable.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Si l'accusé va maintenir sa version pendant toute la procédure, l'enquête va mettre en lumière des éléments défavorables et écarter le mobile si pitoyable de la misère.Ouest-France, Jade SIMON, 16/05/2021
Les gendarmes constateront que, en plus de l'aspect pitoyable, la jeune victime présente des traces de coups et des griffures sur le corps.Ouest-France, 08/09/2021
Il connaît l'état pitoyable de certains matériels, leur vétusté mais aussi leur importance pour les troupes de combat.Ouest-France, 01/03/2018
Il est vrai que nos gouvernements ont donné un exemple pitoyable.Europarl
Ils sont attachants, exaspérants, pitoyables, drôles et au fond tellement vrais.Ouest-France, Philippe LEMOINE, 13/06/2021
La chaleur étouffante du wagon l'avait étourdi, la vue des misères entassées là faisait saigner sa chair pitoyable.Émile Zola (1840-1902)
Malgré les convenances et la courtoisie apparente, pour découvrir le coupable, huit femmes vont se livrer, en huis clos, à un jeu de la vérité implacable et pitoyable.Ouest-France, 03/10/2020
Au dénoûment surtout, les deux héros m'ont paru pitoyables.Émile Zola (1840-1902)
A ce spectacle pitoyable, le jeune femme eut un cri étouffé.Alain-Fournier (1886-1914)
Isolé ou perdu dans un cortège carnavalesque, l'homme est tour à tour l'acteur surprenant, ridicule, étrange ou pitoyable de cet univers onirique et profond.Ouest-France, 14/07/2021
Quoi qu'il en soit, ce changement est pour le moins pitoyable et indigne de la part d'une organisation qui prétend représenter une vision humaine.Europarl
Entre le nouveau bâtiment et l'ancien, se trouvent les trois amphis de sciences, dans un état pitoyable.Ouest-France, Laurence PICOLO, 26/04/2013
D'autant que, qu'on fait ces deux communes pour mériter ma pitoyable causticité ?Ouest-France, Calixte de NIGREMONT, 11/11/2017
Je trouve mesquin, pitoyable et même honteux que ce débat s’oriente presque exclusivement sur l’extension de la protection des brevets.Europarl
Il y avait évidemment un cœur pitoyable sous cette rude enveloppe.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Cet été, nous en avons relevé l'état vraiment pitoyable.Europarl
Il en résulta une lutte furieuse des deux côtés, – ignoble de l'un, pitoyable de l'autre, – sur laquelle je demande la permission de tirer le rideau.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Parler de combattre, avec des troupes dont les dispositions étaient si connues, si patentes et si évidemment hostiles contre lui, était chose pitoyable.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Sans doute, il n'est pas seul à subir un sort infligé à tant de pitoyables victimes, mais son supplice, à lui, connaît d'exceptionnels raffinements.Guy de Maupassant (1850-1893)
Avouons-le, l'hérédité a de nos jours des effets pitoyables.Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PITOYABLE » adj. m. & f.

Estat malheureux de celuy qui excite à la pitié. Ce Gentilhomme est reduit par ses creanciers en un estat pitoyable, il n'a pas du pain. Voilà l'histoire pitoyable & lamentable d'un tel. Il a eu une fin pitoyable.
 
PITOYABLE, se dit aussi de celuy qui a des sentimens de compassion pour les miseres d'autruy. Il faut voir d'un oeuil pitoyable la pauvreté, avoir un coeur pitoyable, être pitoyable en voyant souffrir son prochain. On dit aussi au substantif, Le but de la Tragedie est de representer l'horrible & le pitoyable.
 
PITOYABLE, se dit aussi de ce qui est defectueux en son genre. Cet Auteur a fait un livre pitoyable, il n'y a pas le sens commun.
Drôles d'expressions Être comme un coq en pâte Être comme un coq en pâte

Le roi de la basse-cour n’est pas devenu le totem des Français par hasard.

Marcelle Ratafia et Yves Camdeborde 21/12/2021