plaquer

 

définitions

plaquer ​​​ verbe transitif

Appliquer (une plaque) sur qqch. Plaquer du gazon, en appliquer des tranches sur un terrain préparé.
Mettre (qqch.) à plat. Se plaquer les cheveux.
Plaquer un accord, en produire les notes ensemble.
Plaquer qqn, qqch. contre, sur qqch., l'y appuyer avec force. —  Sports Faire tomber (le porteur du ballon) en le saisissant par les jambes (➙ plaquage).
familier Abandonner (qqn, qqch.). Elle vient de le plaquer. Elle a tout plaqué pour lui. ➙ lâcher.
Couvrir (qqch.) d'une couche plate (de métal, de bois…). —  au participe passé Bois plaqué (➙ contreplaqué). Un meuble plaqué de merisier. Des bijoux plaqués. ➙ plaqué.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je plaque

tu plaques

il plaque / elle plaque

nous plaquons

vous plaquez

ils plaquent / elles plaquent

imparfait

je plaquais

tu plaquais

il plaquait / elle plaquait

nous plaquions

vous plaquiez

ils plaquaient / elles plaquaient

passé simple

je plaquai

tu plaquas

il plaqua / elle plaqua

nous plaquâmes

vous plaquâtes

ils plaquèrent / elles plaquèrent

futur simple

je plaquerai

tu plaqueras

il plaquera / elle plaquera

nous plaquerons

vous plaquerez

ils plaqueront / elles plaqueront

 

synonymes

plaquer verbe transitif

appliquer, coller, couvrir de, recouvrir de, placarder (familier)

aplatir, appuyer, lisser, mettre à plat

pousser, coincer (familier)

[familier] abandonner

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle retenait sa robe d'une main et la faisant plaquer au bas de ses jambes, pour se donner l'air plus svelte.Pierre Loti (1850-1923)
Elle a dû se plaquer contre la muraille à mon passage, se dit-il.Eugène Chavette (1827-1902)
A ce moment, le soleil, penché à l'occident, semblait plaquer d'or les eaux du lac.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
A ses cris, la petite troupe des ribaudes déchaînées s'enfuit pour s'aller plaquer contre la muraille.Fernand Kolney (1868-1930)
Tous mes amis, toutes mes connaissances mâles et femelles, il m'a fallu rompre avec tout, il m'a fallu les plaquer comme des médecines.Georges Darien (1862-1921)
Lorsque l'on vient plaquer une aide alimentaire qui n'est pas réfléchie, on enfreint le principe primo non nocere, d'abord ne pas nuire.Europarl
Il ne s'agissait plus que de plaquer ce sept de cœur à un endroit qui lui fût visiblement réservé.Maurice Leblanc (1864-1941)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PLAQUER » v. act.

Appliquer des plaques de métail ou de bois sur quelque ouvrage. Les Menuisiers qui font des ouvrages de placage y appliquent des plaques ou feuilles d'ebene, & d'olivier, d'escaille de tortuë, & quelquefois d'argent & de cuivre. On applique des plaques de métail aux navires percés du canon pour boucher le trou.
 
PLAQUER, signifie aussi, Attacher ou jetter contre. On a plaqué cet écriteau au dessus de la porte. On n'a fait que plaquer du mortier contre cette muraille, contre cette dosse, on n'a pas achevé de l'enduire.
 
PLAQUER, se dit figurément en choses morales des reproches qu'on fait aux personnes. Il ne pouvoit luy faire qu'un seul reproche, il le luy a plaqué au nez en bonne compagnie.
 
PLAQUÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des noms d'animaux imaginaires Top 10 des noms d'animaux imaginaires

Les créateurs des Pokémon n’ont rien inventé : depuis toujours, l’imaginaire collectif est peuplé d’animaux hybrides plus ou moins étranges et effrayants, souvent venus de la mythologie gréco-romaine ou de légendes anciennes. Certains sont restés très populaires grâce à la fiction contemporaine : le cinéma et le jeu vidéo ne manquent pas de licornes, de dragons et autres serpents ailés. L’origine de leur nom, en revanche, est souvent méconnue. Je vous propose un petit décryptage étymologique de mes dix bêtes curieuses favorites, dans un ordre de préférence totalement subjectif ! Dans un prochain top 10, je vous parlerai aussi des créatures mi-animales mi-humaines, comme le centaure, le sphinx et la sirène !

Édouard Trouillez 17/02/2020