poussière

définitions

poussière ​​​ nom féminin

Terre desséchée réduite en particules très fines, très légères. Un tourbillon de poussière.
Fins débris en suspension dans l'air et qui se déposent. Flocon de poussière. ➙ mouton. Couche de poussière. familier Nid à poussière : endroit où se dépose la poussière. Ôter la poussière. ➙ dépoussiérer, épousseter. Tomber en poussière, se désagréger.
littéraire Restes matériels de l'être humain, après sa mort. ➙ cendre(s), débris.
Une poussière : un grain de poussière. Avoir une poussière dans l'œil. —  locution, familier Cela m'a coûté deux cents euros et des poussières. ➙ broutille.
(collectif) Une poussière de, une multiplicité (d'éléments). La Voie lactée est une poussière d'étoiles.
Matière réduite en fines particules. ➙ poudre. Poussière de charbon. ➙ poussier. Réduire en poussière : pulvériser ; au figuré anéantir, détruire.
Sciences Matière pulvérulente. Poussière cosmique.

synonymes

poussière nom féminin

saleté, ordure, mouton (familier), cheni (familier, région., Suisse)

[au pluriel] particules, cendres, débris, restes, scories, [charbon] poussier

poudre

réduire en poussière

pulvériser, anéantir, balayer, briser, déchiqueter, désagréger, désintégrer, détruire, fracasser, réduire en cendres, tailler en pièces, bousiller (familier), gicler (Suisse), écrabouiller (familier), mettre en charpie (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Deux troupeaux de moutons qui venaient de deux directions opposées soulevaient cette poussière, et elle était si épaisse, qu'on n'en pouvait reconnaître la cause à moins d'en être tout proche.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Au moment où ses ennemis croyaient la tenir et fondaient déjà sur elle avec des cris sauvages, elle profita d'un de ces nuages de poussière pour changer brusquement de direction.Louis Reybaud (1799-1879)
Ils étaient déjà noirs de charbon, enduits d'une poussière fine que la sueur délayait, faisait couler en ruisseaux et en mares.Émile Zola (1840-1902)
On ne voit pas leurs fissures, leurs lézardes, et ces plaies qu'avivent sans cesse les entassements de poussière corrosive.Octave Mirbeau (1848-1917)
Mon rapport, approuvé à l'unanimité le 4 octobre de cette année, prend depuis lors la poussière sur une étagère.Europarl
Les logements sont des cellules où l'on ne trouve que les quatre murs, de la poussière, et quelquefois des scorpions.Volney (1757-1820)
Alors il me faut aller au grand air et quitter les chambres pleines de poussière.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Il est reconnu qu'il pourrait exister un risque dû à la poussière toxique pour ceux qui travaillent sans protection à proximité d'un véhicule touché par une munition à l'uranium appauvri.Europarl
N'oubliez pas que ces deux vols se sont retrouvés entièrement enveloppés par la poussière volcanique, qui venait d'être crachée quelques instants auparavant et qui était relativement proche.Europarl
C'est sans doute à cette cause qu'il faut attribuer la poussière du cabinet de travail où nous étions assis.Charles-Louis Philippe (1874-1909)
J'occupe une petite fonction qui m'oblige à rouler sans cesse dans le vent et la poussière.Judith Gautier (1845-1917)
Parfois, elle restait du matin au soir accroupie dans la poussière, à l'endroit où nous la voyons maintenant, sans bouger, sans parler.Paul Féval (1816-1887)
Mais enfin l'industrie se relève, elle regarde autour d'elle, et ne perd pas de vue ceux qui l'ont jusqu'ici tenue courbée dans la poussière.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Libre au milieu des sables ou parmi la poussière des sables ou parmi la poussière des routes stériles !Remy de Gourmont (1858-1915)
Dans le carré de lumière que dessinait sur la poussière du chemin la porte ouverte de l'auberge, les deux puissantes bêtes sans cavaliers s'arrêtèrent tranquillement.Jean Aicard (1848-1921)
Il s'en est souvenu, car il a l'air de faire ses tableaux avec de la poussière.Pierre Véron (1833-1900)
Elle tapa avec la main sa robe de soie pour en faire tomber la poussière, puis regarda l'endroit où elle se trouvait.Guy de Maupassant (1850-1893)
Tout autour de nous, de grandes étagères en bois supportaient des plats couverts de poussière.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
On le retrouve assis, au soleil, près de la petite gare, sur une de ces légendaires places mexicaines couvertes de poussière.Europarl
Tout le monde connaît ces rendez-vous en plein air, ces réjouissances annuelles et ambulantes qui appellent les amateurs de bruit, de poussière et de plaisir.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « POUSSIERE » s. f.

Menuë poudre qui s'esleve de la terre dans la grande secheresse. Un gros nuage de poussiere nous fit connoistre que les ennemis marchoient à nous. Les voyages d'esté sont incommodes, à cause du vent & de la poussiere. On dit poëtiquement d'un ennemi, qu'on luy a fait mordre la poussiere, pour dire, qu'on l'a tué.
 
POUSSIERE, se dit aussi de tous les corps reduits en tres-menuës parties, cassez, pilez, bruslez, ou autrement dissous. Le grais, le marbre, l'emeril, se battent & se reduisent en tres-menuë poussiere. Les pierres gelées tombent en poussiere, ne valent rien à bastir. La potée est de l'estain calciné reduit en menuë poussiere. Les Heros de l'Antiquité ne sont que cendre & que poussiere ; & on dit par exaggeration, qu'un Conquerant a reduit une ville en poussiere, pour dire, qu'il l'a saccagée & demolie.