proscription

 

définitions

proscription ​​​ nom féminin

Histoire Mesure de bannissement, qui était prise à l'encontre de certaines personnes en période d'agitation civile ou de dictature. ➙ exil.
littéraire Action de proscrire (2) qqch. ; son résultat. ➙ condamnation, interdiction.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Comme je le disais, on avait affiché la liste des prétendus conspirateurs rétrogrades, ce qui devenait en quelque sorte une liste de proscription.François Guizot (1787-1874)
On nous accuserait d'être à la fois juge et partie, si nous osions appeler de cette proscription rigoureuse.Joseph Bertrand (1822-1900)
Je m'exprimai vertement dans le conseil sur cette nouvelle table de proscription, pour laquelle on avait éludé toute délibération privée.Joseph Fouché (1759-1820)
Des musiciens donnaient des concerts, et on entendait chaque jour de l'excellente musique dans ces lieux de proscription.Adolphe Thiers (1797-1877)
Ne voyez-vous pas que, par le cours nécessaire des choses, le temps amène la proscription de l'erreur et le triomphe de la vérité ?Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Certains, que je respecte, s'interrogent sur l'opportunité ou non de définir un seuil à partir duquel il y aurait cette proscription.Europarl
Elle courut des dangers personnels ; elle usa d'un reste d'influence pour arracher à la proscription plusieurs de ses amis.Alexandre Vinet (1797-1847)
Cette constitution, dont tous les vices étaient son ouvrage, devint bientôt, entre ses mains, un instrument de tyrannie et de proscription.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
De la proscription de la nature et des sciences sortirent en foule les fripons et les dupes, qui lurent aux astres et firent de l'or.Jules Michelet (1798-1874)
Ce n'étaient pas quelques bourgeois ou fermiers échappés à la proscription qui pouvaient faire cette acquisition, et surtout la payer.Adolphe Thiers (1797-1877)
Élevé avec la liberté, j'ai succombé avec elle ; j'ai vécu dans la proscription sans que le regard d'un prince daignât se tourner vers moi.Maurice Joly (1829-1878)
Fouché l'a couché sur ses listes de proscription, il est ici en exil et la police le surveille.Émile Gaboriau (1832-1873)
Nous, destructeurs de l'inégalité politique, pouvons-nous créer cette farouche inégalité qui marquerait une classe d'hommes du sceau de la proscription ?Alcide de Beauchesne (1800-1873)
C'est de cette époque de souffrances que date le renouveau de sa vigueur, c'est la proscription qui a fait remonter dans ce tronc antique la sève longtemps engourdie.Rodolphe Reuss (1841-1924)
Il n'espérait pas me ramener à ses opinions de famille ; je n'avais rien à flatter en lui que la proscription : il y avait entre nous toute une dynastie.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
La tragédie même se trouva enveloppée dans cette proscription, qui frappait indifféremment tous les genres de spectacles, tous les genres d'acteurs, tous les genres de divertissements profanes.Paul Lacroix (1806-1884)
L'arbre de la liberté fut conservé, mais parce qu'on le destina à pendre les patriotes, et de véritables listes de proscription furent dressées.Paul Gaffarel (1843-1920)
Bientôt on enveloppe dans leur proscription ce livre étrange qui leur sert à consulter le sort et à rendre des oracles.Éliphas Lévi (1810-1875)
Associé à leur fortune pendant leur triomphe d'un moment, il fut compris dans la liste de proscription quand la victoire leur échappa.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Il s'agit de justice, d'humanité envers nos frères malheureux ; il s'agit de ne pas jeter de l'absinthe et du fiel dans la coupe de la proscription, déjà si amère.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PROSCRIPTION » s. f.

Publication faite de la part d'un Chef de parti, par laquelle il promet grande recompense à celuy qui luy apportera la teste d'un de ses ennemis. Du temps de Sylla & de Marius se firent de grandes proscriptions chez les Romains.
Le mot du jour Panacée Panacée

On la croit capable de tout résoudre, elle, la déesse Panakeia, herboriste et guérisseuse. La panacée, fidèle à son origine grecque, est remède (akos) universel (pan-) :  une plante imaginaire qui guérissait de tous les maux. Pour les druides, le gui était une panacée ! 

Aurore Vincenti 18/04/2020