ravissement

 

définitions

ravissement ​​​ nom masculin

vieux Action de ravir, d'enlever de force.
Religion Fait d'être ravi (2), transporté au ciel. Le ravissement de saint Paul. —  Extase mystique.
Émotion éprouvée par une personne transportée de joie. ➙ enchantement. Une musique qui le jetait dans le ravissement.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Pécopin se dit bien un peu tout cela ; mais il n'en écouta pas moins le rouet avec ravissement.Victor Hugo (1802-1885)
Nous demeurâmes longtemps immobiles, silencieux, à contempler avec un ravissement d'extase l'intraduisible beauté de ce spectacle.Ernest Myrand (1854-1921)
Alors, il se décida, et avec une bonne grâce apparente, un air de ravissement, dont le baron fut émerveillé.Émile Zola (1840-1902)
Les oiseaux, éveillés, contemplent avec ravissement cette figure mélancolique, à travers les branches des arbres, et le rossignol ne veut pas faire entendre ses cavatines de cristal.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Je ne croyais avoir jamais vu une aussi belle troupe réunie, et dans mon ravissement je battis des mains, je poussai des cris.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
C'est le moment de la révélation du vrai dans une intelligence épanouie, le ravissement de la découverte, avec une ironie légère sur le vieil âge, enfant caduc.Jules Michelet (1798-1874)
Nous nous assîmes sur un quartier de roche, et tombâmes dans un ravissement auquel succéda la plus douce mélancolie.Honoré de Balzac (1799-1850)
À chaque scène l'intérêt qu'il inspirait devenait plus marqué ; mais au troisième acte l'émotion et le ravissement des spectateurs furent portés jusqu'au délire.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Dire le ravissement, l'agitation, la prodigieuse inquiétude, tous les soins maternels, c'est ce que nous ne ferons pas ici ; déjà nous venons de dire les difficultés de l'éducation.Jules Michelet (1798-1874)
Ses doux yeux couleur de jacinthe disaient le ravissement ; les cils d'or, immobiles, étaient levés vers le ciel ; le front rayonnait ; la bouche souriait à des visions.René Bazin (1853-1932)
Le poète, celui qu'on appelait l'enfant sublime, avait charmé jusqu'au ravissement la jeunesse brillante de ce siècle.Victor Hugo (1802-1885)
Ils éprouvaient le même ravissement d'être seuls, de se servir eux-mêmes, de manger l'un contre l'autre, dans la même assiette.Émile Zola (1840-1902)
L'enfant, ravie, d'un ravissement muet que témoignaient seuls ses grands yeux brillants, voulut descendre l'escalier sans être aidée, pour montrer sa force.Émile Zola (1840-1902)
L'auditoire, ne pouvant applaudir, eut un murmure de ravissement approbateur, heureux de cette fin miraculeuse, qui rassurait les intérêts et les consciences.Émile Zola (1840-1902)
Quant au baron, il ne bougea pas ; on pouvait croire qu'il était absorbé dans une sorte de ravissement.Hector Malot (1830-1907)
Au contraire, il croyait les aimer beaucoup, parce que la vue d'un bel enfant le jetait dans un attendrissement de poëte et dans un ravissement d'artiste.George Sand (1804-1876)
Un éclair de joie illumina sa figure fatiguée ; mais ce n'était pas à sa parente inconnue qu'allait son regard : c'était le costume breton qui amenait ce ravissement sur ses traits.M. Maryan (1847-1927)
Et il n'y eut plus que des congratulations, la séance fut levée au milieu du ravissement de tous.Émile Zola (1840-1902)
Pétrarque y allait souvent rêver et contempler avec ravissement tous les objets encore empreints de son image.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Maintenant qu'elle les lisait elle-même, elle y trouvait une éternelle surprise, un ravissement toujours nouveau.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RAVISSEMENT » s. m.

Enlevement. Le ravissement se punit de mort. Le ravissement des Sabines, d'Ariadne.
 
RAVISSEMENT, se dit aussi de la joye, de l'admiration. L'extase est une espece de ravissement. Tout l'Auditoire de ce Predicateur étoit dans le ravissement.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui viennent de l’arabe Top 10 des mots qui viennent de l’arabe

Non, le français n’a pas emprunté des mots qu’à l’anglais ! De tout temps, notre lexique s’est enrichi grâce à de nombreuses langues et l’arabe fait partie des sources les plus importantes.

Édouard Trouillez 17/07/2020