refroidir

 

définitions

refroidir ​​​ | ​​​ verbe

verbe transitif
Rendre plus froid ou moins chaud ; faire baisser la température de (qqch.). ➙ rafraîchir ; tiédir. Refroidir un corps au-dessous de zéro. ➙ congeler, geler, glacer, réfrigérer. Pluies qui refroidissent l'atmosphère.
au figuré Diminuer l'ardeur de. Son accueil nous a refroidis. ➙ glacer, réfrigérer. —  Refroidir l'enthousiasme de qqn.
verbe intransitif Devenir plus froid, moins chaud. Laisser refroidir une tarte.

se refroidir ​​​ | ​​​ verbe pronominal

Devenir plus froid. Le temps se refroidit. —  (personnes) Prendre froid. —  au figuré Son zèle s'est refroidi.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je refroidis

tu refroidis

il refroidit / elle refroidit

nous refroidissons

vous refroidissez

ils refroidissent / elles refroidissent

imparfait

je refroidissais

tu refroidissais

il refroidissait / elle refroidissait

nous refroidissions

vous refroidissiez

ils refroidissaient / elles refroidissaient

passé simple

je refroidis

tu refroidis

il refroidit / elle refroidit

nous refroidîmes

vous refroidîtes

ils refroidirent / elles refroidirent

futur simple

je refroidirai

tu refroidiras

il refroidira / elle refroidira

nous refroidirons

vous refroidirez

ils refroidiront / elles refroidiront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les grands soleils chauffaient l'eau des trous, au point qu'il fallait la laisser refroidir, dans les premières fraîcheurs du crépuscule.Émile Zola (1840-1902)
Le genre seul du poëme, et non le talent du poëte, peut nuire à l'effet de ce tableau, et en refroidir la chaleur.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Quiconque prolonge sa carrière sent se refroidir ses heures ; il ne retrouve plus le lendemain l'intérêt qu'il portait à la veille.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Quoique ce fût naturellement à nous à l'aller trouver, je ne fis aucune objection, de peur de refroidir sa bonne volonté, et je lui en témoignai le plus grand désir.Louise Élisabeth de Croÿ de Tourzel (1749-1832)
Léopold ressentit tellement l'influence de ces dispositions, que ce qu'en colère il appelait mes rigueurs injustes ne put un instant ni l'éloigner ni le refroidir.Ida Saint-Elme (1776-1845)
La physique me donnoit à publier des observations curieuses : par exemple, on me sut bon gré d'avoir mis au jour les moyens de refroidir en été les liqueurs.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Il est des sentimens que le tems ne peut refroidir, et que la douleur ne peut ébranler, ou les miens seraient maintenant glacés et anéantis.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Je crus de mon devoir de refroidir les espérances des contre-révolutionnaires, et de relever le courage des républicains.Joseph Fouché (1759-1820)
Et cette ascension, dont l'effet immédiat est de refroidir sensiblement la partie inférieure de mon individu, ne me laisse bientôt aucun doute sur la réalité des événements.Charles Des Écores (1852-1905)
Nous nous acheminâmes vers la glacière, où nous entrâmes après avoir, sur la recommandation de notre guide, eu le soin de nous laisser refroidir à point.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Les habitans de la campagne qui tenaient pour la cause de l'indépendance, commençaient aussi à se refroidir.François-Xavier Garneau (1809-1866)
Le chien est dépecé et dévoré avant que la chair palpitante ait eu le temps de se refroidir !Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Ce spectacle merveilleux n'était pas fait pour me refroidir, et plus que jamais je me promis d'explorer ce monde encore inconnu pour moi.Jules Verne (1828-1905)
Toutefois, le problème qui se pose, en fixant une telle date, est de risquer de refroidir les ardeurs en matière d'adhésion dans ces pays.Europarl
On laisse un peu refroidir la plaque, et après avoir renversé le liquide, on la sèche en la frottant avec du coton et en la saupoudrant de rouge.Louis Daguerre (1787-1851)
Les eaux sortent de terre à une température de 145 °, et l'on peut, en les laissant refroidir à l'air, obtenir le degré de chaleur qui convient à chaque malade.Honoré Beaugrand (1848-1906)
Enfoncée de plusieurs mètres au-dessous du sol, ne communiquant avec l'extérieur que par une étroite ouverture, elle ne peut guère se refroidir.Émile Bouant (1847-1926)
Ce n'est pas à des ménages semblables que s'appliquent les remarques, les objurgations d'une femme chez laquelle les entraînements politiques n'ont pu ni alourdir l'esprit, ni refroidir le cœur.Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Pendant quinze autres jours, la mer bouillonna encore, occupée à refroidir ce nouveau rivage qu'elle était forcée d'accepter, puis, peu à peu, le bouillonnement s'effaça.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Alors je retire le lait, que je passe à l'étamine pour en ôter les germes d'œufs qui pourraient s'y trouver, et je le place dans des terrines pour refroidir.Nicolas Appert (1749-1841)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « REFROIDIR » v. act. & n.

& redupl. Rendre froid, ou devenir froid. Le vent de bise refroidit l'air. Le salpestre refroidit la neige, & la rend dix fois plus froide. On souffle sur sa souppe pour la refroidir. Le temps se refroidit. Laissez refroidir cette tisanne.
 
REFROIDIR, se dit figurément en choses morales. L'amour & l'amitié se refroidissent avec le temps. Toutes les passions se refroidissent avec l'âge. Cet homme m'avoit promis monts & merveilles, mais aujourd'huy je l'ay trouvé tout refroidi. La premiere impetuosité des François est fort violente, mais avec le temps leur courage se refroidit.
 
REFROIDI, IE. part. pass. & adj.
Le dessous des mots Évasion textile Évasion textile

L'Orient évoque des visions lointaines et mystérieuses, des fastes somptueux et colorés. Pendant des siècles, il a été pour l'Occident la source de connaissances savantes fondamentales en matière d'astronomie, de mathématiques et de médecine, ainsi que de produits précieux tels que les épices, l’encens et les riches étoffes. Les draps d’or, de soie, les velours d’Orient, pourpre, soie, brocart, par leur caractère luxueux et leur prix élevé, participaient au prestige de leurs riches et puissants possesseurs, souverains et ecclésiastiques. Les étoffes byzantines ont survécu dans les trésors des églises d’Occident, pour protéger les reliques des saints ou confectionner les habits sacerdotaux d’apparat. 

Marie-Hélène Drivaud 17/07/2020