remontée

définitions

remontée ​​​ | ​​​ nom féminin

Action de remonter. La remontée de l'eau dans un siphon. —  Fait de remonter (une pente, une rivière).
Sports Action de regagner du terrain perdu. Équipe qui fait une belle remontée.
Dispositif servant à remonter les skieurs. Remontées mécaniques : remonte-pentes, télésièges, etc.
Information transmise à un plus haut niveau de hiérarchie ou de compétence. Les remontées des clients.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
En deux heures sa garde-robe fantaisiste était absolument remontée..., et, avisant chez un marchand d'articles de voyage une malle d'occasion, il l'acheta et la fit charger sur la voiture.Alexis Bouvier (1836-1892)
Tout à coup j'ai entendu un nouveau cri, puis un blasphème... et la corde est remontée rapidement.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Je suis remontée glacée, à travers l'escalier sombre, et je me suis sentie aveuglée, étourdie, en me trouvant dans cette chambre tiède, parfumée et toute éblouissante de lumière.Marie Quinton (1854-1933)
Elle avait bien du vin, elle était remontée de la cave avec dix litres, qu'elle venait d'aligner sur la table.Émile Zola (1840-1902)
Quand je dis tombée, je cède à l'habitude, car je ne sais nullement si elle en fut remontée ou descendue.Charles Péguy (1873-1914)
Puis, lorsqu'elle fut remontée dans l'autre compartiment, elle souleva la tête de l'homme, crut d'abord en effet qu'il avait passé, en le voyant si blême et les yeux vides.Émile Zola (1840-1902)
Et c'est pourquoi un soir, non point désespérée, mais horriblement lasse, elle était remontée chez elle pour y attendre les hommes de la police.Jules Lemaître (1853-1914)
Remontée en sa chambre, la jeune femme se demandait comment deux retours aux mêmes lieux qu'elle croyait aimer pouvaient être si différents.Guy de Maupassant (1850-1893)
Quand, à la nuit tombante, je suis remontée auprès d'eux, le général s'est informé de ce que signifiait le bruit de voix qui se percevait confusément dans la maison.Marie Quinton (1854-1933)
Le rattachement idéologique à l'euro entraînera la remontée à la surface de problèmes monétaires tant en périodes d'expansion qu'en périodes de récession.Europarl
Enfin je suis remontée à mon appartement, et j'ai trouvé dans votre lettre encore quelques grains de ce sable.Alphonse Karr (1808-1890)
Mais excusez, dans l'intervalle de sa descente en bas et de sa remontée sur le gaillard d'arrière, il vous avait changé de costume de la tête aux pieds.Édouard Corbière (1793-1875)
On était à la fin de mars : six heures venaient de sonner, et après le goûter la pauvre enfant, était remontée dans sa cellule.Pierre Zaccone (1818-1895)
Sitôt qu'elle se vit un peu remontée par mes soins, elle fit venir toute sa famille pour en partager le fruit.Jules Lemaître (1853-1914)
La voilà remontée, et je vous préviens, lecteur, qu'il n'est plus en mon pouvoir de la renvoyer.Denis Diderot (1713-1784)
À la nuit tombante, je suis remontée auprès des deux amoureux, que j'ai trouvés causant doucement au coin du feu.Marie Quinton (1854-1933)
Emue par mes discours qu'elle lisait, sa pensée plus d'une fois était remontée à l'orateur...Émile Gaboriau (1832-1873)
Le rapport sur ce dossier – sur ce projet de remontée mécanique – démontre que les médias locaux se réjouissent de voir l'un ou l'autre en difficulté.Europarl
Et c'est de cet abîme que la littérature anglaise est remontée jusqu'à la sévérité morale, jusqu'à la décence excessive qu'elle s'impose aujourd'hui !Hippolyte Taine (1828-1893)
C'est ce qu'il y a de joli dans la chose, c'est qu'elle commence, quand on ne s'y attend pas, un petit temps après qu'elle est remontée.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Mème Mème

Devenu incontournable dans la culture populaire numérique, le mot mème fait désormais intégralement partie de notre vie sur les réseaux sociaux, dans...

Albin Wagener 19/05/2021