ressentir

 

définitions

ressentir ​​​ | ​​​ verbe transitif

littéraire Éprouver vivement, sentir l'effet moral de. Ressentir une injure. —  Ressentir une privation.
Être pleinement conscient de (un état affectif qu'on éprouve). Ressentir de la sympathie pour, à l'égard de qqn.
Éprouver (une sensation physique). Ressentir du bien-être. Ressentir une douleur.

se ressentir de verbe pronominal

Subir l'influence de. Son travail se ressent de son humeur.
Continuer à éprouver les effets de (une maladie, un mal). Se ressentir d'une chute.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je ressens

tu ressens

il ressent / elle ressent

nous ressentons

vous ressentez

ils ressentent / elles ressentent

imparfait

je ressentais

tu ressentais

il ressentait / elle ressentait

nous ressentions

vous ressentiez

ils ressentaient / elles ressentaient

passé simple

je ressentis

tu ressentis

il ressentit / elle ressentit

nous ressentîmes

vous ressentîtes

ils ressentirent / elles ressentirent

futur simple

je ressentirai

tu ressentiras

il ressentira / elle ressentira

nous ressentirons

vous ressentirez

ils ressentiront / elles ressentiront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et cette idée me déplaisait si fort que, de tous mes dégoûts, je crus ressentir alors le plus grand.René Boylesve (1867-1926)
Et lui, au lieu d'être triste, ou de ressentir quelque dépit, lui a souhaité un bon somme avec d'innocentes plaisanteries.George Sand (1804-1876)
Je crois qu'il aurait fallu avoir un cœur de pierre pour n'en pas ressentir de l'émotion.Marie Quinton (1854-1933)
Mais je n'eus pas le chagrin que j'aurais dû avoir ou plutôt je ne me donnai pas le temps de le ressentir.George Sand (1804-1876)
Les animaux ont la capacité de ressentir la douleur, le stress et la souffrance exactement de la même manière que nous.Europarl
Quoique je n'eusse rien mangé depuis la veille, mes craintes m'empêchaient de ressentir la faim.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Elle n'en voulait point à sa mère, elle se reprochait seulement de ressentir moins d'amour que de terreur pour elle.Honoré de Balzac (1799-1850)
Pour ce qui est de la crise économique, la tentation du protectionnisme se fait ressentir dans tous les pays.Europarl
L'industrie a besoin de conditions stables pour ressentir une certaine sécurité au niveau de ses décisions d'investissements.Europarl
Elle cherchait évidemment l'amour ; elle cherchait à le ressentir, surtout à l'inspirer ; elle en aimait la montre et le jeu.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Je n'avais jamais aimé, aucune femme ne me semblait pouvoir répondre à la passion que je me sentais capable de ressentir.George Sand (1804-1876)
Celui-ci insiste pour rester, et paraît ressentir plus vivement les reproches à mesure qu'ils sont plus adoucis.Agathon-Jean-François Fain (1778-1837)
Leur méthode d'exposition devait se ressentir, au moins dans les détails, de ces lacunes inévitables de la science.Charles Anglada (1806-?)
Bienville parut en ressentir une impression bienfaisante ; ses yeux mourants recouvrèrent assez de force pour s'arrêter encore sur chacun de ses amis dans un adieu suprême.Joseph Marmette (1844-1895)
Elle paraissait elle-même incapable d'en ressentir, en sorte qu'on badinait avec elle sans y voir aucun danger ni pour elle ni pour soi-même .Isabelle de Montolieu (1751-1832)
La plupart des passagers, rassurés par la tranquillité du navire, descendirent aux « dining rooms » et purent prendre leur repas sans ressentir ni une secousse ni un choc.Jules Verne (1828-1905)
Elles sont impuissantes à la ressentir : trop captives pour se perdre en elle, et trop étroites pour la recevoir en soi.Auguste Angellier (1848-1911)
Dâher, dont la tête commençait à se ressentir de son extrême vieillesse, n'usait pas des moyens propres à le calmer.Volney (1757-1820)
Imaginez ce que mon âme tendre dut ressentir à la première distribution de prix où j'obtins les deux plus estimés, le prix de thème et celui de version !Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Je ne voulus point demeurer plus longtemps, dans la crainte de perdre une partie des douces impressions que je venais de ressentir.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RESSENTIR » v. act.

Estre touché vivement de quelque chose. Ce mary a bien ressenti la mort de sa femme, la perte de son procés, il en a été vivement touché.
 
RESSENTIR, se dit aussi des restes des maladies mal gueries, ou des pertes qu'on a faites. Ce débauché se ressent maintenant des pechez de sa jeunesse. Il a été autrefois attaqué de la gravelle, mais il ne s'en ressent plus du tout. Il a bien perdu au jeu, il s'en ressentira toute sa vie.
 
RESSENTIR, signifie aussi, Participer au bien ou au mal commun à plusieurs. Il y a eu de grands orages, de grandes gresles en Normandie, mais le Perche ne s'en est gueres ressenti. On a fait quelque diminution des tailles à cette Parroisse, mais il n'y a eu que les riches qui s'en soient ressentis, qui ayent été soulagez.
 
RESSENTIR, se dit figurément en Morale des differentes émotions de l'ame au souvenir des bienfaits, ou des injures receuës. Un honnête homme se doit ressentir toute sa vie des obligations qu'il a à ses parens, à ses amis, à ceux qui l'ont bien instruit, qui l'ont obligé. Un Gentilhomme a bien de la peine à ne se ressentir pas d'un soufflet qu'il a receu, à le pardonner.
 
RESSENTI, IE. part. pass. & adj.
Drôles d'expressions Noter sur ses tablettes Noter sur ses tablettes

Noter sur ses tablettes : prendre bonne note de quelque chose.

Alain Rey 28/09/2020