réticence

 

définitions

réticence ​​​ nom féminin

vieilli Omission volontaire d'une chose qu'on devrait dire ; la chose omise. ➙ sous-entendu.
par extension Témoignage de réserve, dans le discours, le comportement. ➙ hésitation. Manifester une certaine réticence.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je soutiens pleinement le droit des médecins en formation de recueillir les avantages de cette directive, mais j'accepterai avec réticence les conclusions du comité de conciliation.Europarl
Chaque mouvement de physionomie, chaque réticence, chaque inflexion de voix m'apprend le danger de la confiance et du naturel.Astolphe de Custine (1790-1857)
Je soutiens entièrement les analyses et les recommandations formulées par notre rapporteur, et c'est donc sans aucune réticence que je voterai le présent rapport.Europarl
Bonneville procède par insinuation et par réticence, et il n'a pas même le triste courage de ses ineptes calomnies.Alcide de Beauchesne (1800-1873)
Je pense que beaucoup de collègues, dont je fais partie, éprouvent une certaine réticence à utiliser le mot génocide.Europarl
Juillet m'aborda tout à coup, ne me fut inspirée par aucun fait, par aucun mot prononcé, par aucune réticence, aucune allusion, aucun signe de qui que ce fût.René Boylesve (1867-1926)
Je suis seulement désolée que, malgré tous les efforts du rapporteur, l'accord qu'il nous présente aujourd'hui est de ceux que mon groupe ne peut soutenir qu'avec beaucoup de réticence.Europarl
En raison de sa réticence évidente à être présent, ici, ce soir, la substance de notre question a gagné en pertinence.Europarl
Ils n'ont aucune hostilité préconçue, aucune réticence nouvelle ; ils ont juste le droit de comprendre, le droit de connaître chaque passage qu'ils devront affronter, chaque passage qui guidera leur vie.Europarl
Nul air mystérieux, nul silence affecté, nulle réticence inutile ne trahissent l'opinion qu'il se fait de son importance.Astolphe de Custine (1790-1857)
Agathe ignorait ou semblait ignorer ces raffinements ; sa pudeur était une pudeur d'instinct, sans mélange, sans apprêt, sans réticence.Louis Reybaud (1799-1879)
Néanmoins, certains problèmes demeurent dans un nombre limité de pays, essentiellement en raison de leur réticence envers une harmonisation complète.Europarl
Les partenaires sociaux ont été consultés conformément à l'article 139 et finalement ils ont fait part de leur incapacité ou de leur réticence à négocier un accord-cadre.Europarl
La réticence certaine avec laquelle ce problème est abordé par cette session confirme que ce sujet concerne beaucoup de personnes.Europarl
Cependant, nous tenons à souligner dans le même temps, notre réticence de principe vis-à-vis de la procédure en soi.Europarl
Le contexte économique, grevé d'une certaine réticence en matière d'investissements, ne nous apportera pas l'élan nécessaire à la croissance et à l'emploi.Europarl
Noté lui expliqua, non sans réticence et ennui, qu'on désignait ainsi, pour une femme, l'acte de dormir auprès d'un homme, et, pour un homme, l'acte de dormir auprès d'une femme.Victor Segalen (1878-1919)
Cette attitude témoigne d’une réticence à protéger l’industrie textile et les petites et moyennes entreprises européennes.Europarl
Nous soutenons sans réticence le principe d'une distribution de lait aux enfants et aux adolescents, et également celle d'autres produits alimentaires, comme c'est le cas dans les écoles suédoises.Europarl
Le politiquement correct dissimule trop souvent une incapacité ou une réticence à prendre des décisions.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RETICENSE » s. f.

Figure de Rhetorique, par laquelle on fait une mention legere d'une chose, & on la fait entendre, en disant qu'on veut l'obmettre, & qu'on n'en veut point parler. Je ne diray rien de la noblesse de ses ancestres ; je ne m'arresteray point à parler de son courage, je veux seulement loüer sa pieté. Voilà une reticense.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada

La langue française varie selon les différentes régions du monde. Certains mots et expressions sont employés seulement en France, en Belgique, en Suisse, en Afrique ou au Canada : on parle alors de francismes, de belgicismes, d’helvétismes, d’africanismes et de canadianismes (ou de québécismes pour ceux qui concernent uniquement le Québec). Il arrive aussi qu’un même mot ait des sens différents selon les pays, ce qui peut causer bien des malentendus ! Voici quelques exemples avec nos dix canadianismes sémantiques favoris.

Édouard Trouillez 23/05/2020