rétif

 

définitions

rétif ​​​ , rétive ​​​ adjectif

(monture) Qui s'arrête, refuse d'avancer. Cheval rétif.
(personnes) Difficile à conduire, à persuader. ➙ récalcitrant. Enfant rétif. —  Humeur rétive.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Rétif au commencement, il acceptait aujourd'hui avec un plaisir qu'il ne s'avouait pas, la compagnie du souple et ingénieux personnage.Daniel Lesueur (1854-1921)
On ne confie pas un cheval rétif à un enfant de ton âge.Eugène Sue (1804-1857)
En vérité, nous sommes un peuple trop rétif à la nouveauté.Antoine-Joseph Pons (1829-1884)
Cela est rétif, cela s'entête, et surtout cela mange.Jules Verne (1828-1905)
Mais son cheval s'étant refusé à le franchir, il abandonna l'animal rétif et le passa à pied.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
J'ai toujours été un replié et un rétif.Georges Darien (1862-1921)
Mais, quelque dur et quelque rétif que nous soyons à l'enthousiasme patriotique, on nous soupçonnerait d'en avoir eu un violent accès.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Derrière lui, contre ses pieds, il a déposé dans un geste de lassitude suprême, la pioche dont tout le jour il éventra le sol rétif.Gabriel Montoya (1868-1914)
Il fit à la vérité un peu le rétif pour signer comme parent ; mais enfin il passa carrière.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Mais c'est sur ce point qu'elle a été d'un rétif...Oscar Méténier (1859-1913)
Un imbécile de chameau, rétif ou en détresse...Pierre Loti (1850-1923)
J'ai toujours été rétif à gouverner, lorsqu'on voulait me faire faire sans raison quelque chose, ou lorsqu'on voulait me faire prendre une opinion, sans me montrer qu'elle était la meilleure.Eugène Le Roy (1836-1907)
Je crains qu'elles ne me trouvent un sujet, bien rétif et, en conscience, je n'ai pas un vif désir de profiter de leurs leçons.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
De ce lait maternel il eût fallu beaucoup plus, pour faire du rétif nourrisson un mortel docile ou résigné.Louis Dumure (1860-1933)
Il le prend par la manche et le tire en avant, comme un limonier rétif.Henri Barbusse (1873-1935)
Rétif à la contradiction, son caractère ne savait supporter les retards.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Il se montrera rétif comme un poulain indompté.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Il voudra le conduire trop vite, et un seul cheval rétif pourrait faire aller chacun de son côté le cocher, le char et les chevaux.Volney (1757-1820)
J'en ai assez de te traîner comme un cheval rétif qu'on mène par la figure et qui tire au renard.Fortuné du Boisgobey (1821-1891)
Il referma la porte derrière lui, et ses pas s'imprimèrent dans le chiendent rétif et dru qui avait envahi l'aire des pavés eux-mêmes.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RESTIF, IVE » adj.

Qui s'arreste, ou recule, au lieu d'avancer. Il se dit proprement des bestes de monture. Un cheval restif, une mule restive. On appelle au manege un cheval restif, qui est malicieux, rebelle, qui veut aller où il luy plaist, & quand il luy plaist. Regnier a dit dans ses Satyres :
 
L'eschine j'allongeois comme un asne restif.
 
Ce mot vient du Latin restivus. Menage.
 
RESTIF, se dit aussi figurément des hommes qui refusent de faire quelque chose, qui la font de mauvaise grace, & malgré eux. On aura de la peine à faire cet accommodement, car c'est un plaideur qui est fort restif. Un coeur rebelle à l'amour a beau faire le restif, à la fin il passe carriere.
Vidéos La redingote, par Karim Duval La redingote, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

05/03/2020