rebelle

 

définitions

rebelle ​​​ adjectif et nom

Qui ne reconnaît pas l'autorité légitime, se révolte contre elle. ➙ dissident, insoumis, révolté. Troupes rebelles. —  nom Négocier avec des rebelles. ➙ insurgé.
littéraire Une jeunesse rebelle.
Rebelle à : réfractaire à (qqch.). Il est rebelle à tout effort (➙ opposé) ; rebelle aux mathématiques (➙ fermé).
(choses) Qui résiste à. Maladie rebelle aux traitements. —  sans complément Fièvre rebelle. —  Mèche (de cheveux) rebelle. ➙ indiscipliné.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Comme il ne s'agissait point de lui inspirer une pitié rebelle, on n'essayait pas de la tromper.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Mais rassurons tout de suite le lecteur rebelle aux dissertations sur le contrepoint, l'harmonie, la fugue ou l'orchestration.Nikolai Rimsky-Korsakov (1844-1908), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Est-ce l'ange rebelle qui fut chassé de l'empyrée, et ce monde est-il l'enfer qui lui sert de cachot ?George Sand (1804-1876)
Mais la longue tendresse assouplie du fils triomphe de l'amertume, et voilà pourquoi il ne sera pas rude, voilà pourquoi son instinct refréna le cri rebelle de honte.Hector Bernier (1886-1947)
Ce n'était toujours pas une paix entre deux puissances jugées égales ; c'était un simple compromis entre le souverain et un rebelle qu'il n'avait pu vaincre.Friedrich von Schiller (1759-1805), traduction Adolphe Regnier (1804-1884)
Heureuses les rêveries sensibles et folles qui ramènent l'esprit rebelle à la soumission devant la lettre !George Sand (1804-1876)
Ou n'y voulait rendre de soumission que ce qu'il en fallait pour n'être pas rebelle.Émile Vincens (1764-1850)
C'était la beauté intellectuelle triomphant des traits et forçant un corps rebelle à exprimer une splendeur d'esprit.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Partagez ma joie, ma belle amie : je suis aimé, j'ai triomphé de ce cœur rebelle.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Rebelle à l'enthousiasme, devenu incapable d'admiration, l'homme s'est-il du moins concentré dans les affections exclusives, leur réserve-t-il les facultés qu'il ne répand plus ailleurs ?Dora Melegari (1849-1924)
Assise sur ce trône aérien, que la sainte elle-même ne s'est peut-être jamais souciée d'atteindre, il me sembla que je venais de prendre possession d'une région rebelle à l'homme.George Sand (1804-1876)
Le chaik, charmé d'acquérir des amis aussi puissants, vint sur-le-champ avec eux assiéger le rebelle.Volney (1757-1820)
Il l'aima un an, il l'aima deux ans, il l'aima trois ans, devenu rebelle à toutes les tentations de notre libre existence.Paul Bourget (1852-1935)
Mon père fut accusé d'avoir soulevé ses vassaux contre la puissance impériale, et condamné, comme rebelle, au bannissement.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Cependant, prévenu de noirs sentiments, mon esprit demeura rebelle à la persuasion ; mais craignant de le choquer par ma résistance, je demeurai silencieux....Volney (1757-1820)
Comme le but du rebelle était surtout de se débarrasser du vicomte, il ordonna de faire feu.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Dans les discussions, peu soucieux de la logique, rebelle au syllogisme, qu'il n'eût jamais inventé, il avait des coups à lui.Jules Verne (1828-1905)
Elle comprit la littérature et les beautés de la poésie, mais il était trop tard pour en orner sa rebelle mémoire.Honoré de Balzac (1799-1850)
Un jour, devant le tableau de l'école, se tenait debout un garçon déjà grand, mais dont l'intelligence était assez rebelle.Judith Gautier (1845-1917)
Gênes s'offensa extrêmement de cette démarche faite sur ses terres sans son aveu, et à la réquisition d'un rebelle.Émile Vincens (1764-1850)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « REBELLE » adj. m. & f. & subst.

Qui se revolte contre son Souverain & ses superieurs, qui ne veut pas obeïr aux loix. Le peché rend l'ame rebelle à Dieu. La plus-part des Heretiques sont rebelles. On fait le procés aux rebelles, on leur rase leurs chasteaux.
 
REBELLE, se dit figurément en choses morales. L'appetit sensuel est souvent rebelle contre la raison, ne reconnoist plus son empire. Quand un ulcere est rebelle aux remedes topiques, cela marque qu'il vient d'une cause interne, que la masse du sang est corrompuë.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la musique Les mots croisés de la musique

Testez vos talents de cruciverbiste avec cette grille exclusive consacrée à la musique ! Niveau standard.

11/05/2020