ridicule

définitions

ridicule ​​​ adjectif et nom masculin

adjectif
Qui fait rire par un caractère de laideur, d'absurdité, de bêtise. ➙ dérisoire, risible. Il est complètement ridicule. Se rendre ridicule. « Les Précieuses ridicules » (de Molière). —  Un accoutrement ridicule. ➙ grotesque.
Dénué de bon sens. ➙ absurde, déraisonnable, idiot. Elle est ridicule de s'entêter. —  impersonnel Il est, c'est ridicule de (+ infinitif), que (+ subjonctif).
Insignifiant, infime. Une somme ridicule. ➙ dérisoire.
nom masculin
locution Tourner qqn en ridicule, le rendre ridicule. ➙ se moquer, ridiculiser.
Trait qui rend ridicule ; ce qu'il y a de ridicule dans. Souligner les ridicules de qqn. ➙ défaut. Sentir le ridicule d'une situation.
Le ridicule, ce qui excite le rire, la moquerie. C'est le comble du ridicule. —  proverbe Le ridicule tue (ne tue pas), on ne se relève pas (on supporte très bien) d'avoir été ridicule.

synonymes

ridicule adjectif

risible, burlesque, dérisoire, grotesque, saugrenu

minable, dérisoire, lamentable, miteux, nul, pathétique, piètre, piteux, pitoyable, ringard, tarte (familier), tartignole (familier)

excessif, caricatural

absurde, bête, déraisonnable, idiot, sot

tourner en ridicule

ridiculiser, s'amuser de, bafouer, caricaturer, chiner, dégrader, se moquer de, parodier, persifler, rabaisser, railler, rire de, tourner en dérision, charrier (familier), se ficher de (familier), se foutre de (très familier), mettre en boîte (familier), brocarder (littéraire), se gausser de (littéraire), moquer (littéraire), chansonner (vieux)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Enfin, je suis d'accord de dire que le financement est excessivement limité, vraiment ridicule pour procéder à une telle promotion avec les prix actuels du marché de la publicité.Europarl
En mettant son mari au courant de tous ces détails de salon, elle le rend ridicule.Pierre de Lano (1859-1904)
Je ne mis pas, une seule fois, les pieds dans les maisons où j'étais recommandé, de crainte qu'on ne m'y trouvât ridicule.Octave Mirbeau (1848-1917)
Les exemples qui se présentent en foule à ma mémoire sont tous à l'appui de ce ridicule si commun.Eugène Delacroix (1798-1863)
On frôle le ridicule lorsque le rapport propose de décerner des «soleils d'or» à différentes régions touristiques etc., afin d'encourager l'utilisation des sources d'énergie renouvelables.Europarl
Je devais être très-ridicule, – comme on l'est toujours dans ces moments-là – quand on est mal élevé.Alfred Delvau (1825-1867)
Il semble tout à fait ridicule que nous soyons seulement appelés à ratifier les accords relatifs aux bâtiments et aux structures une fois que les choses sont déjà en cours.Europarl
Allez-vous employer les accusations, le ridicule, le harcèlement des dénonciateurs d’abus et envoyer la police chez les journalistes d’investigation ?Europarl
Ses deux rapports sont d'un niveau déplorable, et le font plonger dans le ridicule en tant qu'avocat.Europarl
Cette science ridicule a pour objet des surfaces , des lignes, et des points, qui n'existent pas dans la nature.Voltaire (1694-1778)
Je n'ai pas besoin de vous dire que le ridicule de la douleur me fait plus de mal que la douleur.Charles Baudelaire (1821-1867)
S’ils y participaient en tant que concurrents, je ferais une exception, car rien ne mine plus les dictateurs de par le monde que le ridicule.Europarl
Il est ridicule d'avoir à la fois une directive sur les nitrates et une directive sur la protection des eaux souterraines.Europarl
Imagine-toi qu'on a trouvé ma voix jolie, je sais parfaitement mes airs, de sorte que j'espère n'être pas plus ridicule qu'une autre.Maurice Fleury (1856-1921)
En effet, est-il rien de plus ridicule que de vouloir définir l'amour, la sensibilité, la tendresse ?Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Mais que je suis ridicule de vouloir vous apprendre ce qu'assurément vous savez avant moi !Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Ne nous donnons pas le ridicule de prétendre changer l'humanité, comme si nous étions en dehors d'elle, de ses erreurs, de ses faiblesses.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Par contre, il ne serait pas ridicule de s'interroger sur les conséquences d'un tel choix, ce que le rapporteur s'est bien gardé de faire.Europarl
Si nous ne voulons pas qu'il en soit ainsi, refusons cette large et ridicule définition de la vodka.Europarl
Beaucoup tournent l'idée de sécurité alimentaire en ridicule comme si cette idée appartenait à l'âge des ténèbres.Europarl
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RIDICULE » adj. m. & f. & subst.

Risible, objet de risée, qui fait rire. Voilà une figure, une posture ridicule. C'est un ridicule, qui dit mille impertinences. On a tort d'avoir traduit cet homme en ridicule, il a son merite. Moliere a dit d'un Marquis, que c'étoit un ridicule achevé.
Déjouez les pièges ! « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? » « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? »

Un doute sur l'accord du verbe avec un sujet collectif ? Suivez le guide !

10/06/2020