sauvage

définitions

sauvage ​​​ adjectif et nom

(animaux) Qui vit en liberté dans la nature. Bêtes sauvages. —  Non domestiqué (dans une espèce qui comporte des animaux domestiques). Canard sauvage.
vieilli ou péjoratif (êtres humains) Primitif (s'oppose à civilisé). —  nom La théorie du « bon sauvage » (de Montaigne à Rousseau).
L'état, la vie sauvage.
(végétaux) Qui pousse et se développe naturellement sans être cultivé. Fleurs sauvages. —  Rosier sauvage.
(lieux) Que la présence humaine n'a pas marqué ; peu hospitalier. Étendues sauvages.
Spontané, ni contrôlé ni organisé. Une grève sauvage. —  Camping sauvage.
(domaine moral)
Qui fuit toute relation avec les hommes. ➙ farouche ; insociable. Cette enfant est très sauvage. —  nom C'est un sauvage. ➙ ours.
D'une nature rude ou même brutale. —  nom Bande de sauvages !
Qui a quelque chose d'inhumain, de barbare (➙ sauvagerie). —  nom Colonisateurs qui se conduisent en sauvages.
par extension Une répression sauvage. Des cris sauvages.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le second risque a trait à l'environnement : il s'agit du risque de diffusion de gènes indésirables vers la flore sauvage et vers la rhizosphère.Europarl
Aucun bruit ne trahissait ses pas, tant ils étaient bien mesurés ; de sorte qu'un blanc fût passé à dix pieds du sauvage sans se douter de sa présence.Joseph Marmette (1844-1895)
On te trouvait déjà l'humeur sombre et sauvage, mais je t'aimais pour ta parfaite sincérité.Anatole France (1844-1924)
Ce dernier sortit le cœur à la joie, et suivi de son fils, qui l'ennuyait déjà par ses questions au sujet du sauvage.Joseph Marmette (1844-1895)
Une fois de plus, les méfaits de la déréglementation et de la libéralisation sauvage sont posés.Europarl
La fin de la fête rappela ce qu'il y a encore de sauvage dans les mœurs russes.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Cependant, puisque ce chasseur sauvage vient de se retrouver sur notre chemin, pouvons-nous tout à fait le passer sous silence ?Saintine (1798-1865)
Je tiens à préciser que ce que nous proposons n’est pas un capitalisme sauvage appliqué aux chemins de fer.Europarl
Je trouve qu'arracher des primates à la vie sauvage n'est pas défendable sur le plan éthique.Europarl
La pauvre jeune fille eut un geste si doux et si triste, qu'un sauvage en eût été ému...Émile Gaboriau (1832-1873)
Votre mère a la plus profonde aversion pour vous, vous lui avez fait une sauvage réponse qui l'a blessée et qui vous ruinera.Honoré de Balzac (1799-1850)
Le 9 août, quatre heures du soir, à vingt pas de moi, un sauvage poignarda sa femme de quatre coups de couteau.Volney (1757-1820)
Je ne doutai plus que la civilisation, comme on la nomme, ne fût une barbarie savante et je résolus de devenir un sauvage.Anatole France (1844-1924)
On le voit fuir les hommes ; sauvage, solitaire, s'accorder à peine la plus indispensable nourriture.Stendhal (1783-1842)
L'amour et le devoir embellissent tout à ses yeux, mais au moment de l'épreuve, elle sent bien qu'elle est fort seule, au milieu d'une contrée toute sauvage.Dorothée de Dino (1793-1862)
Robespierre ne se résigna point à l'atroce tâche avec la joie sauvage, la cruauté froide et la facilité dont on charge sa mémoire.Georges Jacques Danton (1759-1794)
À chaque instant les deux bruits que nous avions entendus de si loin s'affaiblissaient, ou prenaient un accent plus sauvage en se rapprochant.Jules Janin (1804-1874)
Il était également nécessaire d'éliminer l'incertitude juridique concernant le champ d'application du règlement relatif aux sous-produits provenant de gibier sauvage.Europarl
C’est un pays d’une grande beauté sauvage qui peut se targuer de réserves naturelles en eau abondantes, une ressource naturelle importante dans cette région du monde.Europarl
Nous prêtions la plus grande attention à ce drame sauvage, et nous étions bien loin de penser que nous allions courir, de son fait, un péril extrême...Henri de La Blanchère (1821-1880)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SAUVAGE » adj. m. & f.

Farouche, qui ne se laisse pas approcher, manier, ou apprivoiser. Les cerfs, les loups, & presque tous les animaux qui habitent les bois & la campagne, sont sauvages ; & en ce sens ils sont opposez à domestiques. Ce mot vient de l'Italien salvagio, qu'on a fait de selvaticus, ou salvaticus, dont se sont servis les Auteurs de la basse Latinité. Menage.
 
Il y a des chevaux sauvages qu'on a de la peine à dompter. Les chats domestiques deviennent sauvages, quand ils sont prés des garennes. On appelle aussi des chats sauvages, ceux qui ne se laissent pas approcher, qui fuyent sur les gouttieres, &c. Quelques-uns tiennent que les animaux ne sont sauvages que par la connoissance qu'ils ont du mal que leur veulent faire les hommes. Ainsi on a dit que les premiers Voyageurs qui ont abordé aux Isles de l'Amerique, y ont trouvé des oiseaux qui se laissoient prendre avec la main. Il n'y a gueres de beste si sauvage, qu'on n'apprivoise avec de l'adresse & de la patience, quand on les esleve de jeunesse.
 
On appelle des oyes, des canards sauvages, par opposition à ceux qu'on nourrit dans les bassecours. Des pigeons sauvages, sont ceux des fuyes & des grands colombiers, qui vivent à la campagne, par opposition à ceux que les bourgeois nourrissent dans un volet.
 
SAUVAGE, se dit aussi des hommes errans, qui sont sans habitations reglées, sans Religion, sans Loix, & sans Police. Presque toute l'Amerique s'est trouvée peuplée de Sauvages. La plus-part des Sauvages sont Antropophages. Les Sauvages vont nuds, & sont velus, couverts de poil.
 
SAUVAGE, se dit figurément en Morale, de ceux qui ont l'esprit ou les moeurs fantasques, bourruës, qui ne se peuvent pas aisément adoucir, civiliser, gagner par la raison. On dit aussi, qu'un mot, une phrase ou la construction d'un discours, ont quelque chose de sauvage, quand il y a quelque chose de rude à quoy on n'est pas accoustumé, qui paroist estranger.
 
SAUVAGE, se dit aussi à l'égard des plantes & des arbres, & designe celles qui croissent naturellement dans les bois, ou à la campagne, par opposition à celles qui sont dans les jardins entées & cultivées. Un olivier, un figuier, un pommier sauvage ; de la chicorée, des laituës sauvages. On dit aussi, qu'un fruit a un goust sauvage, quand il est revesche & acre, quand il n'a pas été enté pour le rendre doux. On dit aussi un pays sauvage, quand il est montueux, de sert, sterile, & point cultivé.

Définition de « SAUVAGE » s. m.

Terme de Marine, qui se dit de l'action par laquelle on sauve les marchandises aprés un naufrage, ou de celle qu'on retrouve aprés les avoir jettées. Par les Us & Coustumes de la Mer, le tiers des marchandises sauvées appartient à ceux qui en ont fait le sauvage.
Le mot du jour Vous avez dit « séparatistes » ? Vous avez dit « séparatistes » ?

Septembre 2020, le gouvernement annonce un projet de loi contre le séparatisme ; un mois plus tard, le mot disparaît officiellement du texte proposé. Et pour cause : comment définir rigoureusement des « séparatistes » ?

Maria Candea 03/11/2020