soupçon

 

définitions

soupçon ​​​ nom masculin

Opinion qui fait attribuer à qqn des actes ou des intentions blâmables. ➙ suspicion. Nous avons des soupçons à son sujet. Être l'objet d'un soupçon (➙ suspect). —  Être au-dessus, à l'abri de tout soupçon, d'une honnêteté irréprochable.
Fait de soupçonner (qqch.) ; idée, pressentiment. Avoir soupçon de qqch.
Apparence qui laisse supposer la présence d'une chose ; très petite quantité. Un soupçon de vulgarité. ➙ ombre, pointe.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je suis personnellement très souvent présent et suis dès lors au-dessus de tout soupçon, mais les eurodéputés, eux aussi, ont droit à une protection juridique de leur vie privée.Europarl
Elle descendit pourtant à la salle à manger afin de n'éveiller aucun soupçon dans l'esprit de ses gens.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Les trois jeunes gens se regardèrent en se communiquant ainsi la même pensée, un soupçon, mais sans l'exprimer.Honoré de Balzac (1799-1850)
Cette fois, cette rencontre le frappa, l'emplit d'un soupçon, au point qu'il s'arrêta lui aussi, résolu à l'observer.Émile Zola (1840-1902)
La politique de la dimension nordique vient enfin de se voir attribuer ne serait-ce qu'un soupçon de base concrète.Europarl
Je développai avec rapidité les conséquences qui résulteraient immédiatement du seul soupçon d'un pareil projet.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
C'était clair et précis, et évidemment rédigé de manière à empêcher tout soupçon que je voulais tirer profit de l'argent que je recevais.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Les douanes nationales danoises et suédoises effectuent aujourd'hui le contrôle par sondage, sans qu'il y ait soupçon de délit.Europarl
Tout soupçon de violation des droits de l'homme, par quelque partie que ce soit, doit être vérifié.Europarl
La comtesse se parait déja à ses propres yeux du mérite de résister au mouvement d'une curiosité sans objet, lorsqu'un nouveau soupçon vint triompher de tous ses scrupules.Sophie Gay (1776-1852)
D'abord que ce soupçon se fut emparé de son esprit, elle les observa de si près, qu'elle ne fit plus de doute qu'on la trompoit.Bussy-Rabutin (1618-1693)
L'été se passa, puis l'automne, sans qu'aucun soupçon vînt à personne, car ils se voyaient peu, et le plus naturellement du monde.Guy de Maupassant (1850-1893)
D'abord, un fort soupçon, pour ne rien dire de plus, s'attachait à l'origine de cette proposition ; cependant, je ne la juge pas d'après cette circonstance.Frédéric Bastiat (1801-1850)
On le reçut sans qu'il osât dire qu'il avait connu la mère, de crainte de faire naître plus tard quelque soupçon.Guy de Maupassant (1850-1893)
Mais, à son retour, l'affection mutuelle s'était enencore augmentée ; – et les parents en avaient quelque soupçon vague.Gérard de Nerval (1808-1855)
Nos rapports avaient été souvent d'une nature extrêmement délicate, et jamais un tel soupçon ne m'était venu.Eugène Sue (1804-1857)
Si l'on veut changer ce soupçon vague en idée nette et distincte, voici peut-être le fil de raisonnements que l'on peut suivre.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Les contrats publics doivent, dès lors, être transparents et pouvoir être soumis à examen public afin de lever tout soupçon.Europarl
Un soupçon de convergences d'intérêt entre ceux qui prenaient les décisions politiques et ceux qui en tiraient des bénéfices financiers.Europarl
Je l'avais reconnu avant qu'il ne m'aidât par aucun de ces signes, bien qu'un instant auparavant je n'eusse pas le moindre soupçon sur son identité.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SOUPÇON » s. m.

Deffiance, crainte, incertitude qu'on a de la sincerité d'une personne, de la verité de quelque chose. Un mary jaloux a du soupçon de sa femme. Un Prince sujet aux soupçons se deffie de la verité de ce qu'on luy dit. Quand il arrive un vol domestique, le soupçon tombe sur les nouveaux venus. Je n'eusse jamais entré en soupçon qu'il eût esté capable de cette lascheté. Les soupçons sont esclaircis, sont passez en certitude. Tout soupçon offense un honneste homme.
Le dessous des mots La tonnelle sous le canal La tonnelle sous le canal

Les anglicismes sont l’objet de fréquentes critiques, en raison de leur nombre jugé excessif et de leur origine.

Marie-Hélène Drivaud 06/05/2020