suppléer

 

définitions

suppléer ​​​ verbe

verbe transitif direct littéraire
Mettre à la place de (ce qui manque) ; combler en remplaçant, en ajoutant. Suppléer une lacune.
Suppléer qqn, remplir ses fonctions, sa place (➙ suppléant).
verbe transitif indirect Suppléer à. Remédier à (un manque ; un défaut, une insuffisance) en remplaçant, en compensant.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je supplée

tu supplées

il supplée / elle supplée

nous suppléons

vous suppléez

ils suppléent / elles suppléent

imparfait

je suppléais

tu suppléais

il suppléait / elle suppléait

nous suppléions

vous suppléiez

ils suppléaient / elles suppléaient

passé simple

je suppléai

tu suppléas

il suppléa / elle suppléa

nous suppléâmes

vous suppléâtes

ils suppléèrent / elles suppléèrent

futur simple

je suppléerai

tu suppléeras

il suppléera / elle suppléera

nous suppléerons

vous suppléerez

ils suppléeront / elles suppléeront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Comme il n'y avait qu'un contrôle et une surveillance éclairée qui pussent y suppléer, je me suis hâté d'y remédier en établissant l'un et l'autre.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Vainement voudrait-on suppléer à l'activité spontanée de l'industrie et du commerce par les réquisitions, c'est-à-dire par l'action du gouvernement.Adolphe Thiers (1797-1877)
Je n'ai point de titres à opposer aux historiens vénitiens, mais il me semble qu'ici le raisonnement peut suppléer à la critique.Pierre Daru (1767-1829)
D'autre part, on ne comprend plus que difficilement, on doit sans cesse suppléer à ce que les héros n'ont pas le temps de nous dire.Émile Zola (1840-1902)
Seule, la conscience réfléchie peut suppléer aux lacunes de la tradition, quand celle-ci vient à faire défaut.Émile Durkheim (1858-1917)
Il est vrai que les appointements en étaient si modiques qu'il était souvent obligé d'y suppléer par des travaux particuliers pour fournir aux dépenses les plus nécessaires.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Forbonnais observe que la qualité des personnes ne pouvant suppléer à l'expérience ni aux principes, cette nouvelle tentative n'eut pas plus de succès que la première.Pierre Clément (1809-1870)
Nous pouvions nous suppléer l'un l'autre au besoin ; nous avions une chambre au château, notre voiture et de larges rétributions pour nos frais quand nous étions obligés de voyager.Honoré de Balzac (1799-1850)
Encore un document complétement perdu pour la science qui n'est pas en mesure de suppléer à ces omissions irréparables !Charles Anglada (1806-?)
Dans le second, demeurant distinctes, leurs différences perpétuées sont devenues un monument qui a survécu aux siècles, et qui peut, en quelques cas, suppléer au silence de l'histoire.Volney (1757-1820)
Il me sembla qu'une résolution forte, du courage, et mon épée, devaient suppléer au défaut de fortune.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Votre police haute, basse et moyenne se chargeait de suppléer au bon vouloir des habitants.Jean Massart (1865-1925)
Aussi ceux-ci avaient toujours l'avantage du premier coup, car ils savaient qu'ils devaient suppléer par la rapidité à ce qui leur manquait en force réelle.François-Xavier Garneau (1809-1866)
Je ne vous ai jamais refusé de congé : au besoin je serais venu moi-même vous suppléer...Albert Cim (1845-1924)
Je vins à leur secours, et je tâchai de suppléer par l'expérience à la faiblesse de leurs membres.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
On aurait eu le moyen, par conséquent, en s'adressant à eux, de suppléer au crédit ; mais ce moyen était encore beaucoup plus cher que les emprunts même.Adolphe Thiers (1797-1877)
Il y manquait trois guinées, que nous pouvions heureusement suppléer de notre poche, grâce à nos appointements trimestriels tout récemment touchés.Charles Dickens (1812-1870), traduction Amédée Pichot (1795-1877)
Cette voiture contenait des provisions de toute espèce, et plus que suffisantes pour suppléer à ce qui me manquerait dans les auberges.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Nul ne peut suppléer à ce qui manque ici, et les lettres mêmes de l'auteur donnent peu de renseignements politiques sur les temps qui suivent.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Suppléer une chose, c'est remplacer ce qui manque, en fournissant une chose de la même nature.Thomas Maguire (1776-1854)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SUPPLEER » verb. act. & neut.

Rendre une chose complette, parfaite & suffisante. S'il y a de la tare dans ce sac, je le suppleeray de ma bourse. S'il y a des fautes dans cet escrit, il y faut un peu suppleer, aider à la lettre. Son pere ne luy donne que mille écus pour sa dépense, mais il a un oncle qui supplée à tous ses autres besoins. Quand cet Officier est absent, son fils supplée à son defaut, il fait le service pour luy. Un Commentateur supplée les mots, le sens que l'Auteur a sousentendu. On a suppleé, on a rempli les lacunes d'un tel Auteur. Toutes les escritures d'Advocats finissent ainsi, Par ces moyens & autres que la Cour sçaura mieux suppleer par sa prudence. Ce mot vient du Latin supplere.
 
SUPPLÉE, ÉE. part. pass. & adj.
Les mots du bitume Charbonner Charbonner

v. dérivé de charbon, dans l’expression aller au charbon, travailler dur, bosser.

Aurore Vincenti 21/02/2020