tirailler

 

définitions

tirailler ​​​ verbe

verbe transitif
Tirer (I) à plusieurs reprises, en diverses directions.
au figuré Solliciter de façon contradictoire et importune (surtout passif et participe passé). Être tiraillé par, entre des raisons contraires. ➙ écartelé.
verbe intransitif Tirer (IV) souvent, irrégulièrement, en divers sens ; tirer à volonté (➙ tirailleur).
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je tiraille

tu tirailles

il tiraille / elle tiraille

nous tiraillons

vous tiraillez

ils tiraillent / elles tiraillent

imparfait

je tiraillais

tu tiraillais

il tiraillait / elle tiraillait

nous tiraillions

vous tirailliez

ils tiraillaient / elles tiraillaient

passé simple

je tiraillai

tu tiraillas

il tirailla / elle tirailla

nous tiraillâmes

vous tiraillâtes

ils tiraillèrent / elles tiraillèrent

futur simple

je tiraillerai

tu tirailleras

il tiraillera / elle tiraillera

nous tiraillerons

vous tiraillerez

ils tirailleront / elles tirailleront

 

synonymes

verbe intransitif

tirer

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
D'autres, qui ne voulaient pas reculer, se faisaient un abri de quelque bout de haie ou d'une borne jetée à l'angle d'une maison, et continuaient à tirailler.Amédée Achard (1814-1875)
Jean fit s'éparpiller tous ses hommes, en leur ordonnant de tirailler.Albert Delpit (1849-1893)
Il s'amusa à tirailler avec un petit poste qui ne l'avait pas vu et donna l'éveil au corps que je devais surprendre.Thomas Balch (1821-1877)
Pourquoi cette insistance à tirailler une plaie qui saignera jusqu'à mon dernier soupir ?George Sand (1804-1876)
Nos conventions ne me le permettent pas, et je sais qu'il est dangereux de tirailler sans cesse le cadre dans lequel on a cru devoir enfermer sa vie.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
C'est trop dégoûtant d'être un jouet de misère et de se voir tirailler ainsi.Alfred de Musset (1810-1857)
Pendant que la moitié de la troupe continuait à tirailler au travers de la porte, l'autre moitié se précipita vers la fenêtre, qui était à douze pieds du sol.Alfred Assollant (1827-1886)
Malheureusement on n'y voit goutte, et l'on ne se fait pas grand mal à se tirailler de nuit.Prosper Mérimée (1803-1870)
En conséquence, il se porta lui et ses hommes à à une centaine de pas du hangar et se mit à tirailler.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Les enfants ne venaient pas constamment me tirailler et me tarabuster comme là-haut.Hans Christian Andersen (1805-1875)
La pauvre femme se sentait tirailler par deux devoirs contraires.Edmond About (1828-1885)
Ceux-ci continuaient bravement à tirailler, mais leurs coups étaient perdus pour la plupart, les guérilleros travaillant à l'abri et se gardant bien de se montrer devant la brèche.Gustave Aimard (1818-1883)
Les provisions étaient finies ; l'estomac commençait à tirailler et le gosier à sécher, quand je vis encore terre.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Du reste, ceci est une tactique de l'attaque des barricades ; tirailler longtemps, afin d'épuiser les munitions des insurgés, s'ils font la faute de répliquer.Victor Hugo (1802-1885)
De sorte qu'elles sont en droit de tirailler, de déganter et de faire tourner les gens comme il leur plaît.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Le reste de la journée s'est passé à tirailler.Jacques Fricasse (1732-1802)
Nous pensions tous deux aux gardes nationaux, qui allaient monter dans la maison et tirailler aux fenêtres, au milieu de nos collections, mêlées et confondues, sous leurs pieds.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Profitant des haies, des inégalités du terrain, ils entourèrent le bataillon ennemi, et se mirent à tirailler à couvert et à coup sûr.Adolphe Thiers (1797-1877)
Ils sont là trois ou quatre à se disputer le pouvoir, à tirailler, l'un la couronne, l'autre le sceptre...Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TIRAILLER » v. act.

Tirer deçà & delà. Les escoliers se deschirent tous leurs habits à force de se tirailler. Il vaut mieux suivre un Sergent dans la prison, que de se laisser tirailler & houspiller.
Le mot du jour Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète

L’emploi des mots de la famille de sauvage pour décrire des problèmes de sécurité fait aujourd’hui polémique. Si le rôle des linguistes et des lexicographes n’est pas de se prononcer ni de porter un jugement, l’analyse des choix lexicaux des personnalités publiques peut être révélatrice des préoccupations de notre époque.

Édouard Trouillez 17/09/2020