ballotter

 

définitions

ballotter ​​​ verbe

verbe transitif
Faire aller alternativement dans un sens et dans l'autre. ➙ agiter, balancer, remuer, secouer. —  au participe passé Un chalutier ballotté par la tempête.
au figuré, passif Être ballotté entre des sentiments contraires, tiraillé.
verbe intransitif Être agité, secoué en tous sens. Poitrine qui ballotte.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je ballotte

tu ballottes

il ballotte / elle ballotte

nous ballottons

vous ballottez

ils ballottent / elles ballottent

imparfait

je ballottais

tu ballottais

il ballottait / elle ballottait

nous ballottions

vous ballottiez

ils ballottaient / elles ballottaient

passé simple

je ballottai

tu ballottas

il ballotta / elle ballotta

nous ballottâmes

vous ballottâtes

ils ballottèrent / elles ballottèrent

futur simple

je ballotterai

tu ballotteras

il ballottera / elle ballottera

nous ballotterons

vous ballotterez

ils ballotteront / elles ballotteront

 

synonymes

ballotté, ballottée adjectif

indécis, hésitant, tiraillé

ballotter

verbe transitif

balancer, cahoter, remuer, secouer, brimbaler (vieux)

verbe intransitif

osciller, remuer, trembler

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il ne faut pas laisser ballotter son propre esprit et sa propre conduite selon le bavardage des hommes et les ondulations des choses.François Guizot (1787-1874)
Elle continua à se laisser ballotter de droite et de gauche.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Puisque nous n'avons plus rien à faire qu'à nous laisser ballotter au hasard, il faut réparer nos forces en prenant de la nourriture.Augustine Fouillée (1833-1923)
D'autres prennent leur lit pour une vague qui les soulève, les porte jusqu'au baldaquin, et les laisse retomber, pour se soulever encore et les ballotter obstinément.George Sand (1804-1876)
La double tâche des modérés et des faux révolutionnaires est de nous ballotter perpétuellement entre ces deux écueils.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Le drame commençait à peine, et chaque jour, chaque heure allaient ballotter leurs deux âmes dans un tourbillon d'angoisses fluctuantes, au hasard, sans repos, toujours...Edmond Haraucourt (1856-1941)
Un jour, deux jours se passèrent sans que nous pussions faire autre chose que de laisser le vent pousser, et la lame ballotter notre barque comme il leur plaisait.Édouard Corbière (1793-1875)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BALLOTER » v. n. & act.

qui se dit quand des joüeurs de paume ne font que se renvoyer la balle l'un à l'autre, & ne jouënt point partie.
 
En ce sens on dit figurément, Balloter quelqu'un, pour dire, le renvoyer de l'un à l'autre, sans vouloir rien conclurre en sa faveur.
 
BALLOTER, signifioit aussi, Donner des suffrages par bulletins, ou petites boules ou ballotes. Il y a beaucoup d'élections qui se font en ballotant, qu'on remet au sort.
 
BALLOTER, signifie encore, Agiter en gros une question, discuter une affaire, avant que d'opiner definitivement, ou de la juger.
 
BALLOTÉ, ÉE. part. & adj.
Les mots de l’époque Chez-soi Chez-soi

J’ai envie de vous parler de Bertha Mason. Personnage marginal de Jane Eyre (1847), roman de Charlotte Brontë, elle est la première épouse cachée de Rochester.

Aurore Vincenti 06/05/2020